Découverte de Marseille en 5 jours

Au mois de mai on a passé 5 jours à Marseille, une ville que l’on voulait découvrir depuis longtemps.

Pendant notre séjour il a fait super beau, on a eu beaucoup de chance. Comme c’était notre première visite on a visité la plupart des lieux incontournables de la ville, comme la Basilique Notre-Dame de la Garde, les calanques ou encore le château d’If. Je ne compte pas vraiment notre premier jour à Marseille comme une vraie journée de visites, puisqu’on est arrivés vers 16h30. C’est parti pour la visite ! 

 

Lieux visités :

Vieux-port | Basilique Notre-Dame de la Garde | Le Panier | Château d’If | Île de Ratonneau | Match au Vélodrome | Musée d’histoire de Marseille | Calanque de Sugiton

 


Arrivée 

Vieux-port


Pour découvrir Marseille rien de mieux que de se rendre dans le lieu le plus mythique de la ville, le vieux-port. On pensait faire une petite balade histoire de découvrir le lieu, mais au final on y est restés plusieurs heures. On a passé un super bon moment, surtout que le soleil commençait tout doucement à se coucher… l’ambiance était incroyable. 

 

Vieux-port de Marseille

On s’est baladés sur le quai qui mène au Mucem, le musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Le chemin passe près des anciens remparts de la ville, tout en longeant la mer, c’est vraiment très agréable. Il y avait pas mal de monde dehors, certains étaient assis sur les quais du port, d’autres dans les interstices des remparts… et bien évidemment on a croisé des gens qui jouaient à la pétanque ! 

 

 

J’ai beaucoup aimé la cathédrale de La Major, qui se trouve près du Mucem, je la trouve vraiment magnifique. Pas très loin, il y avait un ours géant réalisé par l’artiste Jayet, j’adore le contraste de cet ours orange vif avec la cathédrale en fond. 

On s’est ensuite posés sur un banc, près du Mucem, où on a pu observer le magnifique coucher de soleil sur la mer. Commencer ses vacances par une balade le long de la mer et un magnifique coucher de soleil, c’est plutôt pas mal comme entrée en matière. 

 

 


Jour 1

Basilique Notre-dame de la Garde | Le Panier


Pour ce premier vrai jour de visites, direction la Basilique Notre-Dame de la Garde, surnommée la Bonne Mère. J’adore le fait qu’on puisse la voir depuis quasiment partout dans la ville et j’étais super curieuse de la voir de près. 

 

Basilique Notre-Dame de la Garde

Si on la voit aussi bien depuis toute la ville, c’est parce que la Bonne Mère est construite au sommet d’une colline de 150 mètres de hauteur. Pour s’y rendre, on a préféré prendre un bus depuis le vieux-port (infos à la fin de l’article) qui nous a mené en bas des escaliers. Il est aussi possible de prendre un petit train touristique depuis le vieux-port pour la Bonne Mère. 

 

 

La basilique fut construite dans un style romano-byzantin. L’intérieur est vraiment très impressionnant, j’adore les couleurs et les mosaïques. La basilique est assez récente puisqu’elle date seulement de 1864, mais elle fut construite sur une ancienne chapelle qui datait de 1214. 

Tout en haut de la basilique se trouve une statue de la vierge à l’enfant mesurant 11,2 mètres qui veille sur la ville et les marins. En dessous de la basilique, on peut également accéder à la crypte qui a une très jolie statue de la vierge.

En se baladant tout autour de la basilique, on a une vue impressionnante à 360° sur toute la ville. J’ai beaucoup aimé la vue sur la mer et les îles du Frioul, mais aussi sur les maisons construites sur les hauteurs, en plus il faisait vraiment très beau c’était très agréable. 

 

 

Après notre visite de la Bonne Mère, on est redescendus en bus jusqu’au vieux-port pour visiter un quartier plein de charme appelé Le Panier.

 

Le Panier

Je voulais absolument voir ce quartier parce qu’en plus d’être magnifique, c’est ici que fut fondée Marseille en -600 par des Phocéens, un peuple grec venu d’Asie Mineure (Turquie actuelle). J’ai rédigé un article détaillé sur la fondation de Marseille par les Phocéens, je vous laisse le consulter pour plus d’informations.

Pour en revenir au quartier, on a adoré notre visite, les ruelles sont vraiment magnifiques. Tous les amoureux de Street art trouveront également leur bonheur ici, il y a des œuvres très sympas. Il y a plein de ruelles magnifiques, avec de jolies façades colorées, on peut facilement se “perdre”. En déambulant dans le quartier, on est tombé sur de jolis recoins, c’était vraiment chouette ! 

