[Mythologie Japonaise] Tenson Kôrin, la descente sur terre de Ninigi le petit-fils d’Amaterasu

Ninigi descend sur terre, accompagné de plusieurs kami (Wikipedia)

 

Aujourd’hui nous allons revenir sur un événement important de la mythologie japonaise : Tenson Kôrin 天孫降臨. Le terme Tenson Kôrin signifie “la descente sur terre du petit-fils de la déesse du soleil” et désigne l’épisode où Ninigi (Ninigi-no-mikoto 瓊瓊杵尊), le petit-fils d’Amaterasu, est envoyé au royaume d’Ashihara no Nakatsukuni pour le gouverner.

Comme pour la plupart des mythes, il y a plusieurs versions différentes, et même au sein du Nihonshoki, un des deux principaux ouvrages sur la mythologie japonaise, il y a plusieurs versions… Évoquer toutes ces versions risque de rendre la lecture de cet article indigeste, surtout que parfois ce sont des petits détails qui changent, donc je noterai uniquement les différences lorsqu’elles sont importantes.

Les trois insignes impériales (wikipedia)

 

 

Tenson Kôrin

Au moment où Amaterasu, le kami (divinité shintô) du soleil, décide d’envoyer un de ses représentants gouverner Ashihara no Nakatsukuni (le pays du milieu des roseaux), le dirigeant n’est autre qu’Ôkuninushi, le chef du clan Izumo fondé par Susanoo, le kami des tempêtes et frère d’Amaterasu.

Ashihara no Nakatsukuni, en d’autres termes le Japon, fut dans un premier temps créé par les divinités Izanagi et Izanami, puis Ôkuninushi reçut la tâche de rendre l’endroit habitable. Amaterasu trouve qu’Ôkuninushi ne fait pas du très bon travail et que Nakatsukuni n’est pas un endroit très fréquentable, du coup elle décide d’envoyer son propre représentant pour s’en occuper. D’autant plus qu’Amaterasu et son frère Susanoo, fondateur du clan d’Ôkuninushi, sont souvent en rivalité…

Avant d’envoyer Ninigi, Amaterasu a envoyé plusieurs candidats sur Nakatsukuni. Il y a d’abord eu son fils Ama-no-Oshiho-Mimi, mais celui-ci a très vite renoncé en jetant un coup d’œil à ce qui se passait sur Nakatsukuni qu’il trouve trop chaotique… Deux autres candidats furent envoyés pour demander à Ôkuninushi de renoncer à Nakatsukuni, parmi eux l’autre fils d’Amaterasu Hohi, mais ils ont finalement décidé de rester aux côtés d’Ôkuninushi pour l’aider à diriger le pays… Amaterasu, qui commence à en avoir marre, décide d’envoyer à nouveau son fils Ama-no-Oshiho-Mimi, mais celui-ci ne veut vraiment pas et propose à la place son fils Ninigi. Amaterasu accepte et donne à Ninigi trois objets qui deviendront les trois insignes impériales : l’épée Kusanagi no Tsurugi, le miroir Yata no Kagami et le bijou Yasakani no Magatama. Elle lui donne également un épi de riz afin qu’il puisse nourrir la population d’Ashihara no Nakatsukuni.

Sanctuaire Izumo-taisha, dédié à Ôkuninushi (Wikipedia)

 

Avant de faire descendre Ninigi, Amaterasu décide d’envoyer deux puissants kami pour faire plier Ôkuninushi, pacifier Nakatsukuni et préparer l’arrivée de Ninigi. Ces kami sont Takemikazuchi (kami du tonnerre) et Futsunushi (Takemikazuchi et Ame-no-tori dans le Kojiki), tous deux liés au puissant clan Fujiwara (on y reviendra dans un prochain article) qui gouvernera le Japon quelques siècles plus tard…

Futsunushi et Takemikazuchi se rendent à la rencontre d’Ôkuninushi pour le faire abdiquer au profit de Ninigi. La rencontre a lieu sur la plage Inasa (Inasa no hama 稲佐の浜, photo ci-dessous) et cette fois Ôkuninushi n’arrivera pas à convaincre qu’il est un bon dirigeant. Comme on l’avait déjà évoqué dans l’article sur Suwa Myôjin, avant d’accepter Ôkuninushi voulait l’avis de ses fils. Son fils Takeminakata voulait d’abord se battre avec Takamikazuchi, réputé pour sa grande force, avant de donner son accord. Takeminakata perd et se retrouve exilé dans la région de Suwa, dont il en deviendra le kami. Ôkuninushi accepte donc la domination de Ninigi et demande en échange à ce qu’on construise un monument à son honneur pour tout ce qu’il a fait à Izumo, ce sera fait et ce monument n’est autre que le sanctuaire Izumo-taisha (photo ci-dessus), le 2e sanctuaire le plus important du pays.

Plage Inasa (Photo Wikipedia)

 

Après quelque temps, Ninigi entame enfin sa descente sur Ashihara no Nakatsukuni, accompagné de plusieurs kami venus pour l’aider à pacifier le pays. Les kami présents fonderont les clans importants du Japon et deviendront leurs divinités tutélaires ujigami 氏神. Parmi les kami accompagnant Ninigi, on trouve principalement ceux qui ont aidé Amaterasu à sortir de sa grotte quand elle est partie se cacher de son frère, comme par exemple Koyane qui est l’ancêtre du clan Nakatomi, chargé d’organiser les rituels à la cour impériale.

Alors qu’ils sont sur le point d’emprunter le pont céleste Ame no Ukihashi 天浮橋, qui relie Nakatsukuni au royaume céleste de Takamagahara, ils aperçoivent un homme assez imposant de l’autre côté du pont. Comme ils ne savent pas s’il est hostile, ils envoient la déesse de la gaieté Uzume à sa rencontre. Uzume, elle aussi présente pour faire sortir Amaterasu de sa grotte, va à nouveau débloquer la situation. L’homme en question est un kami terrestre et s’appelle Sarutahiko. Il est également le gardien du pont céleste et confie à Uzume qu’il était venu rencontrer le descendant d’Amaterasu. Sarutahiko accepte donc de laisser passer le cortège de kami qui peut alors se rendre à Nakatsukuni.

Sanctuaire Fujisan Hongû Sengen-taisha, dédié à Konohana (Wikipedia)

 

Ninigi pose les pieds à Takachiho dans la province de Hyûga (actuelle Préfecture de Miyazaki), sur l’île de Kyûshû, non loin de l’endroit où se trouve la grotte d’Amaterasu Amano Iwato. Il se rend ensuite au cap Kasasa, où il rencontre et tombe amoureux de Konohana (ou Kohonaha-no-sakuya 木花咲耶), la fille du kami des montagnes Ôyamatsumi (大山積).

Ôyamatsumi propose finalement à Ninigi la grande sœur de Konohana : Iwanaga en mariage. Bien que Ninigi soit averti du fait que s’il épouse quand même Konohana il renoncera à son immortalité (et à celle de ses descendants), il refuse d’épouser Iwanaga car il ne la trouve pas à son goût. Il épouse donc Konohana et fonde un palais dans la province de Hyûga. Cet épisode explique pourquoi les empereurs n’ont pas une vie aussi longue que leurs ancêtres divins.

Ninigi et Konohana vont avoir trois enfants : Hoderi, Hosuseri et Hoori. Comme Konohana tombe enceinte le lendemain de leur mariage, Ninigi se méfie. Pour lui prouver que les enfants sont bien les siens elle met le feu à la salle où elle accouche, car s’ils sont de sang divin, ça ne leur fera rien. Après quelques minutes, Konohana et ses enfants sortent tous de la pièce en feu en parfaite santé.

Illustration Konohana (Photo Wikipedia)

 

Konohana est un personnage intéressant, elle va obtenir de son père, le kami des montagnes, le Mont Fuji dont elle deviendra le kami. Comme nous avons pu le voir, Konohana est associée au feu, d’ailleurs ses trois enfants ont le kanji du feu dans leur prénom, il est donc logique qu’elle s’occupe du volcan le plus sacré du Japon, le Mont Fuji.

Elle est vénérée au sanctuaire Fujisan Hongû Sengen-taisha, situé près du Mont Fuji, et on la prie pour éviter que des éruptions volcaniques n’aient lieu, ainsi que pour la protection des naissances. Comme en choisissant Konohana, Ninigi a renoncé à son immortalité, Konohana est aussi associée à la fleur de sakura connue pour son aspect éphémère.

Même si Ninigi ne devient pas le premier empereur du Japon, il joue un rôle important en commençant la pacification de Nakatsukuni pour ses descendants. De plus, il amène avec lui des kami célestes qui seront à l’origine de clans importants au Japon. On ne sait pas grand-chose sur ce qu’il advient de Ninigi par la suite, on sait juste qu’au bout d’un moment il finit par mourir vu qu’il est devenu mortel. La pacification totale de Nakatsukuni prendra quelque temps, puisque Jimmu, le premier empereur japonais, est le petit-fils de Hoori, donc l’arrière-petit-fils de Ninigi.

Statue de Ninigi (au centre) que l’on trouve à l’observatoire Kunimigaoka de Takachiho (photo wikipedia)

 

Lieux dédiés à Ninigi et Konohana

Amaterasu a donné à Ninigi un épi de riz pour qu’il puisse transmettre la technique aux habitants d’Ashihara no Nakatsukuni, du coup certains sanctuaires de campagne, situés près des récoltes lui sont dédiés. 

Sanctuaire Kirishima-jingû 霧島神宮 (Préfecture de Kagoshima)

Il s’agit du sanctuaire principal dédié à Ninigi, et pour cause il est situé là où Ninigi est descendu sur terre. Il a été légèrement déplacé de l’endroit exact, car il n’arrêtait pas de prendre feu. Le sanctuaire est dédié à Ninigi, Konohana, Hoori, son fils Ugayafukiaezu et sa femme Tamayori-bime qui sont les parents du premier empereur Jimmu.

Sakamoto Ryôma, un samouraï réputé, aurait passé son voyage de noces à Kirishima. Comme il a visité le sanctuaire, il y a un petit panneau qui atteste de sa visite.

 

Sanctuaire Fujisan Hongû Sengen-taisha 富士山本宮浅間大社 (Fujinomiya, Préfecture de Shizuoka)

Il s’agit du sanctuaire principal dédié à Konohana, qui est le kami du Mont Fuji, d’ailleurs le sommet du Mont Fuji fait partie de l’enceinte du sanctuaire. Ce sanctuaire, situé au sud-ouest du Mont Fuji, était très important auparavant car il marquait le début du chemin pour l’ascension du volcan, avant de commencer l’ascension beaucoup venaient s’y purifier. Ces derniers temps, l’ascension du Mont Fuji se fait principalement depuis la 5e station de Fujinomiya, le sanctuaire est donc moins fréquenté par les pèlerins.

Konohana étant également associée à la fleur de sakura, l’enceinte du sanctuaire abrite pas moins de 500 sakura, ce qui en fait un endroit privilégié pour admirer les sakura et le Mont Fuji au moment de leur floraison.

——————-

Voilà pour la présentation du mythe de Tenson Kôrin, dans le prochain article on conclura avec l’avènement du premier Empereur japonais. Ensuite, on reviendra plus en détails sur différents kami que l’on a seulement abordés dans ces articles…

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.