Comment tenir facilement un Carnet de Voyage

Comme vous le savez sans doute, j’adore tenir des Carnets de Voyage. Je trouve que c’est un super moyen de conserver ses souvenirs et de replonger dans son voyage quelques semaines, mois ou années… après. J’en tiens, avec plus ou moins de sérieux, depuis que je suis toute petite… mon problème a toujours été de trouver le Carnet de Voyage idéal, je trouvais toujours des défauts à mes carnets ou j’en trouvais un autre plus beau du coup je recommençais tout dans un nouveau sans terminer l’ancien…

Puis un jour j’ai découvert les Midori Traveler’s Notebook (photo ci-dessus) et depuis, mon amour pour les Carnets de Voyage n’a jamais été aussi fort… Je ne vais pas vous faire à nouveau une présentation de ces carnets, si vous ne les connaissez pas, direction mon article sur les Midori Traveler’s Notebook… sachez simplement qu’on peut les personnaliser en y intégrant plusieurs carnets, des pochettes… Aussi, si vous n’aimez pas l’esthétique des Midori mais que vous trouvez le concept pratique il existe les FauxDori qui sont faits en tissu (photo ci-dessous) il y a donc plus de choix. Sinon un simple carnet peut également faire l’affaire pour un Carnet de Voyage, même si c’est encore mieux si il est aux couleurs du pays ou du lieu visité.

Mon FauxDori “Londres”, trop adorable !

Souvent quand on voyage, on ramène plein de petits souvenirs sans s’en rendre compte : tickets d’entrée, cartes, prospectus… et ça finit souvent en vrac dans un sac, un tiroir ou pire encore dans la poubelle… alors qu’on peut s’en servir pour faire un super Carnet de Voyage !

En effet, pour décorer son Carnet de Voyage tout peut être utile, par exemple pour ma page sur le Musée de la ville de Matsumoto, (photo ci-dessous) j’avais gardé la pochette dans laquelle il y avait les cartes postales que j’ai acheté au Musée parce qu’il y avait un joli logo rouge avec une fleur de Yayoi Kusama, du coup j’ai pu le découper et l’incorporer, ainsi que le ticket d’entrée.

Afin de ne pas abîmer ces petits souvenirs de vacances et d’en ramener encore plus, le mieux est d’avoir toujours dans son sac une pochette afin de conserver tout ce qui peut être utile pour le Carnet de Voyage. Ce qui est pratique avec les Midori Traveler’s Notebook, c’est qu’on peut y insérer directement des pochettes (photo ci-dessous) dans lesquelles on peut garder toute sa récolte précieusement en vue de la rédaction…

D’ailleurs, quand je voyage j’ai un seul Midori avec moi (parfois j’ai aussi un Midori plus petit pour les trajets) qui contient un carnet avec mon planning de visites, de trajets, un autre carnet où je conserve des notes sur mon voyage, et plusieurs pochettes pour conserver mes tickets d’entrée, de train, tampons… c’est très pratique d’avoir tout ça dans un seul Carnet de Voyage. Si vous n’avez pas de Midori, vous pouvez avoir une pochette externe, ce n’est pas un problème… l’important c’est de conserver tout ce que vous pouvez ramener comme souvenir

Certaines personnes arrivent à faire leur Carnet de Voyage pendant leur séjour, personnellement je n’y arrive pas du tout… et au final c’est tant mieux car comme je commence mon carnet quelques temps après (parfois très longtemps après) ça me permet de me replonger dans mes souvenirs de vacances et je trouve ça très agréable.

Le problème quand on fait son Carnet de Voyage des semaines après, c’est qu’on ne se souviens plus de tous les détails… il suffit donc tout simplement, pendant le voyage, de noter dans un carnet ou sur son smartphone, des petites infos sur les lieux visités, son ressenti face à tel lieu, tel quartier… l’adresse d’un bon resto, des anecdotes… Pas besoin de faire de longues phrases, c’est juste histoire d’avoir un support au moment où l’on commence à faire son Carnet de Voyage…

Maintenant que le voyage est terminé, il est temps d’assembler tous ses souvenirs dans un Carnet de Voyage.