 

 

 


Jour 2

Château d’If | Île de Ratonneau


Pour cette nouvelle journée de visites, direction le château d’If, un des sites touristiques les plus populaires de la ville de Marseille. Le château d’If fut notamment popularisé par le roman d’Alexandre Dumas Le comte de Monte-Cristo, dont le héros Edmond Dantès est emprisonné au château. 

 

Château d’If

C’est à la demande du roi François 1er que le château d’If fut construit, entre 1527 et 1529, sur l’îlot d’If qui fait partie de l’archipel du Frioul. Cette forteresse royale fut construite à l’origine pour défendre la ville et les côtes d’une éventuelle invasion, mais aussi pour défendre les flottes royales qui s’y trouvaient. Elle est ensuite devenue une prison qui a par exemple accueilli de nombreux Protestants au 18e siècle ou encore des républicains après les émeutes de 1848…

 

 

Lorsqu’on le voit depuis la mer, le château d’If est vraiment impressionnant. Il est de forme carrée et possède trois étages, ainsi que trois tours. L’intérieur du château est au final assez étroit et se visite rapidement. On a trouvé un peu dommage que la plupart des pièces soient vides, en revanche la vue depuis les hauteurs du château est incroyable !

On y voit parfaitement bien Marseille, et surtout la Bonne Mère. J’aime beaucoup le phare de l’île, qui fut habité jusqu’en 1950, il rend super bien avec Marseille en fond. On voit aussi depuis le toit le port du Frioul, notre prochaine escale. 

 

 

Autre point positif de l’île : la petite brasserie qui se trouve en dehors du château. C’est l’endroit idéal pour prendre un verre tout en profitant du beau temps et d’une magnifique vue sur la mer. En attendant que le ferry arrive, on en a profité pour boire une petite bière, appelée la Cagole… et c’était super agréable.

Il y a aussi des chaises longues installées sur l’île, dirigées vers Marseille, c’est vraiment super de pouvoir se poser en admirant la vue en compagnie des nombreux goélands qui viennent se poser tout près de nous. 

On a beaucoup aimé notre visite du château d’If, l’ambiance était vraiment très agréable. Même si l’intérieur du château nous a un peu laissé sur notre faim, on a passé un super moment à profiter du beau temps et de la vue. 

 

 

On a ensuite pris le ferry pour rejoindre le port du Frioul depuis le château d’If (il est possible d’acheter des billets combinés pour les deux îles). Depuis le port on peut accéder à deux îles, celle de Ratonneau et celle de Pomègues. Malheureusement on n’a pas eu le temps de faire les deux, mais on a fait une superbe balade sur l’île de Ratonneau. 

 

Île de Ratonneau

Depuis le port du Frioul on accède très vite aux superbes paysages de l’île. Les paysages de l’archipel du Frioul ressemblent beaucoup à ceux des calanques marseillaises, d’ailleurs on trouve sur l’île du Ratonneau la magnifique Calanque de Morgiret. Quand on est arrivés au sommet de la calanque, on a pris une jolie claque. La vue depuis les hauteurs est incroyable avec tous les bateaux stationnés dans la crique. 

 

 

On a ensuite continué notre chemin vers le Fort du Brigantin, situé au bout de l’île. Il y avait plein de goélands, dont beaucoup de bébés, du coup on a fait attention à ne pas trop les déranger. Et encore plus surprenant, on est tombés sur plusieurs vestiges datant de la Seconde Guerre mondiale. On ne le savait pas, mais les îles du Frioul ont été occupées par les Allemands entre octobre 1943 et août 1944.

Les Allemands y ont entrepris la construction du Sudwall, une ligne de fortification (comme le mur de l’Atlantique). Sur la Batterie de Mangue on voit d’ailleurs des traces de bombardements qui ont eu lieu en août 1944. Il reste aussi quelques tranchées, c’est assez impressionnant.

Après cette bonne balade, on est retournés vers la Calanque de Morgiret pour essayer de trouver une petite plage où se poser. Le seul point négatif des plages que l’on trouve dans les calanques, c’est que ce sont souvent des galets et non du sable, on n’a pas du tout l’habitude de ce genre de plage et ça fait super mal aux pieds… Lors de notre prochaine visite, on saura qu’il faut prévoir des chaussures pour la plage ! Heureusement, on oublie au final assez vite ce “défaut”, tellement les paysages sont incroyables.

 

 


Jour 3

OM-RCSA


 

Si on est venus à Marseille à cette période de l’année, et on a bien fait vu qu’il faisait super beau sans qu’il fasse une chaleur insupportable, c’est avant tout parce qu’on voulait voir un match de l’OM. 

 

Match de l’OM au stade Vélodrome

On est de grands supporters de l’OM et ça faisait longtemps qu’on voulait voir un match au mythique stade Vélodrome. On a décidé d’aller voir le dernier match de la saison contre Strasbourg. Pour ceux qui ne s’y connaissent pas du tout, ce dernier match avait un énorme enjeu. En fonction de notre résultat, mais aussi de celui de Monaco et de Rennes, on pouvait soit aller directement en ligue des champions, soit passer par les barrages ou pire encore ne pas aller en ligue des champions du tout.. donc autant vous dire que c’était tendu et qu’en fonction du résultat du match notre séjour pouvait être un peu gâché… 

 

 

Le match commençait à 21h, mais on a décidé d’y aller bien avant pour voir le stade et profiter de l’ambiance des supporters. On a vraiment bien fait parce que niveau ambiance, on a été servi ! Dès le début d’après midi il y avait du monde autour du stade, en plus il faisait super beau donc plein de gens en profitaient pour boire une petite bière sur les marches du stade. Et puis petit à petit les supporters du virage sud ont commencé à arriver et à entamer des chants, il y avait même plein de fumigènes (j’adore les couleurs des fumi) c’était incroyable ! 

Vers 19h le stade a ouvert et on a pu entrer à l’intérieur. Le stade est vraiment magnifique ! On était situé en tribune Jean Bouin, juste à côté du virage sud et des South Winners, l’ambiance était incroyable. On a marqué 4 buts et il nous en manquait plus qu’un pour dépasser Monaco à la différence de buts… À la fin du match on a obtenu un penalty, mais entre-temps Lens a marqué contre Monaco, ce qui nous a qualifié directement en ligue des champions ! À ce moment-là le stade a littéralement explosé, c’était incroyable ! On n’aurait pas pu rêver meilleur scénario pour un premier match.

 

 

 

Après cette fin de match incroyable, on est restés plusieurs minutes dans le stade pour célébrer la victoire avec les supporters et les joueurs. C’était vraiment incroyable, on a tellement crié et chanté que le lendemain on avait mal à la gorge.

On a ensuite quitté le stade pour rentrer  et c’était encore plus la fête dehors. Les supporters chantaient, il y avait des fumigènes, des feux d’artifice… On a passé un moment indescriptible, la meilleure soirée de notre vie, on n’a qu’une envie c’est de revenir voir tous les matchs ! 

 

 


Jour 4

Musée d’histoire de Marseille


Après la soirée incroyable de la veille, on a décidé de se faire une journée tranquille et de visiter le musée d’histoire de Marseille et le Mucem. Finalement, on était beaucoup trop crevé pour faire les deux musées, surtout que le lendemain on allait aux calanques… du coup on n’a pas eu le temps de faire le Mucem… ce n’est que partie remise. 

 

Musée d’histoire de Marseille

Je voulais absolument visiter ce musée parce que j’adore la période de l’Antiquité. L’histoire de la fondation de Marseille par les Phocéens me fascine et je voulais voir les vestiges datant de cette époque, trouvés dans la ville.  

 

 

De nos jours, il ne reste malheureusement presque plus de vestiges de Massalia (ancien nom de Marseille). Il est néanmoins possible de voir plusieurs objets conservés au musée d’histoire de Marseille où il est aussi possible d’admirer des ruines du port antique ! Ces ruines, situées à l’extérieur du musée, sont connues sous le nom de “Jardin des vestiges“. Elles ont été trouvées en 1967, lors de la construction du centre commercial “Centre Bourse”. Parmi ces vestiges, on trouve par exemple des remparts datant du 2e siècle av. J.-C. et une terrasse funéraire du 4e siècle av. J.-C. 

Le musée ne s’intéresse pas exclusivement à la période de l’Antiquité, toute l’histoire de la ville y est consignée et c’est une histoire vraiment passionnante. Je regrette de ne pas avoir eu le temps de faire le Mucem, mais je vous le recommande vivement. D’autant plus que depuis notre visite de Marseille, un nouveau musée consacré à la grotte Cosquer a ouvert juste à côté du Mucem. Il s’agit d’une reconstitution de la grotte Cosquer, trouvée dans les Calanques, contenant des peintures datant d’il y a plus de 30000 ans. J’ai trop hâte de revenir pour faire tout ça ! 

 

 


Jour 5

Calanque de Sugiton


Pour cette dernière journée, direction un autre lieu emblématique de la ville, les Calanques. Il y a plusieurs calanques à visiter, on a jeté notre dévolu sur celle de Sugiton.

 

Calanque de Sugiton

La Calanque de Sugiton est située dans la ville de Marseille, dans le quartier du Redon (9e arrondissement). C’est incroyable de se dire qu’un coin de nature si magnifique se trouve aussi près de la ville. On avait vraiment hâte de voir les Calanques de près et autant vous dire que ça se mérite ! 

