[Tanba-Sasayama] Atelier de poterie au village Tachikui Sue no Sato


Lors d’un précédent article, je vous ai parlé de ma visite d’une ancienne brasserie de Sake située dans la ville de Tanba-Sasayama, en pleine campagne japonaise, dans la Préfecture de Hyôgo. J’ai eu la chance de visiter cette brasserie grâce à mon Université japonaise qui avait organisé plusieurs activités dans la ville et ses environs. Parmi ces activités on a pu faire de la poterie et cueillir des kaki !

C’était vraiment une superbe journée, la campagne japonaise est vraiment superbe et j’ai adoré découvrir toutes ces activités… 


Atelier de Poterie


Première étape de cette journée dans la campagne japonaise : direction Tachikui Sue no Sato 立杭 陶の郷, un endroit où l’on peut faire de la poterie/céramique. J’ai cherché la différence entre poterie et céramique et il semble qu’elle vienne surtout de l’utilité de l’objet : s’il est décoratif c’est plutôt de la céramique, alors que s’il s’agit d’un objet “utile”, comme un vase ou un pot, c’est plutôt de la poterie… vu que l’objet fabriqué par mes soins ressemble à un pot, j’utiliserai le terme de poterie.

Pourquoi faire de la poterie à Tanba-Sasayama ? Tout simplement parce que Tanba est réputée en la matière et possède d’ailleurs son propre style appelé Tanba-Tachikui yaki 丹波立杭焼. C’est un style de poterie très ancien, puisqu’il remonte à la fin de l’époque Heian (794-1185). Le four utilisé a pour particularité d’être incliné (nobori gama), puisqu’il est construit sur le flanc d’une colline. Il fait partie des six anciens fours du Japon (avec celui de Seto, Tokoname, Shigaraki, Bizen et Echizen).

Je ne suis pas spécialiste des différents styles de poterie, mais le style du Tanba-Tachikui yaki est réputé pour sa simplicité et pour le fait que sa cuisson ne donnera jamais le même résultat, chaque pièce est donc unique. L‘objet façonné cuit pendant 60 heures environ, à une température de 1300° et la couleur dépend de la façon dont les cendres sont appliquées et comment les flammes entrent en contact avec le récipient… Aussi, les tours du four ont la spécificité de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

C’était une première pour moi et j’ai vraiment beaucoup aimé faire de la poterie. On avait chacun devant nous une boule d’argile et plusieurs minutes pour laisser libre court à notre imagination… je me suis contentée de faire un petit pot en forme de cœur, avec le kanji “amour” inscrit à l’intérieur pour l’offrir à mon compagnon. Je vous l’accorde, ce n’est pas super original, mais au final quand j’ai vu le résultat, un ou deux mois après, j’étais plutôt contente de moi. Vous pouvez voir sur les photos ci-dessus mon “œuvre d’art” avant et après la cuisson, j’aime beaucoup la couleur bleue obtenue pendant la cuisson… j’avais peur que le kanji disparaisse, mais on le discerne pas trop mal. J’aime beaucoup ma petite poterie, en plus l’endroit où elle a été faite est plutôt spécial, je suis vraiment contente d’avoir pu faire cela.

Comme le temps de réception est relativement long (environ 2 mois) et qu’ils ne livrent pas à l’étranger, je suis consciente que tout le monde ne peut pas expérimenter cela, mais sachez tout de même que l’endroit où l’on a fait nos poteries : Tachikui Sue no Sato, propose à la vente des pièces de poterie/céramique faites par des artistes locaux, ainsi qu’une salle d’exposition avec des objets fabriqués sur une période allant de l’époque de Kamakura (1185-1333) à l’époque d’Edo (1603-1868). Il y a également un musée de la céramique pas très loin… donc vous pouvez quand même vous y rendre si la poterie vous intéresse.


Cueillette de Kaki dans la campagne japonaise


Pour terminer cette magnifique journée on s’est rendu en pleine campagne, afin de cueillir des kaki. Normalement on devait également les faire sécher, mais on n’a pas eu le temps… J’adore la campagne japonaise, du coup j’étais super contente de pouvoir faire cette activité à la campagne.

Le kaki, que l’on appelle apparemment “plaquemine du Japon” en français, est un fruit plutôt populaire au Japon. On en trouve beaucoup (surtout dans la Préfecture de Wakayama). Je ne sais pas si ça se voit bien sur la photo ci-dessus, mais comme les kaki poussent sur des arbres pour les attraper on se sert d’une sorte de bâton en bambou qui a deux petites encoches au bout… Il suffit, de faire passer la branche qui maintient le kaki dans ces encoches et de tourner pour les décrocher. C’est un peu plus complexe qu’il n’y paraît, mais au bout de quelques essais on prend vite le coup. C’était vraiment très sympa de cueillir les kaki de cette façon en pleine campagne.

Comme on était assez pressé, on n’a pas eu le temps de bien profiter de la campagne. Il a fallu qu’on se dépêche de rejoindre le bus, mais je me suis quand même arrêtée plusieurs fois sur le chemin pour prendre des photos de la campagne avec mon téléphone, ce qui n’a pas du tout agacé mon prof…

J’aurais pu me balader pendant des heures dans cette magnifique campagne pour profiter et prendre des photos… En tout cas j’ai passé une superbe journée à Tanba-Sasayama, j’en garde un excellent souvenir.


Mémo


 

S’y rendre ?

Depuis Ôsaka, prendre la JR Fukuchiyama Line jusqu’à Aino Station. Ensuite, prendre le bus pour Kiyomizu ou Hyogo Togei Bijutsukan et descendre à l’arrêt Sue no Sato mae, ensuite 5 min de marche.

 

Horaire et tarif ?

Atelier de poterie Tachikui Sue no Sato : ouvert de 10h à 17h (18h d’avril à septembre), coûte 1700¥. Faites attention, il faut pouvoir venir récupérer votre pièce sur place (environ 2 mois après).

Exposition de poteries : 200¥

 


Nous soutenir sur Tipeee 



Épingler sur Pinterest


Vous aimerez aussi


2 thoughts on “

[Tanba-Sasayama] Atelier de poterie au village Tachikui Sue no Sato

  • Les tarifs sont vraiment abordables pour un atelier de cette qualité, je m’attendais à vraiment plus cher ! Effectivement les délais de livraison sont trop long pour le touriste moyen et je comprend qu’ils n’envoient pas à l’étranger avec les risques de casse.

    • J’avais pas eu à payer, du coup c’est vrai que le prix m’a surpris aussi en faisant des recherches. Oui, c’est dommage que ce soit aussi long, même si je comprends parfaitement vu la qualité… j’espère ne pas avoir trop frustré en en parlant, mais j’avais tellement adoré que je voulais partager cette expérience 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.