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir tout ce que j’ai ramené de Disneyland Paris afin de décorer mon Carnet de Voyage. J’ai notamment ramené plusieurs plans du parc, parce que j’aime bien incorporer des plans dans mes Carnets de Voyage et aussi parce que parfois il y a des dessins sympas à découper pour décorer le carnet… du coup des doubles c’est pratique, pensez-y.

J’ai aussi gardé mon e-billet d’entrée que j’ai découpé, les tickets de RER, les tickets de caisse de mes achats… A toutes ces choses que j’ai grappillé à droite à gauche pendant ma visite,  je rajoute des photos que j’imprime moi-même sur du papier photo. Je prends des formats A4, environ 6€ pour 30 feuilles car ça me permet d’imprimer 9 photos par feuille au bon format pour mon Midori.

Comme j’aime bien tout ce qui est papeterie (surtout japonaise) j’ai pas mal de masking tapes, de stickers, de tampons… chez moi, mais il est aussi tout à fait possible d’en trouver pendant son voyage ; dans les boutiques souvenirs, les boutiques des musées ou dans des papeteries tout simplement… Et si ce n’est pas trop votre truc, il est aussi possible de faire des choses beaucoup plus sobres niveau décoration, c’est selon les goûts.

Le résultat final, ci-dessus, est assez simple comme vous pouvez le voir (mais j’aime beaucoup) et j’ai utilisé tout ce que j’avais ramené. Je ne vais pas vous montrer toutes les pages des mon Midori sur Disneyland, mais voici un exemple de page ci-dessous. J’y raconte assez brièvement comment ça s’est passé, ce que j’ai aimé…tout en décorant avec des photos, des stickers… Dans quelques mois/années je relirai ce Carnet de Voyage et ça me permettra de me souvenir de petites anecdotes que j’aurai oublié d’ici là...

Pour Disneyland j’ai beaucoup détaillé la journée ce qui fait que j’ai plusieurs pages, mais parfois je vais plus à l’essentiel, comme par exemple avec mes pages sur l’expo teamLab (photo ci-dessus). Pour la première page, j’ai découpé le titre du prospectus qu’il y avait à l’entrée pour le coller, j’ai aussi gardé le ticket d’entrée que je fais tenir avec du masking tape pour qu’il soit amovible comme ça je peux relever le ticket et écrire en dessous sans que le ticket ne gaspille de la place.

Ensuite j’ai fait une double-page (photo ci-dessous) toute simple avec plusieurs photos et quelques annotations. Au final rien de très compliqué, mais ça me permet d’avoir un chouette souvenir de cette expo.

Si vous aimez prendre des photos instantanées avec un Instax ou autre marque, ça peut aussi être sympa d’en mettre dans le Carnet de Voyage (photo ci-dessus, à droite).

Aussi, si vous avez une jolie carte de l’endroit visité mais qu’elle est trop grande pour votre Carnet de Voyage, il suffit de la plier et de la faire tenir avec un bout de masking tape pour qu’elle soit amovible. Par exemple, je trouvais le plan des sanctuaires Togakushi-jinja adorable, du coup je l’ai rajouté au Midori (photo ci-dessous).

Lors de mon année à Ôsaka, je ne connaissais pas encore les Midori, mais j’avais très envie de garder un souvenir de mon séjour, du coup j’avais trouvé deux jolis carnets dans le Pokemon Center d’Ôsaka (photo ci-dessus). Je les trouve vraiment très jolis et ça m’a permis de conserver plein de souvenirs de mon séjour.

Par exemple, j’y ai conservé une feuille de momiji trouvée pendant une balade en automne (photo ci-dessous), ça fait maintenant 4 ans qu’elle est dans ce carnet et je trouve ça super d’avoir ce souvenir, toujours en bon état. J’y ai également conservé pas mal de tampons qu’on trouve dans les gares JR au Japon (2e photo ci-dessous)

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à tenir un Carnet de Voyage. Aussi, si vous en tenez un, n’hésitez pas à me partager vos petites astuces 🙂

 

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: