Admirer les fleurs au Japon : automne

Comme je l’expliquais dans la première partie de mon guide “Le Japon en fleurs”, les Japonais accordent beaucoup d’importance à la nature et aux différentes floraisons. On connaît bien évidemment leur attachement pour la floraison des sakura (fleurs de cerisier), symboles du printemps par excellence, ainsi que pour celle des érables en automne, mais ça ne s’arrête pas là…

Que ce soit les hortensias, les glycines, les tulipes, les tournesols… chacune de ces floraisons attire de nombreux visiteurs japonais et étrangers dans des lieux magnifiques qui leur sont, pour la plupart du temps, spécialement dédiés.

Mon objectif à travers ces guides est de regrouper tous les lieux que je souhaite visiter en rapport avec les fleurs, afin de faire tous ces endroits lors de nos prochains séjours. Normalement on pourra commencer à visiter quelques endroits dès l’année prochaine et à chaque lieu visité, je comblerai ce guide et ferai des articles détaillés sur le Japon en fleurs pour vous donner plus d’infos et de photos…

Ce guide du Japon en fleurs est divisé en plusieurs parties (par saison), on poursuit et termine aujourd’hui avec la partie consacrée à l’automne. Pour lire les deux parties sur le printemps (première partie et deuxième partie) et la partie sur l’été .

Rappel :

-L’icône  icon-heart  est là pour indiquer mon degré d’envie de visiter tel lieu (plus il y a de cœur, plus je veux le visiter) et l’icône icon-check-circle signifie tout simplement que j’ai déjà visité l’endroit.

-Je n’ai évidemment pas pu lister tous les endroits à voir pendant les différentes floraisons… j’ai mis ceux que je trouvais les plus intéressants, qui avaient un intérêt supplémentaire… Aussi, il est évidemment possible de voir ces floraisons ailleurs que dans les endroits cités, au détour d’une rue ou d’un sanctuaire par exemple, c’est ce qui fait tout le charme du Japon

-Les dates de floraison évoquées sont indicatives et peuvent changer en fonction de la météo… donc prenez-les avec précaution.

Voici les floraisons abordées dans cette partie consacrée à l’automne :

Cosmos | Chrysanthème | Kochia | Lycoris rouge | Kôyô | Gingko

 


Cosmos-コスモス/秋桜-Cosmos


Photo Wikipedia (@Peak99)

Floraison habituelle : fin août/fin octobre (peut différer selon les régions et la météo)

Bien que l’on trouve les fleurs de cosmos un peu partout au Japon, elles n’ont été introduites dans le pays qu’au 19e siècle. Comme les pétales des fleurs de cosmos ressemblent à ceux des sakura, on surnomme les cosmos les “sakura de l’automne“, d’ailleurs les kanji utilisés pour les cosmos signifient automne + sakura. Les fleurs de Cosmos sont le plus souvent de couleur blanche ou rose, mais il est également possible d’en trouver de couleur jaune/orange.

Dans le langage des fleurs (hanakotoba), la fleur de cosmos signifie pureté et harmonie.

 

Lieux où voir les cosmos :
Parc Hana no Miyako | Parc de l’île de Nokonoshima | Ikoma Kôgen | Parc Taiyo no Oka Engaru | Temple Hannya-ji | Temple Bitchû Kokubun-ji | Parc Mémorial Shôwa | Temple Hokki-ji | Jardin Hama-rikyû

 

Parc Hana no Miyako 花の都公園 (Yamanashi)  icon-hearticon-hearticon-heart 

Il est possible d’admirer au Japon chaque floraison (ou presque) avec le Mont Fuji en arrière-plan et les cosmos n’échappent pas à la règle. Pour cela, il faut se rendre au parc Hana no Miyako, situé au lac Yamanaka. Les fleurs de cosmos du parc sont de couleur rose, blanche mais également jaune/orange. Le meilleur moment pour assister à leur floraison a lieu de début septembre à mi-octobre.

Gratuit/Depuis Fujisan Station, prendre un bus “Fujikko-go” jusqu’à l’arrêt de bus “Hana-no-Miyako Koen”

 

Parc de l’île de Nokonoshima のこのしまアイランドパーク (Fukuoka) icon-hearticon-hearticon-heart 

L’île de Nokonoshima, située dans la baie de Hakata, est un endroit réputé lors de plusieurs floraisons : nanohana, tournesols, coquelicots ou encore cosmos. Admirer la floraison des cosmos depuis l’île de Nokoshima permet de profiter en même temps de la mer, ce qui donne de magnifiques paysages et contrastes entre le rose et le blanc des cosmos et le bleu de la mer. La floraison des cosmos a lieu en octobre.

