[Kyôto] Balade automnale autour du Kiyomizu-dera

Pour notre première visite à Kyôto, on a fini par jeter notre dévolu sur le temple Kiyomizu-dera 清水寺 et ses alentours. Il y a tellement d’endroits qu’on voulait voir à Kyôto qu’on a eu un peu de mal à se décider… mais je pense qu’on a bien fait car on était en pleine saison des kôyô (feuilles des arbres qui deviennent rouges), du coup la nature environnante était magnifique.

Comme le Kiyomizu-dera est situé à 20 minutes à pied environ de la gare de Kyôto, on a décidé de s’y rendre à pied. Là aussi, on a vraiment bien fait, puisqu’on a croisé la route d’un autre endroit, beaucoup moins connu des touristes, avant d’arriver au temple Kiyomizu-dera. C’était vraiment une superbe découverte.

Cet endroit en question est le Ôtani Hombyô 大谷本廟. Il s’agit en fait du mausolée de Shinran 親鸞 (1173-1263), le fondateur de l’école de bouddhisme Jôdo Shinshû (École véritable de la terre pure). Le mausolée fut construit en 1272, puis déplacé à son lieu actuel en 1603. Il fait partie d’un complexe plus grand, appelé Hongan-ji 本願, qui est le siège de l’école de bouddhisme Jôdo Shinshû.

L’enceinte du Ôtani Hombyô est vraiment très calme et agréable, surtout à cette période de l’année avec les kôyô. Je n’avais jamais entendu parler de cet endroit, il faut dire qu’il y a tellement d’endroits à visiter dans cette ville… mais je suis contente qu’on soit tombé dessus par hasard, c’était vraiment une chouette découverte. 


Pour rejoindre le Kiyomizu-dera on a emprunté un chemin, à l’arrière du Ôtani Hombyô, qui passe par un cimetière situé dans un environnement à couper le souffle : le Toribeno 鳥辺野.

On était un peu gêné de prendre des photos dans un cimetière, mais l’endroit est tellement magnifique avec cette vallée verdoyante au loin (photos ci-dessus)… Le long du chemin, on est aussi tombé sur un petit sanctuaire plein de charme, puis une fois arrivé en haut du chemin, on a eu droit à une jolie vue sur la ville et les montagnes en fond (2e photo ci-dessous). Cette première visite de Kyôto commence vraiment bien, on en prend plein les yeux.


Ce chemin nous a permis d’arriver directement sur le côté droit du temple Kiyomizu-dera. Il y avait un petit point d’eau et avec les kôyô, c’était vraiment magnifique (photos ci-dessous).

La première chose qui nous a frappé en arrivant au Kiyomizu-dera, c’est le monde fou qu’il y avait. Kyôto est une ville extrêmement touristique, surtout au printemps et en automne. Même si j’adore les endroits calmes, je n’ai rien contre la présence importante de touristes (on est des touristes nous aussi…), mais c’était vraiment impressionnant de voir autant de monde alors que 5 minutes avant on était seul.


Le temple Kiyomizu-dera, qui date de la fin du 8e siècle, est un endroit incontournable de Kyôto. Pendant notre visite, la petite pagode du temple était en travaux et le bâtiment principal, connu pour sa magnifique terrasse en bois de 13m de hauteur, allait bientôt entrer en rénovation (jusqu’en 2020). On avait prévu de visiter l’intérieur, mais il y avait vraiment trop de monde qui faisait la queue pour entrer. Du coup on s’est dit qu’on allait continuer notre balade et revenir le soir pour les illuminations qui ont lieu en automne. Autant vous dire qu’avec tous les kilomètres qu’on a fait à pied, on est rentré crevé chez nous à Ôsaka bien avant la tombée de la nuit…

Même si on n’a pas pu profiter de la terrasse, on a beaucoup aimé l’enceinte du temple, la vue sur la Pagode Koyasu au loin entourée de feuilles rouges (première photo de l’article), ainsi que la vue sur Kyôto et les montagnes en fond (photo ci-dessous).


On a décidé de rejoindre le sanctuaire Yasaka-jinja et le quartier de Gion à pied, en empruntant les rues du quartier de Higashiyama. C’est un endroit plein de charme, connu pour ses nombreux commerces et restaurants traditionnels. Ensuite on est tombé sur beaucoup de temples, payant pour la plupart… c’est vraiment incroyable tous les temples que l’on peut trouver dans cette ville, il faudrait y passer des mois pour tout visiter… C’est un peu frustrant au début, mais au final on voit quand même plein de choses.

Comme les couleurs d’automne étaient très présentes dans la ville (photos ci-dessous), c’était vraiment agréable de s’y balader. On s’est ensuite rendu au sanctuaire Yasaka-jinja et dans le quartier de Gion… pour suivre notre balade c’est par ici : Balade à Gion.


Mémo


 

S’y rendre ?

On a tout fait à pied depuis la gare de Kyôto, ce qui fait une superbe balade, mais c’est plutôt fatigant donc si vous préférez vous y rendre en transport :

Ôtani Hombyô : bus 206 depuis la gare de Kyoto, descendre à l’arrêt Gojozaka (230¥)

Kiyomizu-dera : bus 100 ou 206 depuis la gare, descendre à Gojozaka ou Kiyomizu-michi (230¥).

Horaire et tarif ?

Kiyomizu-dera : ouvert de 6h à 18h (18h30 les week-ends et vacances de mi-avril à juillet, tous les jours en août et septembre). L’entrée coûte 400¥.

Illuminations : de 18h à 21h au printemps de fin mars à mi-avril et de 17h30 à 21h de mi-novembre à début décembre. L’entrée coûte 400¥.

Plan du Ôtani Hombyô :


Nous soutenir sur Tipeee 



Épingler sur Pinterest


Vous aimerez aussi


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.