Bilan échange universitaire : Université de Shinshû

Chemin vers ma salle de classe

Maintenant que mon semestre d’échange à l’Université de Shinshû est terminé, je vais pouvoir vous en parler plus en détail.

 

Les cours

Commençons par l’élément le plus important : les cours. Ils sont tout simplement géniaux ! J’ai vraiment adoré, que ce soit les cours ou les profs, tout était parfait.

Les étudiants sont répartis en début de semestre par niveau, grâce à un test (écrit et oral). On est vraiment peu nombreux par classe ce qui est beaucoup plus pratique pour pratiquer la langue. D’ailleurs le gros point positif de ces cours pour moi, c’est qu’on parle tout le temps ! C’est super important de pratiquer l’oral quand on apprend une langue et c’est le plus dur à faire quand on est en France… Là on avait des cours de conversation où on improvisait des dialogues à partir de situations pré-définies… on parlait vraiment beaucoup pendant tous les cours et je pense que ça m’a fait énormément progresser.

Devant le bâtiment où j’avais cours (il n’y a presque personne parce que c’était un samedi)

Il y avait des cours de grammaire, de rédaction, de kanji, d’écoute… on pouvait aussi, selon le niveau, participer à des cours plus accès sur la culture japonaise comme la calligraphie, l’Ikebana… On avait également un cours où on était avec des japonais, par groupe, et où on discutait de sujets d’actualité comme l’intégration des étrangers… c’était plutôt sympa.

On avait aussi un super cours où on devait conduire des débats, écrire un article… On a aussi dû faire une étude avec questionnaire ou entretien sur un sujet choisi, puis en analyser les résultats et faire une présentation powerpoint de 30 minutes en japonais devant des étudiants et profs (avec questions/réponses). La présentation a demandé beaucoup de temps et de travail mais j’ai vraiment beaucoup appris, c’était une superbe expérience.

Vue depuis le pont que j’empruntais tous les matins pour aller à la fac

On avait des devoirs tous les jours, des examens et… un discours à préparer pour la cérémonie de fin d’études. C’était un discours de plusieurs minutes, à retenir vraiment par cœur, sur un sujet lié à notre expérience au Japon. Pour le jour-J on s’est vraiment beaucoup entraîné afin de maîtriser notre discours pour le réciter de façon naturelle devant plusieurs dizaines de personnes, avec questions à la fin… C’était  très stressant mais c’était vraiment une bonne expérience.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce semestre ! J’avais vraiment besoin de parler japonais du coup ça m’a fait du bien.

Vue par la porte de ma chambre

La résidence

A Shinshû, vous avez le choix entre deux types de logements : un logement en résidence et un logement en appartement.

Je voulais absolument être en résidence car le logement était vraiment pas cher du tout (4700¥). En plus, la résidence était parfaite et super bien située avec un supermarché juste en face. Il y avait une petite cuisine et une salle de bain dans la chambre, le wifi était gratuit et le logement était situé à 10 min à pied de la fac

Même si le premier mois, avec les frais d’entretien et autres, le montant à payer était beaucoup plus élevé, payer 4700¥ de loyer par mois franchement c’est le rêve de tout étudiant. En plus, je trouve que la vue de ma chambre était vraiment très jolie (de nuit on voyait même les lumières de la ville).

Vue depuis mon balcon

Je ne sais pas trop la différence qu’il y a avec les appartements (à part le prix, qui est un peu plus élevé pour les appartements), mais franchement le logement en résidence était parfait. Au rez-de-chaussée, il y avait une espèce de salon où les étudiants pouvaient se réunir pour parler, “bosser”, regarder la télé…

Sachez que même si votre premier choix se porte sur la résidence, si il n’y pas de place, vous serez mis en appartement. Je n’ai plus le prix de l’appartement en tête, mais c’était autour des 150 euros je crois, c’est pas énorme mais comparé aux 4700¥ (40 euros environ) de la résidence ça fait plus cher… Et vu que la vie quotidienne au Japon coûte plutôt cher, payer aussi peu pour le loyer (le gaz, l’électricité et l’eau ne sont pas compris dans le loyer, vous devrez payer les factures au konbini ou par prélèvement bancaire) c’est plutôt bien. Je logeais au 3e étage (2e pour nous français, vu que pour les japonais le rez-de-chaussée c’est le 1er étage) et en sortant le matin, j’avais une jolie vue sur les Alpes japonaises