Ouvert de 9h à 17h30 (ou 18h30) 1000¥/Depuis Hakata Station, prendre le bus jusqu’à Nokotosenba, puis le ferry jusqu’à l’île de Nokonoshima (prendre à nouveau le bus pour rejoindre le parc)

 

Ikoma Kôgen 生駒高原 (Miyazaki) icon-hearticon-hearticon-heart 

Lors de la floraison des cosmos, le plateau (kôgen) d’Ikoma se pare d’environ 1 million de cosmos. Comme l’endroit fait face à la chaîne de montagnes Kirishima, on a une jolie vue des cosmos avec les montagnes en fond. Ikoma Kôgen est également connu pour ses coquelicots au printemps. Au moment de la floraison des cosmos, des illuminations ont lieu le soir : environ 25000 bougies sont allumées et un feu d’artifice est tiré. La floraison des cosmos a lieu de fin septembre à fin octobre.

Festival des cosmos : de fin septembre à fin octobre

Ouvert de 9h à 17h/Situé à proximité de l’arrêt de bus Ikoma Kogen

 

Parc Taiyo no Oka Engaru 太陽の丘えんがる公園 (Hokkaidô) icon-hearticon-heart

Ce parc, situé sur l’île d’Hokkaidô, est un des plus grands parcs à cosmos du Japon, avec pas moins de 10 millions de cosmos. Parmi les cosmos qui fleurissent dans le parc, on en trouve de couleur rose, blanche et même de couleur jaune/orange. Cet endroit est également populaire pendant les shibazakura. Au moment de la floraison des cosmos, le parc organise des feux d’artifice et différents événements. Les cosmos fleurissent de mi-août à fin septembre.

Ouvert de 9h à 17h/300¥/ Situé à 10 min en taxi de Engaru Station

 

Temple Hannya-ji 般若寺 (Nara) icon-hearticon-heart

Le temple Hannya-ji, situé à Nara, est un ancien temple puisqu’il fut fondé en 629. Il est réputé pour ses nombreuses fleurs de cosmos : environ 100.000 qui poussent chaque année. L’enceinte du temple, bien que petite, est pleine de charme, surtout lors de la floraison des cosmos. Leur floraison a lieu de début octobre à mi-octobre.

Ouvert de 9h à 17h/Situé à proximité de l’arrêt de bus Hannya-ji (ou 30 min depuis la gare Kintetsu Nara)

 

Temple Bitchû Kokubun-ji 備中国分寺 (Okayama) icon-hearticon-heart

Le temple Bitchû Kokubun-ji, qui date de 741, est connu pour sa jolie pagode à 5 étages qui mesure 34m de hauteur. Lors de la floraison des cosmos en automne, la vue des fleurs combinée à celle de la pagode donne énormément de charme à l’endroit. La floraison a lieu de début à fin octobre.

Depuis Soja Station, prendre le bus Yamate et descendre à l’arrêt Motenashi no Yakata, aussi accessible en 30min à vélo depuis la gare

 

Parc Mémorial Shôwa 昭和記念公園 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Situé dans la ville de Tachikawa, à 30 min du centre de Tokyo, ce parc est un véritable havre de paix. Il abrite des jardins japonais et occidentaux, un étang et de nombreuses variétés de fleurs : tulipes, azalées, coquelicots… Parmi ces floraisons on peut citer celle des cosmos, qui ne sont pas moins de 5,5 millions à fleurir chaque automne. La floraison a lieu de mi septembre à début novembre et le meilleur moment pour les voir a lieu mi-octobre.

9h30-17h de mars à octobre, 18h les week-ends et vacances entre avril et septembre et 16h30 de novembre à février/ Fermé le 31 décembre, 1er janvier et le 4e lundi et mardi de février/450¥ /Nishi-tachikawa Station, Tachikawa Station

 

Temple Hokki-ji 法起寺 (Nara) icon-hearticon-heart

Le temple Hokki-ji, qui fait partie des 7 grands temples de Nara, est également connu pour sa pagode de trois étages qui date de 706 et sa statue de la déesse Kannon. Chaque automne, l’enceinte du temple est sublimée par la floraison des fleurs de cosmos. La floraison a lieu d’octobre à début novembre.

Depuis Nara Station ou Oji Station, prendre le bus N°97 jusqu’à l’arrêt Hokkiji-guchi (20min) OU marcher pendant 40 min depuis Horyuji Station (JR Yamatoji line)

 

Jardin Hama-rikyû 浜離宮恩賜庭園 (Tokyo) icon-heart

Le jardin Hama-rikyû, situé en plein Tokyo, est un excellent moyen de profiter de la floraison des cosmos tout en visitant la capitale. Parmi les quelque 300.000 fleurs de cosmos qui fleurissent dans le jardin, on trouve des fleurs de couleur jaune et rose, qui ne fleurissent pas au même moment : les cosmos jaunes commencent à fleurir fin juillet et les roses en septembre.

