[Souvenirs de Voyage] Passer les fêtes de Noël au Japon

Illuminations dans la Gare d’Ôsaka

Noël approchant, les sapins et les décorations de Noël envahissent les magasins et nos logements… C’est LA période de l’année que j’adore le plus depuis toute petite et chaque année j’ai peine à attendre le 1er décembre afin de pouvoir enfin installer et décorer mon sapin de noël… Du coup quand j’ai su que j’allais vivre pendant toute une année au Japon, je me suis demandée comment allait se passer Noël pour moi là-bas…

Comme vous le savez, Noël est une fête chrétienne où l’on célèbre la naissance, le 25 décembre, de Jésus. Pour l’occasion on fait souvent au moment du réveillon de Noël un repas en famille où l’on s’offre des cadeaux à minuit (parfois le lendemain matin), si l’on est très croyant on va à la messe de minuit et on ajoute le petit Jésus dans la crèche à minuit, heure de sa naissance…

Mais même si Noël est une tradition chrétienne, de nos jours il n’est absolument pas nécessaire d’être chrétien pour apprécier et profiter de ce que l’on appelle l’esprit de Noël” (parfois très commercial je l’avoue). Personnellement, et peut-être que pour vous aussi, ce n’est pas vraiment le fait de célébrer la naissance de Jésus qui m’intéresse dans le fait de fêter Noël, mais plutôt tout ce qu’il y a autour : comme les cadeaux (à offrir et à recevoir), les décorations de Noël, toutes les histoires autour du père Noël, de ses rennes et de ses lutins, le sapin à décorer… Ce qui tombe bien pour moi, c’est que cet esprit de Noël, s’est étendu au cours des années à des pays de tradition non chrétienne comme le Japon.

En effet, on retrouve Noël même au Japon, mais comme il s’agit d’une fête importée, le côté religieux est mis de côté pour ne garder que “l’esprit de Noël”. D’ailleurs si vous vous rendez au Japon en fin d’année, vous remarquerez qu’à peine les produits pour Halloween (également une tradition importée) retirés des rayons des magasins, les produits de Noël débarquent instantanément. En plus de l’aspect purement commercial, on retrouve également des illuminations dans les rues, des décorations de Noël, parfois de taille très impressionnante, installées un peu partout dans les grandes villes… Ce n’est donc pas très difficile de trouver l’esprit de Noël au Japon, tout du moins si l’on vit dans une ville de taille conséquente et si l’on ne recherche pas le côté religieux (comme la messe de minuit…).

En ce qui concerne les traditions plus familiales comme le repas de Noël et les cadeaux, on entend souvent dire que les Japonais se rendent au KFC, souvent en couple, pour y fêter Noël. Pourquoi au KFC ? Cela viendrait du fait que KFC était la seule chaîne de restaurant à proposer de la dinde et du poulet entier pour les Occidentaux présents au Japon, afin qu’ils puissent en manger le soir du réveillon… du coup au fur et à mesure ce serait devenu une tradition chez certains Japonais (KFC fait d’énormes profits au moment des fêtes de Noël au Japon)… Mais sachez également que certaines familles japonaises fêtent Noël chez elles. Ça m’avait plutôt surpris d’ailleurs, quand une prof de mon université à Matsumoto (non mariée à un occidental) m’avait dit qu’ils faisaient chez eux un repas de famille et que les enfants recevaient des cadeaux… Je trouve ça vraiment bien que cet aspect de Noël soit transmis aux enfants, c’est tellement cool de recevoir des cadeaux de Noël, surtout quand on est enfant !

Même si l’esprit de Noël semble être plutôt présent au Japon, une fois rentrée dans mon appartement j’ai vraiment eu du mal à me dire que c’était Noël… tout simplement parce qu’il me manquait mon petit sapin de Noël. Comme je n’étais là que pour une année je n’ai pas cherché à investir dans des décorations et un sapin. Bon au final, c’est complétement de ma faute, il m’aurait suffi d’en acheter un… d’ailleurs ça me fait penser que quand j’étudiais à Matsumoto, un élève de ma résidence qui allait bientôt quitter le Japon avait débarqué en plein mois de juillet avec un sapin de Noël sur son vélo pour le donner aux autres étudiants afin qu’ils puissent fêter Noël… J’aurais dû faire comme lui et le donner à quelqu’un en partant, je le saurai pour la prochaine fois !

