[Mythologie Japonaise] Jimmu, le premier empereur japonais

Estampe de Jimmu et Yatagarasu, le corbeau à trois pattes, par Tsukioka Yoshitoshi (wikipedia)

Nous avons vu dans l’article précédant que Ninigi, le petit-fils d’Amaterasu, fut envoyé sur terre dans le but de la gouverner, mettant ainsi fin au règne d’Ôkuninushi, chef du clan Izumo, fondé par Susanoo.

Cet épisode ne marque en réalité que le début de la conquête du Japon, qui va prendre au final plusieurs années. Le premier empereur japonais, Iwarebiko (connu sous le nom d’empereur Jimmu 神武天皇) n’est que l’arrière-petit-fils de Ninigi, il semble donc important de voir ce qui se passe entre-temps. Pour rappel, Ninigi se maria avec Konohana, le kami du Mont Fuji, avec laquelle il eut trois enfants : Hoderi, Hosuseri et Hoori. Si le Kojiki et le Nihonshoki ne mentionnent que très peu Hosuseri, ils s’attardent davantage sur Hoderi, et surtout sur Hoori, le grand-père de l’empereur Jimmu.

L’impératrice Jingû envahit la Corée, par Utagawa Hiroshige (wikipedia)

Hoderi 火照, surnommé Umisachiko, était considéré comme un grand pêcheur et Hoori 火遠理, surnommé Yamasachiko, était quant à lui considéré comme un grand chasseur. Un jour, Hoori voulut apprendre à pêcher et demanda à son frère de lui prêter son hameçon, ce dernier accepta à contrecœur. Malheureusement, Hoori perdit l’hameçon de son frère dans l’océan, ce qui mit Hoderi en colère. Hoori, pour apaiser les tensions, décide alors d’aller le chercher dans l’océan, en commençant par se rendre au royaume de Watatsumi 綿津見, le kami de la mer.

Watatsumi est né au moment où Izanagi et Izanami ont créé les divinités de la nature. Selon le Kojiki et le Nihonshoki, au moment où Izanagi se purifie après sa visite aux enfers, il met au monde trois autres Watatsumi : Sokotsu Watatsumi, Nakatsu Watatsumi, et Uwatsu Watatsumi. Pour certains, ces trois divinités sont différentes de Watatsumi, mais pour d’autres il s’agit du même kami…

Watatsumi est aussi appelé Ryûjin 龍神, le dragon le plus connu du folklore japonais, car sous sa vraie forme Watatsumi est un dragon. Il vit dans un palais sous-marin appelé Ryûgû-jô, fait de coraux blancs et rouges. Il contrôle les créatures vivant dans l’océan, ainsi que les marées à l’aide de joyaux magiques. Ces joyaux font partie d’une légende bien connue, celle de l’impératrice Jingû, qui réussit à attaquer la Corée en utilisant les joyaux pour faire baisser le niveau d’eau et faire échouer les navires puis en faisant monter la marée pour noyer les soldats qui sortaient de ces navires.

Toyotama donne naissance à Ugayufukiaezu (Wikipedia)

Au royaume sous-marin, Hoori rencontre la fille de Watatsumi, Toyotama 豊玉 (aussi appelée Otohime), dont il tombe immédiatement amoureux. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Toyotama, car elle fait partie d’un conte populaire. Urashima Tarô sauva une tortue qui se faisait maltraiter par des enfants, en récompense Watatsumi l’invita à passer quelque temps au palais sous-marin de Ryûgû-jô. Il passa de bons moments dans le palais en compagnie de Toyotama, puis au bout d’un moment il ressentit le mal du pays et souhaita rentrer.

Une fois chez lui, il constata que plus de 300 années s’étaient écoulées et que personne ne le connaissait. Alors qu’il errait de désespoir sur la plage il décida d’ouvrir le coffret que Toyotama lui avait offert en lui disant de ne pas l’ouvrir, il commença alors à vieillir jusqu’à avoir son âge réel et se changea alors en grue. Il s’envola pour le mont Horai (Mont Penglai, selon la mythologie chinoise), une terre mystique où il pousserait, entre autres, des fruits rendant immortels.

Hoori et Toyotama décident de se marier et vivent très heureux pendant trois ans au palais, puis Hoori se souvient qu’il est censé retrouver l’hameçon de son frère… Avec l’aide de Watatsumi il le retrouve et décide de remonter à la surface pour lui rendre. Watatsumi lui donne des perles magiques à utiliser en cas de conflit. Ces perles vont être très utiles, puisque Hoderi est toujours très en colère contre Hoori. Il décide alors de se servir de ces perles, dont une perle qui fait jaillir de l’eau autour d’Hoderi qui manque de se noyer… Hoderi capitule et quitte la province de Hyûga (actuelle préfecture de Miyazaki) pour fonder le peuple des Hayato, un peuple ancien de Kyûshû. Hoori devient alors le dirigeant de la province de Hyûga, comme son père Ninigi.

Sanctuaire Udo-jingû, dédié à Ugayufukiaezu (Wikipedia)

Toyotama accompagna Hoori car elle était sur le point d’accoucher et voulait le faire sur terre. Étant une créature de la mer, elle doit accoucher sous sa vraie forme et demande à Hoori de ne pas la regarder. Bien sûr il finit par regarder et la voit sous sa vraie forme de dragon… Très vexée qu’il l’ait vu ainsi, Toyotama décide de laisser Hoori et leur fils Ugayafukiaezu et de retourner au palais de son père dont elle décide de fermer l’accès.

Toyotama envoie très souvent sa sœur Tamayori sur terre, pour s’occuper d’Ugayufukiaezu et pour transmettre des lettres à Hoori qu’elle aime toujours (lui aussi d’ailleurs). Bien que son nom ne soit pas facile à retenir (j’ai encore parfois du mal…), Ugayufukiaezu est un personnage important puisqu’il est le père de Jimmu, le premier empereur japonais. C’est d’ailleurs de Tamayori, sa tante et la personne qui l’a élevé qu’il va tomber amoureux. Une fois adulte ils décident de se marier et auront 4 enfants : Itsuse, Inahi, Mikenu et Iwarebiko. C’est leur dernier enfant, appelé Iwarebiko, qui deviendra l’empereur Jimmu.

Jimmu et le corbeau Yatagarasu (wikipedia)

La conquête du Yamato

Quelques années plus tard, Iwarebiko et ses frères vont décider de quitter la province de Hyûga, pour reprendre la conquête d’Ashihara no Nakatsukuni. Itsuse, en tant qu’aîné, est aux commandes de l’expédition qui les emmènera à l’est du Japon. Leur chemin est plutôt facile, puisque chaque clan qu’ils rencontrent accepte de se soumettre sans véritable opposition, jusqu’à leur arrivée en Yamato.

Le Yamato est à l’époque entre les mains de Nagasune Hiko 長髄彦, un chef de clan, qui a juré allégeance à un certain descendant d’Amaterasu appelé Nigihayahi ニギハヤヒ. Comme nous l’avons déjà vu dans l’article précédent, avant d’envoyer Ninigi sur terre Amaterasu avait déjà essayé d’envoyer d’autres descendants pour la gouverner… et il semblerait qu’elle ait aussi envoyé Nigihayahi.

Il est descendu sur terre, et plus précisément dans la province de Kawachi (Ôsaka), dans un vaisseau en pierre appelé Ameno Iwafune. Il a ensuite rejoint la province de Yamato où il a épousé Mikashigiya-hime, la sœur de Nagasune Hiko, le chef du clan de la région. Nagasune Hiko, en tant que chef, refuse donc l’accès au Yamato à Iwarebiko et ses frères, qui rencontrent pour la première fois une vraie opposition. Un affrontement va avoir lieu et Nagasune Hiko va remporter la bataille. Pire encore, Itsuse est tué pendant la bataille. Pour Iwarebiko, il semble évident que s’ils ont perdu c’est parce qu’ils ont combattu face au soleil. Ce sont les descendants du kami du soleil, ils ne devraient pas se battre face à lui. Ils décident donc d’aller jusqu’à Kumano, afin de pouvoir combattre avec le soleil derrière eux.

Sanctuaire Kashihara-jingû (wikipedia)

Une fois qu’ils arrivent à Kumano, ils rencontrent Yatagarasu, un corbeau envoyé par Takamimusubi et Amaterasu pour les guider jusqu’au Yamato. Si Yatagarasu est souvent représenté sous les traits d’un corbeau à trois pattes, alors que dans les textes ce n’est pas mentionné, c’est parce que progressivement dans l’imaginaire Yatagarasu a été assimilé au corbeau à trois pattes des légendes chinoises (habitant sur le soleil). Yatagarasu est l’incarnation de Kamo Taketsunumi, un kami à l’origine du clan Kamo et vénéré au sanctuaire Shimogamo-jinja. Grâce à son aide, Iwarebiko et les siens vont rejoindre le Yamato en passant par Yoshino. Un affrontement va avoir à nouveau lieu, mais cette fois c’est Iwarebiko qui en sort vainqueur.