Ouvert de 9h à 17h (dernière entrée 16h30), fermé du 29 décembre au 1er janvier/300¥/JR Shimbashi Station, Shiodome Station

 


Chrysanthème-菊-Chrysanthemum


Photo wikipedia

Floraison habituelle : Mi-octobre/fin novembre (peut différer selon les régions et la météo)

La fleur de chrysanthème est très importante au Japon, puisqu’elle est le symbole de la famille impériale (chrysanthème jaune). Le trône impérial est d’ailleurs appelé le “trône du chrysanthème” et la fleur de chrysanthème, à 16 pétales, est également présente sur le passeport des citoyens japonais.

Le chrysanthème fut importé de Chine au 8e siècle et c’est une fleur très populaire. Les événements qui ont lieu lors de leur floraison sont pour la plupart organisés par des associations, dont les membres s’occupent eux-même de faire pousser les chrysanthèmes. Dans le langage des fleurs, le chrysanthème signifie la confiance et la pureté.

 

Lieux où voir des chrysanthèmes :
Sanctuaire Kasama Inari-jinja | Sanctuaire Yushima Tenman-gû | Sanctuaire Yahiko-jinja | Parc Hibiya | Sanctuaire Meiji-jingû | Takahata Fudôson Kongô-ji

 

Sanctuaire Kasama Inari-jinja 笠間稲荷神社 (Ibaraki) icon-hearticon-hearticon-heart

Le sanctuaire Kasama Inari-jinja fait partie des trois plus grands sanctuaires dédiés à Inari du Japon. Chaque année au moment de la floraison des chrysanthèmes, l’enceinte du sanctuaire abrite un festival et ce depuis 1890. Ce festival a lieu dans les jardins du sanctuaire et attire chaque année de nombreux visiteurs. Le festival a lieu de mi-octobre à fin novembre.

Kasama Station

 

Sanctuaire Yushima Tenman-gû 湯島天満宮 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Si les sanctuaires dédiés à Tenjin sont principalement connus pour abriter de nombreux arbres Ume (prunier), celui-ci a pour particularité d’accueillir également un festival de chrysanthème : le Bunkyo Chrysanthemum festival. Les chrysanthèmes exposés, au nombre de 2000, sont ceux des membres de l’association. Le festival a lieu de début à fin novembre.

Okachimachi Station, Yushima Station

 

Sanctuaire Yahiko-jinja 弥彦神社 (Niigata) icon-hearticon-heart

Le sanctuaire Yahiko-jinja, situé au pied du Mont Yahiko, est un sanctuaire très ancien et réputé au moment de la floraison des chrysanthèmes. À l’occasion de leur floraison, il est possible d’admirer environ 4000 pots de chrysanthèmes dans son enceinte. La floraison a lieu de début à fin novembre.

Situé à 15 minutes à pied de Yahiko Station

 

Parc Hibiya 日比谷公園 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Le parc Hibiya, situé près du palais impérial de Tokyo, est un endroit agréable à visiter au moment des kôyô, ainsi que lors de la floraison des chrysanthèmes. L’enceinte du parc accueille pour l’occasion quelque 2000 plants de chrysanthèmes. La floraison a lieu de début à fin novembre.

Kasumigaseki station, Hibiya Station

 

Sanctuaire Meiji-jingû 明治神宮 (Tokyo) icon-hearticon-heart

On ne présente plus le sanctuaire Meiji-jingû qui est le sanctuaire le plus important de Tokyo. Comme il est dédié à l’empereur Meiji et que le chrysanthème est le symbole de la famille impériale, il semble logique qu’il accueille en son enceinte un coin où admirer des chrysanthèmes. À l’occasion de leur floraison un festival a lieu de fin octobre à fin novembre.

Harajuku Station

 

Takahata Fudôson Kongô-ji 高幡不動尊金剛寺 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Le temple Takahata Fudôson Kongô-ji, avec sa pagode à 5 étages, est un lieu de balade apprécié pendant les kôyô, mais également au moment de la floraison des chrysanthèmes. Chaque année, un matsuri est organisé dans l’enceinte du temple pour y admirer environ 1500 chrysanthèmes. Le matsuri a lieu de fin octobre à fin novembre.

Takahatafudo Station

 


Kochia-箒木-Summer Cypress


Photo Wikipedia

Floraison habituelle : fin septembre/mi-octobre (peut différer selon les régions et la météo)

La kochia ou houkigusa en japonais, est un arbuste d’environ 1m qui se pare d’une jolie couleur rouge à chaque automne. Comme il s’agit d’un arbuste il est possible d’en trouver un peu partout, mais là où la kochia devient intéressante c’est quand elle est plantée en grand nombre, car des allées de kochias donnent en automne une magnifique pelouse rouge.

 

Lieux où voir les Kochia :
Hitachi Seaside Park | Parc Oishi

 

Hitachi Seaside Park ひたち海浜公園 (Ibaraki) icon-hearticon-hearticon-heart

Le parc Hitachi Seaside est réputé pour être un magnifique endroit lors de différentes floraisons : tulipes, némophiles, cosmos… et kochias. Il s’agit du plus beau lieu où admirer les kochias au Japon, il faut dire qu’il y en a plus de 32000 formant un magnifique parterre rouge. Il est également possible de louer des vélos dans le parc afin de s’y balader. Chaque automne a lieu un festival de fin septembre à mi-octobre.

Ouvert de 9h30 à 17h (16h30 de novembre à fin février) fermé les lundi/410¥/Depuis Ueno, prendre la ligne Joban jusqu’à Katsuta, puis un bus “Ibaraki Kotsu” pour le parc

 

Parc Oishi 大石公園 (Yamanashi) icon-hearticon-hearticon-heart

Le parc Oishi permet d’admirer une jolie vue sur le Mont Fuji tout en profitant d’une jolie balade près du lac Kawaguchiko. En plus de ces jolis paysages, chaque automne il est possible d’admirer des kochias. Si le nombre de kochias est moins impressionnant qu’au parc Hitachi Seaside, cet endroit a le mérite de proposer une magnifique vue en arrière-plan sur le Mont Fuji. Il est possible d’admirer les kochias de mi à fin octobre.

Gratuit/Arrêt de bus Kawaguchiko Shizen Seikatsu-kan (ligne Fuji kyuko depuis Kawaguchiko Station)

 


Lycoris rouge-彼岸花-Red Spider lillies


Floraison habituelle : fin septembre/début octobre (peut différer selon les régions et la météo)

Le lycoris rouge, ou higanbana en japonais, est une fleur d’automne reconnaissable grâce à ses longues étamines et à ses pétales recourbés. Le lycoris est associé à la mort, on le trouve d’ailleurs souvent le long des cimetières car leur présence est censée guider les morts dans l’au-delà.

Dans le langage des fleurs (hanakotoba), le lycoris rouge signifie l’abandon, la perte et la mémoire perdue.

 

Lieux où voir les lycoris :

Parc Kinchakuda Manjushage | Rivière Koide-gawa | Higanbana Meguri

 

Parc Kinchakuda Manjushage 巾着田曼珠沙華公園 (Saitama) icon-hearticon-hearticon-heart

Situé à Hidaka, le parc Kinchakuda Manjushage est sans doute l’un des endroits les plus impressionnants au moment de la floraison des lycoris rouge. Près de 5 millions de fleurs poussent dans le parc, d’ailleurs manjushage est l’autre nom des lycoris. La floraison des lycoris a lieu de mi-septembre à début octobre.

Ouvert de 9h à 16h30/300¥/Koma Station

 

Rivière Koide-gawa 小出川 (Kanagawa) icon-hearticon-heart

Située au nord de Fujisawa, la rivière Koide-gawa est réputée pour ses lycoris rouges qui fleurissent en automne. Si la chance (et le ciel dégagé) est avec vous, vous pourriez également profiter de votre balade pour voir le Mont Fuji. Le meilleur moment pour admirer la floraison a lieu de fin septembre à début octobre.

Ouvert de 10h à 15h/Gratuit/Tsujido Station

 

Higanbana Meguri 彼岸花めぐり (Fukuoka) icon-hearticon-heart

Le Higanbana Meguri est un festival qui permet d’assister à un spectacle magnifique et rare : la floraison des fleurs de lycoris rouges le long des rizières en terrasse de la région de Tsuzura. Ces rizières en terrasse font partie des 100 plus belles du Japon et au moment de la floraison des lycoris rouges, qui sont environ 300.000, l’endroit devient encore plus magnifique. Ce festival a lieu seulement le temps d’un week-end mi/fin septembre.

9h-16h/Gratuit/15 min de voiture depuis JR Ukiha Station

 


Feuilles d’automne-紅葉-Autumn leaves


Floraison habituelle : mi-septembre/décembre (peut différer selon les régions et la météo)

Le terme kôyô ne désigne pas une floraison à proprement parler, puisqu’il s’utilise pour décrire la couleur des feuilles des arbres (érables principalement) qui deviennent rouges en automne. L’apparition des feuilles rouges est un véritable événement au Japon, presque aussi populaire que les sakura, il faut dire qu’il y a de superbes endroits à voir afin d’admirer les magnifiques couleurs de l’automne.

Le fait de partir à la recherche des kôyô s’appelle momijigari et tout comme pour les sakura, il y a de nombreuses prévisions météo à l’approche de la saison afin de ne pas les louper.