Intérieur de ma chambre (il manque la salle de bain : baignoire + toilettes)

Vivre à Matsumoto

Matsumoto est vraiment une ville dans laquelle j’ai adoré vivre. C’est une ville entourée de montagnes, avec des paysages vraiment magnifiques. Que ce soit depuis mon appartement, en allant à la fac ou en ville… je voyais tout le temps les montagnes et ça c’était vraiment sympa !

J’ai particulièrement adoré la période des Sakura (cerisiers en fleurs) à Matsumoto, il y avait plusieurs endroits magnifiques, comme par exemple le Parc Kôbôyama. je trouve que c’est une excellente saison pour découvrir la ville (et le Japon en général).

Yozakura (sakura de nuit) au Château de Matsumoto

Je pense que pour vraiment apprécier Matsumoto et sa région, il faut rester sur une longue période. Il n’y a pas que le château de Matsumoto et le Zenkô-ji (Temple à Nagano) à faire dans la préfecture ! Il y a des super coins mais les transports sont vraiment pas nombreux dans la préfecture, du coup en un jour ou deux, c’est pas pratique. C’est pour ça que je suis très contente d’avoir pu y rester pendant plusieurs mois. Malheureusement je n’ai pas eu le temps, ni les moyens, de visiter tout ce que je voulais faire, mais j’ai vu de superbes endroits, donc je suis très satisfaite.

Pour être honnête, rien que le fait de pouvoir me rentre à pied jusqu’au château les week-ends, c’était vraiment cool. J’adore ce château et il y avait toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

Kôbôyama : montagne aux Sakura avec vue sur la ville et les montagnes

Tutorat et activités de la fac

Chaque étudiant en échange à Shinshû a un tuteur pour l’aider dans les démarches administratives à l’arrivée mais aussi dans la vie quotidienne. C’est vraiment un super système et en général on est tous devenus amis avec nos tuteurs.

Ma tutrice était formidable ! Elle m’a aidé pour les démarches administratives à la mairie et à la banque, mais pas que. Chaque semaine on se voyait pendant une heure pour parler à la bibliothèque et c’était vraiment très agréable. Non seulement ça permet de parler japonais avec quelqu’un qui n’est pas un prof mais en plus ça vous permet de vous faire des amis. On peut faire plein d’activités avec son tuteur, il y en a qui faisait du sport avec, d’autres des sorties quand le tuteur avait une voiture… Nous on aimait bien parler de tout et de rien à la bibliothèque et on s’est vraiment bien entendu. Par exemple j’adore les sanctuaires, du coup elle me ramenait souvent des documents sur des sanctuaires de la région ou sur des mythes shinto… ça m’a vraiment touché !

Le magnifique temple du Onioshidashi Park

En plus de cela, l’université organisait des événements pour les étudiants étrangers, parfois même avec des étudiants japonais. Les deux plus marquants pour moi ont été de pouvoir participer au Nomugi Toge-Matsuri et de voir le Onioshidashi Park. Sans l’Université je n’aurais pas pu participer à ces événements, du coup je suis vraiment contente qu’ils nous aient permis de faire ça.

Bref vous l’aurez compris, je vous recommande à 100% l’Université de Shinshû et la ville de Matsumoto ! J’ai vraiment vécu un semestre parfait ici !

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


2 thoughts on “Bilan échange universitaire : Université de Shinshû”

  • Et du coup, c’est fini ?
    Il ne faut pas être trop timide pour pouvoir bien profiter de l’expérience avec tout cet oral.
    La région a vraiment l’air superbe. En tout cas, de ce que tu as montré, ça donne bien envie ^^

    • Oui, c’est fini, malheureusement. Justement, je suis super timide, du coup parfois ça me saoulait un peu haha ! J’ai vraiment adoré cette région, je suis contente de pouvoir partager ça sur le blog !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: