Visiter la ville de Kamakura en une journée

La ville de Kamakura 鎌倉市 (préfecture de Kanagawa) fait partie des excursions populaires à faire depuis Tokyo. Située à environ 50 km de la capitale, Kamakura est une ville balnéaire au passé historique important. C’est ici que le Shôgun (gouverneur militaire) Minamoto no Yoritomo décida de placer la capitale de son shôgunat (gouvernement militaire) de 1192 à 1333. Cette période historique est connue sous le nom d’Époque de Kamakura. 

La ville est aussi très riche en lieux touristiques et possède notamment de nombreux temples. Une seule journée ne permet pas de tout voir, mais c’est suffisant pour découvrir de magnifiques endroits et avoir envie de revenir… 

 

Temple Engaku-ji | Temple Kenchô-ji | Sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gûTemple Hase-dera | Temple Kôtoku-in | Autres

 

 

Temple Engaku-ji

Le temple Engaku-ji 円覚寺, situé à proximité de la gare Kita-Kamakura et du temple Kenchô-ji, fait partie des 5 temples Zen de Kamakura (Gozan 五山 : Kenchô-ji, Engaku-ji, Jufuku-ji, Jôchi-ji et Jômyô-ji).

Il fut construit en 1282 à la demande de Hôjô Tokimune 北条時宗, le 8e régent du shôgunat de Kamakura, pour rendre hommage aux combattants, japonais et mongols, morts pendant la tentative d’invasion du Japon par les Mongols en 1281 (plus d’infos dans notre article sur le temple Engaku-ji). 

 

 

L’enceinte du temple est très fournie. Il y a beaucoup de choses à voir, mais la balade est vraiment très agréable. Les différentes bâtisses du temple sont situées en pleine nature, entourées par une végétation immense. 

Dès l’escalier qui permet d’entrer dans le temple, on est accueilli par toute cette verdure. C’est d’ailleurs un endroit très réputé en automne pendant les Kôyô (quand les feuilles des arbres deviennent rouges ou oranges).

 

 

Temple Kenchô-ji

J’ai visité le temple Kenchô-ji 建長寺lors de mon 2e séjour à Kamakura, car je n’avais pas eu le temps la première fois. Il est situé juste à côté du Engaku-ji et la visite des deux temples prend beaucoup de temps, je vous conseille d’en choisir un des deux si vous n’avez qu’une journée pour visiter Kamakura. 

Le temple Kenchô-ji est le plus vieux temple de Kamakura et date de 1249. Son enceinte est beaucoup plus petite que celle d’antan, pourtant il y a vraiment pas mal de bâtisses disséminées dans l’enceinte du temple (notre article sur le Kenchô-ji). 

 

 

J’ai adoré me balader parmi toutes les bâtisses du temple, mais ce que j’ai préféré c’est la montée pour se rendre au sanctuaire Hansôbô 半僧坊, qui surplombe le temple.

L’escalier est situé sur le flanc de la montagne où sont positionnées plusieurs statues de tengu, des créatures ailées du folklore japonais, c’est vraiment très impressionnant. Une fois arrivés au sanctuaire, on peut encore monter afin d’accéder à un point d’observation avec une vue splendide sur le temple, la mer et la ville de Kamakura.

 

 

Sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gû

La majorité des lieux touristiques de Kamakura sont des temples, mais il existe quand même quelques sanctuaires comme le Tsurugaoka Hachiman-gû 鶴岡八幡宮, qui est le plus important de Kamakura. 

Ce sanctuaire fut construit en 1063 par Minamoto no Yoriyoshi à un autre endroit, puis fut déplacé à son endroit actuel en 1180 par Minamoto no Yoritomo, lorsqu’il fit de Kamakura sa capitale. (plus d’infos dans notre article sur le Tsurugaoka Hachiman-gû). 

Le Tsurugaoka Hachiman-gû est dédié à Hachiman, le kami (divinité shintô) de la guerre, protecteur des samouraïs et du clan Minamoto. Le bâtiment principal du sanctuaire est situé en haut d’un escalier de 61 marches, auquel on accède après avoir traversé une longue allée (sandô). 

J’aime beaucoup la vue du bâtiment principal en fond, dominant depuis les hauteurs, que l’on a lorsque l’on s’engage sur l’allée… c’est assez impressionnant. D’ailleurs le torii (portique) qui se trouve juste à l’entrée de l’allée n’est que le 3e torii du sanctuaire. Le 2e se trouve à peu près au niveau de la gare de Kamakura et le 1er beaucoup plus loin, vers la plage. 