 

Lieux où voir les Kôyô :

Temple Yamadera | Lac Towada | Nikkô | Mont Takao | Jardin Koishikawa Korakuen | Jardin Rikugi-en | Hakone | Kawaguchi-ko | Temple Kiyomizu-dera | Temple Tôfuku-ji | Temple Eikando | Temple Kôdai-ji | Arashiyama | Yoshimine-dera | Seiryû-ji Tokugen-in | Jardin Kenroku-en | Miyajima | Gorges de Korankei | Parc Minoo

 

Temple Yamadera 山寺 (Sendai) icon-hearticon-hearticon-heart

Le temple Yamadera, construit sur les hauteurs, est un endroit magnifique à visiter tout au long de l’année. Après avoir grimpé 1000 marches, une superbe vue sur la vallée environnante vous attend. Cette vue est encore plus impressionnante en automne, au moment des kôyô. Le meilleur moment pour profiter des kôyô a lieu début Novembre.

Ouvert de 8h à 17h/300¥/Yamadera Station

 

Lac Towada 十和田湖 (Aomori) icon-hearticon-hearticon-heart

Le lac Towada fut formé par l’activité du volcan du même nom. Tout autour du lac, on trouve une magnifique forêt qui attire de nombreux visiteurs chaque automne au moment des kôyô. Les feuilles rouges/oranges des arbres forment un magnifique contraste avec l’eau bleue du lac. La forêt autour du lac est également traversée par la rivière Oirase, qui prend sa source dans le lac, il s’agit d’un lieu de balade très réputé. La floraison des kôyô a lieu fin octobre.

Depuis Hachinohe, prendre un JR bus pour Towadako (de mi-avril à début novembre)

 

Nikkô 日光 (Tochigi) icon-hearticon-hearticon-heart

Nikkô, situé à seulement 2h de Tokyo, est un endroit extrêmement populaire auprès des touristes. La popularité de Nikkô remonte à l’époque Edo, lorsque fut édifié un mausolée en l’honneur du célèbre shôgun Tokugawa Ieyasu. Depuis cette époque, Nikkô est un important centre de pèlerinage auprès de la population japonaise (avant, seuls les moines venaient en pèlerinage).

Si Nikkô est un lieu de visite incontournable tout au long de l’année, il est vivement conseillé de s’y rendre pendant les kôyô, car la nature est alors exceptionnelle. Parmi les endroits à voir pendant les kôyô, on peut citer le magnifique lac Chuzenji d’où proviennent les chutes de Kegon. La région autour du lac Chuzenji accueille les kôyô un peu plus tôt, pendant le mois d’octobre. Concernant les alentours des autres lieux touristiques, comme les sanctuaires et temples, les kôyô ont lieu vers mi-novembre.

Nikko Station

 

Mont Takao 高尾山 (Tokyo) icon-hearticon-hearticon-heart

Le Mont Takao fait partie de la métropole de Tokyo, on accède au sommet par différents chemins de randonnée ou par téléphérique/télésiège. Parmi les nombreuses choses à voir au Mont Takao, il y a notamment un observatoire avec vue sur Tokyo et un autre au sommet avec vue sur le Mont Fuji par temps clair… Au sommet se trouve également un temple, le Yakuoin connu pour ses Tengu (“chiens célestes” : créatures légendaires). C’est un endroit très populaire en automne au moment des Kôyô. Les kôyô ont lieu de mi à fin novembre

8h-17h45 (téléphérique), 9h-16h30 (16h de décembre à Avril) télésiège dernière admission 30 min avant la fermeture)/Takaosanguchi Station

 

Jardin Koishikawa Korakuen 小石川後楽園 (Tokyo) icon-hearticon-hearticon-heart

Le jardin Koishikawa Korakuen est l’un des plus anciens jardins de Tokyo. Son nom “Korakuen” vient d’un poème encourageant les dirigeants à faire passer le bonheur de leurs sujets avant le leur. Le paysage du jardin, d’inspiration japonaise et chinoise, est composé de points d’eau et de collines, ce qui en fait un lieu de balade très réputé, surtout en automne pendant les kôyô. Le meilleur moment pour les admirer est de fin novembre à début décembre.

9h-17h (dernière entrée jusqu’à 16h30)/Fermé du 29 décembre au 1er janvier/300¥/Iidabashi Station, Suidobashi Station, Korakuen Station

 

Jardin Rikugi-en 六義園 (Tokyo) icon-hearticon-hearticon-heart

Le nom de ce jardin, qui date du 18e siècle, signifie “jardin des six poèmes”, car il reproduit en miniature 88 scènes tirées de célèbres poèmes. Le jardin est réputé pour ses paysages magnifiques, surtout en automne au moment des kôyô. D’ailleurs au moment des kôyô, des illuminations ont lieu dans le jardin, afin de pouvoir les admirer de nuit. La vue sur le pont Togetsukyo depuis le point de vue “Fujishirotoge“, situé au nord du jardin, est également très réputée. Les kôyô ont lieu de fin novembre à début décembre.

9h-17h (21h illuminations Sakura-Kôyô) dernière entrée jusqu’à 16h30/Fermé du 29 décembre au 1er janvier/300¥/Komagome Station

 

Hakone 箱根 (Kanagawa) icon-hearticon-hearticon-heart

Le Mont Fuji est sans doute le paysage le plus populaire du Japon, il est possible de l’admirer de façon différente tout au long de l’année et l’automne n’est pas une exception. Le meilleur endroit pour profiter des kôyô et du Mont Fuji se trouve dans la ville d’Hakone.

Le temple Choan-ji offre de jolis paysages d’automne et le lac Ashi offre quant à lui une magnifique vue sur le Mont Fuji et les kôyô. En fonction de l’altitude, les kôyô n’ont pas lieu au même moment : depuis les hauteurs les kôyô ont lieu début novembre, alors que depuis le reste d’Hakone elles ont lieu fin novembre.

Hakone-Yumoto Station

 

Lac Kawaguchi-ko 河口湖 (Yamanashi) icon-hearticon-hearticon-heart

Avec Hakone, le lac Kawaguchi-ko est le meilleur endroit pour profiter des kôyô et du Mont Fuji. Pour cela, il faut se rendre sur la rive nord du lac qui propose les meilleurs panoramas.

Chaque novembre, un matsuri (festival) a lieu sur la rive nord afin de profiter des kôyô, il est même possible d’admirer les jolies couleurs de nuit grâce aux illuminations. Les kôyô ont lieu de fin octobre à mi-novembre.

Illuminations : du coucher du soleil à 22h

Gratuit/Depuis Kawaguchiko Station prendre le bus et descendre à l’arrêt Itchiku Kuboto Art Museum

 

Temple Kiyomizu-dera 清水寺 (Kyôto) icon-check-circle

Le temple Kiyomizu-dera, qui date du 8e siècle, est un incontournable de Kyôto. Ce qui fait la particularité de ce temple, c’est sa magnifique et impressionnante terrasse en bois de 13m de hauteur. On trouve tout autour du temple et de la terrasse en bois de nombreux arbres dont les feuilles deviennent rouges au moment des kôyô, ainsi il est possible d’admirer les merveilleuses couleurs de l’automne combinées à la terrasse en bois.

Pour l’occasion, il est possible d’admirer les kôyô de nuit, grâce aux illuminations organisées par le temple. La floraison des kôyô a lieu de fin novembre à début décembre.

Illuminations : de 17h30 à 21h, de mi-novembre à début décembre
Ouvert de 6h à 18h (horaires de fermeture varient selon l’année)/400¥/Prendre le bus N° 100 ou 206 et descendre à l’arrêt Gojo-zaka ou Kiyomizu-michi OU Kiyomizu-Gojo Station

Temple Tôfuku-ji 東福寺 (Kyôto) icon-hearticon-hearticon-heart

Beaucoup d’endroits à Kyôto sont réputés au moment des kôyô et le temple Tôfuku-ji fait partie des plus populaires. L’enceinte du temple se pare entièrement de rouge pour le plaisir des nombreux touristes présents pour l’occasion. L’endroit le plus populaire du temple est sans doute le pont Tsutenkyô, la vue depuis et sur ce pont est magnifique. Le meilleur moment pour admirer les kôyô est de mi à fin novembre.

Ouvert de 8h30 à 16h30 de novembre à décembre (le reste de l’année les horaires varient légèrement)/400¥ (+400¥ pour les jardins)/Situé à 10 min de marche de Tofukuji Station (JR Nara Line)

 

Temple Eikando永観堂 (Kyôto) icon-hearticon-hearticon-heart

On trouve dans l’enceinte du temple Eikando une jolie pagode, ainsi qu’un grand jardin avec lac, ce qui en fait le cadre idéal pour une balade automnale sous les kôyô. Les nombreux arbres situés dans l’enceinte du temple sont encore plus impressionnants de nuit lorsqu’ils sont illuminés, d’ailleurs cet événement attire de nombreux touristes. Les kôyô ont lieu de fin novembre à début décembre.

Ouvert de 9h à 17h/1000¥ pendant l’automne (600¥ pour les illuminations)/Keage Station ou arrêt de bus Nanzenji-Eikando-michi

 

Temple Kôdai-ji 高台寺 (Kyôto) icon-hearticon-hearticon-heart

Le Kôdai-ji est un temple situé à proximité du temple Kiyomizu-dera, construit en mémoire de Toyotomi Hideyoshi en 1606. L’enceinte du temple abrite de jolis jardins, dont un jardin de pierre, ainsi qu’une forêt de bambou. Il s’agit d’un lieu très populaire pendant les kôyô, il y a même des illuminations de fin octobre à début décembre. Les kôyô ont lieu de fin octobre à début décembre.

Ouvert de 9h à 17h30/600¥/Depuis Kyoto Station, prendre le bus n°100 ou 206 jusqu’à l’arrêt Higashiyama Yasui

 

Arashiyama 嵐山 (kyôto) icon-check-circle

Arashiyama, situé à quelques minutes en train de Kyôto, est un endroit très populaire tout au long de l’année. On y trouve la célèbre forêt de bambou, ainsi que de nombreux temples. Arashiyama est une destination très prisée en automne, lorsque les arbres situés sur le flanc des montagnes rougissent.