Iwarebiko rencontre alors Nigihayahi et les deux descendants se montrent respectivement les présents donnés par Amaterasu, mais force est de constater qu’Iwarebiko en possède davantage, dont les trois insignes sacrées, Nigihayahi accepte alors la supériorité d’Iwarebiko, qui reconnaît néanmoins que Nigihayahi est bien un descendant d’Amaterasu. Les descendants de Nigihayahi, le clan Mononobe, auront l’honneur d’être au service de l’empereur japonais. Ils s’occupaient des saishi, les rituels shintô pratiqués à la cour impériale. Iwarebiko ayant réussi à vaincre tous ses opposants, est officiellement proclamé empereur du Japon le 11 février 660 av. J.-C. dans son palais, appelé Kashihara-gû.

Nigihayahi est un personnage très intéressant, car de nombreux clans se réclamaient de ce kami du soleil, descendant d’Amaterasu. Il semblait donc très populaire, ce qui explique pourquoi certains pensent que le clan impérial aurait décidé de choisir un autre descendant d’Amaterasu comme ancêtre et de le rendre plus puissant que Nigihayahi afin de prouver sa supériorité et légitimité en tant que dirigeant du pays.

Mausolée de l’empereur Jimmu, Kashihara (wikipedia)

Les lieux liés aux descendants d’Amaterasu

Sanctuaire Kashihara-Jingû 橿原神宮, Kashihara (Préfecture de Nara)

Le sanctuaire Kashihara-jingû est le principal sanctuaire dédié au premier empereur Jimmu. Il est situé à l’endroit où se trouvait le palais de Jimmu, le Kashihara-gû. Ce qui est surprenant, c’est que ce sanctuaire est assez récent puisqu’il fut fondé en 1889, par l’empereur Meiji. Son mausolée existait déjà et de nombreux Japonais y venaient en pèlerinage, mais il n’y avait pas de sanctuaire à proprement parler.

J’y reviendrai plus en détails dans un prochain article, mais pendant de nombreux siècles l’empereur japonais a perdu sa place de dirigeant au profit du shôgun (gouverneur militaire). En 1868, avec la restauration de Meiji, l’empereur est redevenu important et pour justifier sa position centrale, on redonne de l’importance au fait qu’il soit d’ascendance divine, puisque descendant d’Amaterasu, le kami du soleil. Ainsi, Jimmu en tant que premier empereur occupe une place très importante dans cette stratégie et un grand sanctuaire fut construit en son hommage.

Sanctuaire Udo-jingû 鵜戸神宮, Nichinan (Préfecture de Miyazaki)

Ce sanctuaire est situé à l’endroit où Toyotama donna naissance à Ugayafukiaezu, le père de Jimmu. Il est d’ailleurs principalement dédié à Ugayafukiaezu.

En dehors du fait qu’il soit lié à la mythologie, ce sanctuaire est très populaire car situé dans un cadre magnifique. Le bâtiment principal du sanctuaire est construit dans une falaise à proximité de la mer de Hyûga, ainsi depuis l’enceinte du sanctuaire on a une magnifique vue sur les bâtisses couleur vermillon du sanctuaire, la mer et les falaises.

Sanctuaire Iwafune-jinja 岩船神社, Katano (Préfecture d’Ôsaka)

C’est au sanctuaire Iwafune-jinja que se trouve le vaisseau en pierre avec lequel Nigihayahi est descendu sur terre, Amano Iwafune.

L’enceinte du sanctuaire est assez petite, mais la vue du rocher, qui mesure tout de même 12m de haut, situé juste derrière le haiden (bâtiment de culte) du sanctuaire est assez impressionnante.

————–

Voilà, nous avons terminé la présentation des principaux épisodes de la mythologie japonaise ! C’était important de présenter les mythes conduisant à la naissance du premier empereur japonais. Maintenant on va pouvoir se concentrer sur des kami et mythes secondaires, mais tout aussi intéressants.

Article suivant : Inari, le kami complexe du sanctuaire Fushimi Inari-taisha

 


Épingler sur Pinterest



4 thoughts on “

[Mythologie Japonaise] Jimmu, le premier empereur japonais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.