A part ce petit problème de sapin qui est complétement de ma faute, il y a un aspect qui m’a pas mal dérangé dans le fait de fêter Noël au Japon : Noël n’est pas un jour férié au Japon… J’avais non seulement cours le jour du réveillon de Noël mais également le jour même de Noël ! Ce qui est très perturbant, surtout quand on est étudiant, puisqu’en France quand on est étudiant Noël signifie vacances ! Du coup, le fait d’avoir eu cours le jour de Noël ça m’a vraiment donné l’impression que c’était un jour comme un autre. Je pense que si je n’avais pas fait un repas spécialement pour le réveillon, j’aurais facilement pu oublier de fêter Noël !

Car oui, même si j’avais cours le jour du réveillon et le jour de Noël, j’ai quand même préparé un repas pour célébrer le réveillon. Grâce à ma famille en France qui m’a envoyé du foie gras et du chocolat, ainsi qu’aux courses faites au supermarché du coin, j’ai pu préparer un repas franco-japonais (photos ci-dessus) composé d’une entrée avec des toasts au foie gras et des sushi… du plat principal le plus banal du monde : steak-frites (pas de bœuf de Kôbe malheureusement car trop cher), de fromage japonais : sorte de camembert d’Hokkaidô (très bon) ainsi qu’un petit bout minuscule de brie… et pour le dessert : des parts de gâteaux (super bonnes) et des petits gâteaux mignons en forme de papa noël achetés au supermarché (ils était plus beaux que bons…).

Faire un repas de Noël et fêter Noël au Japon n’est donc pas impossible, même si au final je pense que ce qui m’a poussé à faire un vrai repas de Noël c’était parce que j’étais avec mon compagnon. Je pense que seule, j’aurais fini avec un bentô du Konbini en train de comater devant l’ordi…

J’ai bien aimé aussi le fait de recevoir un colis de la part de ma famille en France, avec plein de nourriture et des dessins de mes neveux-nièces dedans (Photo ci-dessous). Je pense que tous ceux qui vivent à l’étranger connaissent ce sentiment de bonheur de recevoir un colis avec de la nourriture française dedans ! C’était super agréable et du coup j’avais l’impression de fêter Noël avec eux… car c’est aussi une chose qui peut perturber quand on passe Noël à l’étranger… l’absence de sa famille.

On a terminé notre Noël au Japon en allant nous promener le lendemain soir à Umeda, où il y avait plein de décorations dans les rues et dans la gare d’Ôsaka… du coup, malgré quelques ratés, on a passé un super Noël !

Voilà comment s’est déroulé mon Noël au Japon.

Ça m’intéresse de savoir si vous avez déjà passé Noël dans un autre pays ? De savoir quelles sont les différences qui vous ont le plus marqués ? De savoir qu’est-ce qui vous a le plus manqué… ?

Et si vous résidez à l’étranger depuis longtemps, est-ce que vous gardez vos traditions familiales… Bref, dîtes-moi tout !

 


Épingler sur Pinterest



2 thoughts on “

[Souvenirs de Voyage] Passer les fêtes de Noël au Japon

  • J’étais un peu anxieuse à l’idée de passer mon premier noël au Japon. Surtout seule… J’avais eu plusieurs retours de Français expatriés qui me disaient que Noël au Japon, c’était nul, sans âme et triste.
    Certes, j’ai pas passé un Noël en famille et j’ai pas vraiment été dans l’esprit de Noël comme les autres années quand je le fêtais en France, mais je me suis enfermée dans ma bulle de Noël, j’ai fait mes achats de Noël, j’ai préparé un repas de Noël et j’ai même fait un sapin… La famille a affreusement manqué, mais finalement, je pense que pour passer un bon noël, il suffit de se mettre dans l’ambiance… !

    • Merci pour ton commentaire Maurine 🙂

      Je suis d’accord avec toi, si on fait l’effort de se mettre dans l’ambiance, on y arrive quand même. En plus, on trouve facilement des gâteaux qui font noël, il y a des décorations…
      Aussi, je suis très curieuse de savoir comment tu as trouvé ton sapin ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.