[Nara] Balade aux alentours du sanctuaire Kasuga-taisha

Pour ce nouvel article sur le Japon, direction la belle ville de Nara. Après les temples Tôdai-ji, Kôfuku-ji et le Nigatsu-dô, on se dirige vers le sanctuaire principal de la ville : le sanctuaire Kasuga-taisha 春日大社.

On a mis du temps à arriver devant le sanctuaire, tellement le chemin pour s’y rendre est magnifique… et comme il ne nous restait plus beaucoup de temps avant de rentrer, on s’est contenté de visiter la partie gratuite de l’enceinte du sanctuaire Kasuga-taisha. Surtout qu’on a remarqué un chemin menant vers plein de petits sanctuaires un peu plus loin… on a préféré le suivre plutôt que de payer et ne pas avoir assez de temps… et on n’a pas été déçu !



Même si on n’a pas visité l’intégralité du sanctuaire, voici quelques informations sur son histoire. Il fut construit en 768, à l’époque où Nara était la capitale du Japon (époque de Nara, 710-794). Il s’agit du sanctuaire protecteur de la ville et de la famille Fujiwara 藤原氏, un clan très important à cette époque. D’ailleurs lorsque la capitale du Japon fut transférée à Kyôto, Nara continua de prospérer grâce aux Fujiwara. Pendant cette période, le sanctuaire Kasuga-taisha a en quelque sorte fusionné avec le temple Kôfuku-ji et les deux ont été au centre du pouvoir et de l’autorité du clan Fujiwara sur la province du Yamato (actuelle préfecture de Nara).

Les bâtiments du sanctuaire sont reconnaissables grâce à leur magnifique couleur rouge vermillon, leurs murs blancs et surtout grâce aux nombreuses lanternes (tôrô 灯籠) en bronze (photo ci-dessus) présentes. Ces lanternes, que l’on trouve dans toute l’enceinte, ont été offertes par des fidèles du sanctuaire. Les principaux kami du sanctuaire, liés au clan Fujiwara, sont Takemikazuchi (kami du tonnerre), Futsunushi (kami des épées), ainsi que Amenokoyane et Himegami (des kami faisant partie de la lignée des Fujiwara).

Le chemin pour se rendre jusqu’au sanctuaire Kasuga-taisha est vraiment magnifique. Le sanctuaire est situé en pleine forêt, à proximité du parc de Nara, ce qui veut dire qu’il y a de nombreux cerfs le long du chemin. Mais les cerfs ne sont pas la seule attraction, puisqu’il y a des centaines de lanternes en pierre, alignées des deux côtés du chemin, sur plusieurs rangées.

C’est vraiment une ambiance très particulière de pouvoir circuler sur ce chemin, bordé de lanternes, en étant accompagnés de cerfs… Cerfs qui ont un certain attrait pour le papier des lanternes (photo ci-dessus), pourtant ils ne manquent pas de nourriture avec tous les shika-senbei 鹿煎餅 (galettes de riz) distribués par les touristes…

Une fois devant le sanctuaire Kasuga-taisha, on est quand même entré pour voir la partie du sanctuaire non payante. Du coup on a pu voir un peu les lanternes en bronze le long des bâtiments, c’est vraiment très joli… On aurait peut-être eu le temps de parcourir l’enceinte du sanctuaire, mais ce n’est rien on reviendra au moment des glycines…

Sachez qu’à proximité du sanctuaire, il y a un jardin botanique : le Manyo Botanical Garden, qui permet de voir environ 250 types de plantes qui sont mentionnées dans le Manyôshû 万葉集, une anthologie de poèmes datant de l’époque de Nara. C’est un endroit qu’il ne faut absolument pas manquer pendant la floraison des glycines (fin avril-début mai). 

Après ce bref aperçu, on reprend la balade sur le chemin qui se trouve en face de l’entrée du sanctuaire. C’est vraiment un chemin magnifique, avec plein d’arbres qui poussent un peu n’importe comment… et des sanctuaires tout le long de la route. Parmi les sanctuaires que l’on trouve le long du chemin, il y a le sanctuaire Meoto-Daikokusha 夫婦大國社. Ce sanctuaire est dédié à différents couples de kami, du coup c’est là qu’il faut se rendre pour connaître son avenir en amour. On peut d’ailleurs faire dans ce sanctuaire des “prédictions d’eau” mizu uranai 水占い. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, il s’agit d’une feuille qu’il faut mettre au contact de l’eau afin que la prédiction apparaisse, c’est une façon très originale de savoir si on va avoir de la chance en amour ou non.

Même si j’aurais aimé voir davantage l’intérieur du sanctuaire Kasuga-taisha, la balade parmi les lanternes de pierre et les autres sanctuaires était vraiment superbe et vaut à elle seule le déplacement.

Pour rejoindre la gare on a fait le chemin à pied, en passant par le parc de Nara. On en a profité pour manger une patate douce grillée yaki-imo 焼芋 (photo ci-dessous) le long de la route. C’est bon mais très bourratif. On est rentré tranquillement, en profitant des cerfs jusqu’au dernier moment… On a adoré Nara, c’est une ville vraiment à part. 


Mémo


S’y rendre ?

Le sanctuaire est accessible à pied depuis les gares de Kintetsu Nara (30 min) ou JR Nara (45 min). Même si la balade à pied parmi les temples et le parc de la ville est très agréable, vous pouvez aussi prendre les bus touristiques de la ville et descendre à l’arrêt Kasuga Taisha Honden, il y en a beaucoup et ils sont très pratiques (210¥)

Horaire et tarif ?

La partie gratuite du sanctuaire est ouverte de 6h30 à 17h30 d’avril à septembre (de 7h à 17h d’octobre à mars), l’espace payant est quant à lui ouvert de 9h à 16h et coûte 500¥.

Le Jardin botanique est ouvert de 9h à 17h (16h30 de décembre à février), dernière admission 30min avant la fermeture. Fermé les lundi de décembre à février (jour suivant si lundi férié). L’entrée coûte 500¥.


Nous soutenir sur Tipeee 



Épingler sur Pinterest


Vous aimerez aussi


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.