 

 

Temple Hase-dera 

Le temple Hase-dera 長谷寺 est situé à proximité du Kôtoku-in, où se trouve le grand bouddha de Kamakura. J’aime beaucoup l’enceinte du temple qui est située sur plusieurs niveaux, auxquels on accède grâce à différents escaliers. 

L’histoire de ce temple remonte à 721, lorsque le moine Tokudo Shonin trouva un arbre dans les montagnes près du village de Hase (préfecture de Nara). L’arbre était si grand qu’il réussit à sculpter non pas une, mais deux statues de la déesse « Kannon à 11 têtes ». Après moult péripéties, la seconde statue atterrit à Kamakura et le temple fut construit en 736 pour l’accueillir (plus d’infos dans notre article sur le Hase-dera). 

 

 

L’enceinte du temple est vraiment magnifique. J’ai beaucoup aimé le Jizô-do avec ses centaines de statues de Jizô alignées. Derrière leur apparence enfantine, l’histoire des jizô est assez triste, car Jizô est un bodhisattva qui protège les enfants mort-nés ou très jeunes, qui sont coincés dans les limbes. 

Au niveau du bâtiment principal du temple, on trouve une magnifique vue sur la ville et la mer. J’aime beaucoup les façades des maisons de Kamakura que l’on aperçoit depuis le temple, elles sont si colorées. 

 

 

Temple Kôtoku-in 

C’est au temple Kôtoku-in 高徳院 que l’on trouve l’emblème de la ville : le Grand Bouddha de Kamakura. La bâtisse qui abritait la statue fut détruite, le Bouddha est donc visible directement en entrant dans l’enceinte du temple. 

La statue du Grand Bouddha mesure 13,35 mètres, socle inclus. À l’origine elle était en bois, mais elle fut détruite par une tempête en 1248 et fut alors remplacée par une version en bronze (plus d’infos dans notre article sur le Kôtoku-in). 

Ne vous attendez pas à trouver une grande enceinte à visiter, comme pour les autres temples, le seul intérêt du temple Kôtoku-in est son Grand Bouddha, mais il vaut largement le coup d’œil.

J’ai beaucoup aimé la vue du Bouddha, assis avec les montagnes au fond. La statue est aussi vraiment magnifique de près, on peut admirer tous les détails. Sachez aussi qu’il est possible d’entrer dans le Bouddha pour 20¥. 

 

 

Autres 

Les lieux listés jusqu’à présent sont des incontournables de la ville de Kamakura, mais il y a bien d’autres lieux à visiter… 

 

Plages de Kamakura

De nombreux habitants de Tokyo se rendent à Kamakura l’été pour profiter de ses plages. La plage Yuigahama (photo ci-dessus) est facile d’accès et vous pouvez même vous y rendre juste après avoir visité le temple Hase-dera et le Bouddha, puisqu’elle est située pas très loin. C’est personnellement ce que j’ai fait lors de ma première visite de Kamakura et c’était très agréable de se poser sur la plage après cette longue journée de visites… 

 

Enoshima

L’île d’Enoshima 江の島 n’est pas située à Kamakura à proprement parler, mais se visite souvent en même temps. L’île est reliée à la ville de Fujisawa par un pont. Je devais y aller lors de ma 2e visite à Kamakura, mais on a mis tellement de temps à visiter le Kenchô-ji qu’on s’est arrêtés au niveau de la plage du pont. 

Parmi les choses à voir sur l’île, il y a le sanctuaire Enoshima-jinja, dédié entre autres à Benzaiten, l’une des divinités du bonheur et la divinité des arts. Il y a aussi l’observatoire du phare Enoshima Sea Candle qui permet d’admirer la baie et la ville de Fujisawa, ainsi que les grottes d’Iwaya et leurs statues… bref il y a de quoi faire. 

 

Temple Meigetsu-in

Le temple Meigetsu-in 福源山明月院 (Fugenzan Meigetsu-in), construit en 1160, est très populaire au moment de la floraison des hortensias (mi-juin), d’ailleurs on l’appelle aussi l’Ajisai-dera, le « temple aux hortensias ».

En dehors des hortensias, l’autre attraction du temple se situe dans son bâtiment principal. Il contient une fenêtre circulaire qui donne sur le magnifique jardin du temple. Le temple Meigetsu-in faisait autrefois partie d’un complexe plus grand, connu sous le nom de temple Zenkô-ji, mais il fut détruit lors de la séparation entre le bouddhisme et le shintô pendant l’ère Meiji. Le temple est situé entre le Engaku-ji et le Kenchô-ji. 

 

Sanctuaire Sasuke Inari-jinja

L’histoire du sanctuaire Sasuke Inari-jinja 佐助稲荷神社 est liée à Minamoto no Yoritomo et à sa victoire contre le clan Taira. Une nuit alors qu’il était en exil, l’esprit d’Inari lui apparut en rêve sous les traits d’un vieil homme pour lui dire qu’il était temps d’attaquer les Taira. Une fois Shôgun, Minamoto no Yoritomo fit alors construire un sanctuaire dédié à Inari en remerciement. 

On trouve de nombreuses statues de kitsune (messagers d’Inari) dans toute l’enceinte du sanctuaire, qui est située dans l’ancien « village caché » de Kamakura. Les villages cachés étaient, comme leur nom l’indique, des villages un peu reculés et plus difficile d’accès. 

 

Zeniarai-benten

C’est au sanctuaire Zeniarai-benten 銭洗弁財天宇賀福神社 (Zeniarai Benzaiten Ugafuku-jinja) qu’il faut se rendre pour espérer devenir riche ! L’enceinte du sanctuaire contient une grotte avec une source où il est possible de laver son argent. L’argent lavé est ainsi censé s multiplier. C’est Hôjô Tokiyori, le 5e régent du shôgunat de Kamakura qui lança cette tradition. 

L’enceinte du sanctuaire est située dans l’ancien village caché de Kamakura, près du Sasuke Inari-jinja, il faut traverser un tunnel pour y accéder. 

 

Autres temples : Kakuon-ji, Zuisen-ji, Jômyô-ji, Hokoku-ji, Jufuku-ji… 

 

 

Voilà pour ce guide de Kamakura, c’est une excursion que je vous recommande vivement de faire depuis Tokyo, le dépaysement sera total ! 

 

S’inscrire à la newsletter :

 


Mémo 


 

Se rendre à Kamakura ? 

Depuis la gare de Tokyo, il faut prendre la ligne JR Yokosuka. Le trajet jusqu’à Kamakura prend une heure. Si vous souhaitez commencer votre visite par le temple Engaku-ji ou le temple Kenchô-ji, il faudra descendre à l’arrêt Kita-Kamakura. Pour le reste, il faut alors s’arrêter à la gare de Kamakura. 

 

Le temple Engaku-ji 

S’y rendre ?

Le temple est situé à quelques pas de la gare Kita-Kamakura (JR Yokosuka). 

Horaire et tarif ?

Ouvert de 8h à 16h30 (16h de décembre à février). L’entrée coûte 500¥.

 

Le temple Kenchô-ji

S’y rendre ?

Le temple est situé à quelques minutes à pied de la gare Kita-Kamakura (JR Yokosuka). 

Horaire et tarif ?

Ouvert de 8h30 à 16h30. L’entrée coûte 500¥.

 

Le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gû

S’y rendre ?

Le sanctuaire est situé à une dizaine de minutes à pied de la gare de Kamakura

Horaire et tarif ?

Ouvert tous les jours de 5h à 21h (De 6h à 21h d’octobre à mars. Ouvert 24h/24 du 1er au 3 janvier).  L’entrée est gratuite.

L’entrée pour le musée du sanctuaire coûte 200¥.

 

Le temple Hase-dera

S’y rendre ?

Depuis la gare de Kamakura, prendre la ligne Enoshima Electric Railway jusqu’à la station Hase. Vous pouvez aussi prendre le bus jusqu’au temple, mais le train est beaucoup plus pratique.

Horaire et tarif ?

Ouvert de 8h à 17h (17h30 d’avril à juin), dernière entrée 30 min avant la fermeture. L’entrée coûte 400¥. 

Le Kannon Museum est ouvert de 9h à 16h30 (dernière entrée 16h). L’entrée coûte 300¥

 

Le temple Kôtoku-in 

S’y rendre ?

Le temple est situé à côté du Hase-dera. Pour s’y rendre, il faut prendre la ligne Enoshima Electric Railway depuis la gare de Kamakura jusqu’à l’arrêt Hase.

Horaire et tarif ?

Ouvert de 8h à 17h30 (17h d’octobre à mars) (16h pour l’intérieur de la statue)

300¥ (+20¥ pour l’intérieur du bouddha)


Épingler sur Pinterest




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.