 

 

Pour rejoindre la Calanque de Sugiton, il faut d’abord se rendre à l’entrée du parc national des Calanques. Depuis Marseille c’est très facile, et rapide, de rejoindre l’entrée du parc en bus depuis le rond-point du Prado (station de métro). 

Une fois dans le parc, on a marché plusieurs minutes dans la forêt jusqu’à arriver devant un croisement donnant sur le magnifique mont Puget. On a d’abord pris le chemin de droite qui conduit au belvédère de Sugiton, en environ 30 minutes. Je vous conseille vivement de prendre ce chemin aussi, car depuis le belvédère on a une magnifique vue sur la Calanque de Morgiou en contrebas. 

Pour reprendre le chemin vers la calanque, il faut revenir au croisement. On y trouve deux chemins, un chemin assez raide et un chemin plus simple. Même s’il met un peu plus de temps, on a opté pour le chemin plus facile. On a mis environ 1h pour rejoindre la calanque, mais on s’est beaucoup arrêtés pour prendre des photos tellement le paysage était incroyable.

 

 

Au bout d’un moment, on est arrivés près d’un pont qui permet d’admirer le torpilleur un rocher qui ressemble à un navire de guerre, d’où son nom. Juste après le pont, un dernier panneau nous indique un dernier chemin, beaucoup plus raide, pour rejoindre la calanque. Le chemin est composé de pierres, du coup c’est quand même pas mal fatigant… mais une fois arrivés à la crique on est vite récompensés. Cette eau bleue turquoise… c’est impressionnant et tellement magnifique !

Comme il n’y avait pas beaucoup de place pour se poser, on a décidé de rebrousser chemin pour prendre un autre chemin qui mène à la plage d’en face. Le chemin est beaucoup plus facile puisque les pierres forment un “vrai” escalier. On y est restés plusieurs heures et on s’est même baignés ! L’eau est plus froide dans les Calanques, mais pouvoir se baigner dans un cadre pareil ça n’a pas de prix.

Après avoir bien profité du paysage, on est rentrés tout doucement à l’hôtel. La remontée de la Calanque met logiquement plus de temps que la descente. Pensez bien à prendre suffisamment d’eau avec vous, parce qu’il n’y a rien pour en acheter sur le chemin. Notre balade aux calanques fut bien fatigante, mais tellement incroyable… c’était le meilleur moyen de conclure ce superbe voyage. On espère revenir vite ! 

Important : du 10 juillet au 21 août 2022, il faut réserver (gratuitement) pour aller à la Calanque de Sugiton ! 

 

 

S’inscrire à la newsletter :

 


Mémo


 

Basilique Notre-dame de la garde

S’y rendre ? 

Le bus n°60 (direction Notre-Dame de la Garde) se rend à la Basilique depuis le Vieux-port. Il est possible de descendre au bas de l’escalier ou directement près de la basilique. 

Horaire et tarif ? 

La Basilique est ouverte tous les jours de 7h à 18h. L’entrée est gratuite.

 

 

Château d’If

S’y rendre ?

Pour se rendre au château d’If, il faut prendre un ferry “La Métropole le Bateau” depuis le vieux-port de Marseille. 

Billet Aller/Retour 1 île (Château d’If ou Port du Frioul) : 11,10

Billet Aller/Retour combiné 2 îles (château d’If + Port du Frioul) : 16,70 €

Horaire et tarif ?

Du 1er Octobre au 31 Mars : le château est ouvert du mardi au dimanche, de 10h30 à 17h15.

Du 1er avril au 30 Septembre : le château est ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. L’ouverture du château dépend de la météo. 

L’entrée coûte 6€.

 

 

Île de Ratonneau : Calanque de Morgiret

S’y rendre ?

L’île du Ratonneau est accessible depuis le port du frioul. Pour se rendre au port du Frioul il faut prendre un ferry “La Métropole le Bateau” depuis le vieux-port de Marseille. 

Billet Aller/Retour 1 île (Château d’If ou Port du Frioul) : 11,10

Billet Aller/Retour combiné 2 îles (château d’If + Port du Frioul) : 16,70 €

 

 

Musée d’histoire de Marseille

S’y rendre ?

Le musée est situé à deux pas du vieux-port, un panneau indique la direction. 

Horaire et tarif ?

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h à 18h. L’entrée est gratuite, sauf pour les expositions temporaires. 

 

 

Calanque de Sugiton

S’y rendre ?

En transport en commun, il suffit de prendre le bus B1 direction Luminy. Le bus peut se prendre à l’arrêt du Rond-point du Prado, près de l’arrêt de métro du même nom. L’accès à la Calanque de Sugiton se fait depuis l’arrêt de bus “Luminy Pn des Calanques“. 

 

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.