Parmi les endroits réputés pendant les kôyô, il y a les alentours du pont Togetsukyô, le monkey arashiyama park, mais aussi le temple Tenryû-ji et le temple Adashino Nenbutsu-ji. Visiter Arashiyama pendant les kôyô permet d’apprécier différents paysages lors d’une même balade. Les kôyô ont lieu de mi-novembre à début décembre.

Saga-Arashiyama station

Temple Yoshimine-dera 善峯寺 (Kyôto) icon-hearticon-hearticon-heart

Le Yoshimine-dera est un temple situé sur les hauteurs à l’ouest de Kyôto, ainsi depuis l’enceinte du temple on a une magnifique vue sur la ville. L’enceinte du temple est également réputée pour ses paysages qui se parent d’une magnifique couleur rouge lors de la saison des kôyô. Le meilleur moment pour voir les kôyô a lieu de mi à fin novembre.

Ouvert de 8h à 17h/500¥/Mukomachi station, Higashimuko Station, puis Hankyu Bus N°66

 

Temple Seiryû-ji Tokugen-in 清瀧寺徳源院 (Shiga) icon-hearticon-hearticon-heart

Le temple Seiryû-ji n’est pas un temple très connu, pourtant il fait partie des incontournables de l’automne. Pendant les kôyô, l’enceinte du temple tout entière se pare d’un magnifique rouge flamboyant, ce qui donne de magnifiques paysages. Depuis l’intérieur de certains bâtiments du temple, il est possible d’admirer les jardins colorés par de grandes ouvertures. Le meilleur moment pour admirer la floraison a lieu de mi-novembre à début décembre.

Ouvert de 9h à 16h/300¥/ 20 minutes à pied depuis Kashiwabara Station

 

Jardin Kenroku-en 兼六園 (Kanazawa) icon-hearticon-hearticon-heart

Le jardin Kenroku-en fait partie des 3 plus beaux jardins du Japon, il s’agit donc d’un endroit très populaire. Au moment des kôyô, le jardin organise des illuminations afin de pouvoir profiter des couleurs automnales lors d’une promenade nocturne. Le meilleur moment pour profiter des kôyô a lieu de mi-novembre à début décembre.

Illuminations : de 17h30 à 21h, de mi à fin novembre

Ouvert de 8h à 17h de mi-octobre à février (7h-18h de mars à mi-octobre)/310¥/Depuis Kanazawa Station, prendre un bus pour le jardin (environ 20 min)

 

Miyajima 宮島 (Hiroshima) icon-hearticon-hearticon-heart

L’île de Miyajima, située près d’Hiroshima, est un endroit très populaire grâce, notamment, à son célèbre torii flottant. Miyajima est également un endroit très apprécié en automne, pendant les kôyô. Parmi les endroits à voir pendant les kôyô, on peut citer le parc Momijidani koen (momiji signifiant érable) qui permet d’admirer de très nombreux érables, mais aussi le temple Daishô-in et ses nombreuses statues, ainsi que le Mont Misen. Le meilleur moment pour admirer les kôyô a lieu de mi à fin novembre.

Depuis Hiroshima Station, prendre le tramway ou le train jusqu’à Miyajimaguchi Station, puis le ferry jusqu’à Miyajima

 

Gorges de Korankei 香嵐渓 (Nagoya) icon-hearticon-hearticon-heart

Les gorges de Korankei, situées près de Nagoya, sont très réputées pendant la période des kôyô. On trouve de très nombreux érables le long de la rivière Tomoe, c’est donc là qu’il faut se rendre afin de profiter des magnifiques couleurs de l’automne. On trouve également le long du chemin le pont Taigetsukyô, reconnaissable grâce à sa couleur rouge, offrant un joli panorama sur les kôyô. Afin de profiter des jolies couleurs de nuit, des illuminations ont également lieu le long de la rivière. Les kôyô ont lieu de fin octobre à fin novembre.

Illuminations : jusqu’à 21h

Depuis Nagoya Station aller jusqu’à Higashi Okazaki Station, puis prendre le bus (Meitetsu bus) pour Korankei (environ 2h en tout)

 

Parc Minoo 箕面公園 (Ôsaka) icon-check-circle

Le parc Minoo, situé à quelques minutes en train d’Ôsaka, est un lieu de balade très populaire de la région. Le parc est avant tout réputé pour sa cascade de 33 mètres, accessible après une magnifique balade en forêt très agréable, particulièrement au moment des kôyô. Si le chemin jusqu’à la cascade permet de profiter des couleurs de l’automne, les alentours de la cascade sont aussi magnifiques et colorés. Le meilleur moment pour profiter des kôyô a lieu fin Novembre.

Depuis Umeda Station (Hankyû) aller jusqu’à Minoo Station (Kankyû Takarazuka line puis Hankyû Minoo line)

 


Gingko-イチョウ-Gingko


Photo wikipedia @Walter Grassroot

Floraison habituelle : novembre/décembre (peut différer selon les régions et la météo)

Le ginkgo est un arbre reconnaissable grâce à ses feuilles en forme d’éventail. Comme la forme de sa feuille rappelle la forme de la lettre “T”, elle est devenue le symbole de la ville de Tokyo. Le ginkgo est arrivé de Chine vers le 12e siècle. Le gingko donne des noix appelées ginnan, consommables. Les arbres que l’on trouve plantés en ville sont pour la plupart des arbres mâles, car les arbres femelles sont réputés pour leur mauvaise odeur lorsque la saison de reproduction arrive (automne).

 

Lieux où voir les Ginkgo :

Meiji-jingû Gaien | Grand Kikubo | Parc Hikarigaoka | Midôsuji | Château d’Ôsaka

 

Meiji-jingû Gaien 明治神宮外苑 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Le ginkgo est l’arbre symbole de Tokyo et pour en admirer toute la beauté, il faut se rendre au Meiji jingû gaien, situé à proximité du sanctuaire Meiji-jingû. Il s’agit de l’endroit le plus réputé pour admirer la jolie couleur doré des ginkgos. Les arbres sont allignés le long de l’avenue Ichô Namiki, située au sein du Meiji-jingû Gaien. Il est possible d’admirer les ginkgos de fin novembre à début décembre.

JR Harajuku Station

 

Le Grand Kikubo 銀杏の木窪 (Aomori) icon-hearticon-heart

Comme pour les Sakura, il existe trois arbres ginkgo particulièrement réputés au Japon : celui de la ville de Hôryô (Aomori), celui du temple Shôbô-ji (Saitama) et celui-ci, le grand Kikubo. Si ces trois arbres sont si réputés, c’est parce qu’ils sont tous les trois très anciens et de taille impressionnante.

Le grand Kikubo est situé à Hachinohe, il est âgé d’environ 1000 ans et mesure 27m de hauteur, avec une circonférence de 13,29m. Les feuilles du Grand Kikubo jaunissent en novembre.

Environ 5 min en voiture depuis Hashikami Station

 

Parc Hikarigaoka 光が丘公園 (Tokyo) icon-hearticon-heart

Situé dans le quartier de Nerima, le parc Hikarigaoka est un endroit agréable pour se balader parmi les arbres. Que ce soit au printemps avec ses quelque 1000 arbres sakura ou en automne avec son avenue de 40 arbres ginkgo. Le meilleur moment pour admirer les ginkgos a lieu de mi-novembre à fin novembre.

Hikarigaoka Station

 

Midôsuji 御堂筋 (Ôsaka) icon-hearticon-heart

Midôsuji est une avenue située à Ôsaka reliant Namba à Umeda. En automne, cette avenue bordée de quelque 900 arbres se pare d’une jolie couleur doré. En fin d’année des illuminations ont lieu le long de l’avenue Midôsuji, l’occasion de profiter des ginkgos de nuit. Le meilleur moment pour admirer les ginkgos a lieu de fin novembre à début décembre.

Illuminations : de 17h à 23h, de début novembre à fin décembre

JR Osaka Station

 

Château d’Ôsaka 大坂城 (Ôsaka) icon-heart

Le château d’Ôsaka, en tant que symbole de la ville, est un endroit très populaire. En automne, les érables de l’enceinte du château se parent de jolies couleurs automnales et l’arbre ginkgo du château d’une jolie couleur doré. L’arbre ginkgo se trouve juste devant le donjon du château, il s’agit d’un arbre géant de plus de 300 ans. Il est possible d’admirer le ginkgo géant de début novembre à début décembre.

Osakajokoen Station

 

Voilà pour cette présentation des différents lieux de floraison à voir au Japon selon la saison… je n’ai évidemment pas pu tout citer, donc si vous voyez un lieu qui vaut la peine, n’hésitez pas à me le dire 🙂

 


Épingler sur Pinterest



2 thoughts on “

Admirer les fleurs au Japon : automne

  • Top ! Merci pour cet article très bien référencé, je fais le plein d’adresses ! Je pense que je devrai encore me contenter des momijis, gingkos et chrysanthèmes vu mes dates. Je ne connaissais pas certains temples que tu mentionnes, hâte de voir tout ça !

    • Je suis contente si ça t’a donné des idées 😊 (hâte de voir tes photos et articles !)
      Oui c’est frustrant, mais bon c’est déjà pas mal si tu peux profiter à fond des Kôyô, ginkgos et chrysanthèmes ! Je rêve tellement de pouvoir y aller toute une année pour voir tous ces lieux 😍

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.