Amaterasu, le kami du soleil, et le mythe de la grotte céleste

La divinité du soleil Amaterasu sort de la grotte céleste, par Shunsai Toshimasa (wikipedia)

 

Amaterasu 天照 est sûrement le kami 神 (divinité japonaise) le plus connu et le plus important de la mythologie japonaise, car en plus d’être la déesse du soleil, Amaterasu est également l’ancêtre de la famille impériale.

Afin de présenter Amaterasu, j’ai décidé de revenir principalement sur le mythe le plus connu la concernant : le mythe de la grotte céleste. Si j’ai choisi de vous parler de ce mythe que j’aime beaucoup, c’est parce qu’il me permet aussi d’évoquer le fait qu’on trouve souvent des versions locales complémentaires de certains épisodes importants de la mythologie japonaise. C’est le cas de ce mythe, puisque lors de mon séjour dans la préfecture de Nagano j’ai pu découvrir un lieu lié à cet épisode… 

Avant d’aller plus loin sur Amaterasu, je pense qu’il est important de revenir sur l’origine des kami :

Amaterasu ne fait pas partie des premières divinités de la mythologie japonaise. Il y eut tout d’abord les Zôka Sanshin “les divinités de la création”. Ce sont des divinités qui sont apparues d’elles-mêmes (sans être enfantées). Les divinités de la création sont au nombre de trois : Amenominakanushi (maître central), Takamimusubi (haut créateur) et Kamimusubi (créateur divin). Elles furent ensuite rejointes par deux autres divinités : Umashiashikabihikoji (l’énergie) et Amenotokotachi (le ciel).

Les divinités de la création vont donner naissance à plusieurs kami, dont deux très importants : Izanagi (mâle) et Izanami (femelle). Ces deux divinités vont recevoir la tâche de former et consolider les îles du Japon et seront également à l’origine des principaux kami du panthéon japonais. Les kami sont très nombreux, on dit d’ailleurs qu’il y en aurait 8 millions yaoyorozu no kami 八百万の神.

Afin de créer le Japon, Izanagi et Izanami vont se positionner sur le pont céleste reliant le monde céleste au monde des humains et à l’aide d’une lance appelée Ame no Nuhoko 天沼矛, ils vont mélanger l’océan (image ci-dessous). Des goûtes d’eau salée vont alors tomber de la lance pour créer une première île appelée Onogoro-jima. Ils décident de se rendre sur celle île et d’y faire construire un palais appelé Yahirodono 八尋殿.

Izanami et Izanagi se servent de la lance Ame no Nuhoko, par Eitaku Kobayashi (Wikipedia)

 

Dans ce palais, on trouve un pilier céleste (Ame no mihashira 天御柱, qui va permettre à Izanami et Izanagi de s’accoupler en tournant autour. Izanami propose à Izanagi de l’épouser pour donner naissance aux îles du Japon, mais les deux premières îles (Hiruko et Awashima) vont être malformées et abandonnées dans l’océan. Kamimusubi leur explique que c’est dû au fait qu’Izanami ait fait la demande en mariage, il aurait en réalité fallu que ce soit l’homme, donc Izanagi, qui le fasse… du coup ils recommencent et cette fois 8 grandes îles parfaites (ooyashima 大八洲) vont naître.

Ils vont continuer de créer des îles, puis donner naissance à des kami qui formeront les éléments naturels du paysage (rivières, montagnes…). Malheureusement, Izanami va mourir brûlée en donnant naissance au kami du feu Kagutsuchi. Fou de colère Izanagi décapite Kagutsuchi, puis part chercher Izanami au Yomi, le royaume des morts.

Izanami ne peut pas quitter le Yomi car elle a déjà consommé la nourriture du royaume des morts, mais Izanagi ne veut pas se résoudre à la laisser… enfin jusqu’à ce qu’il découvre que son corps (jusqu’alors caché par l’obscurité) est en pleine putréfaction et qu’il dégage une forte odeur. Surpris, et dégouté, Izanagi s’enfuit en laissant Izanami. Cette dernière folle de rage, et très vexée, part à sa poursuite. Finalement Izanagi va réussir à sortir du Yomi et va en sceller l’entrée.

Izanami le maudit en lui disant qu’elle tuera chaque jour 1000 de ses créations, ce à quoi Izanagi rétorque qu’il en créera alors 1500, créant ainsi le cycle de vie et de mort. Si vous connaissez un peu la mythologie grecque, cet épisode doit vous sembler familier vu qu’il ressemble beaucoup au mythe d’Orphée et d’Eurydice.

Après sa visite aux enfers, Izanagi décide de se purifier par ablution (purification par l’eau) et se rend au fleuve Tachibana (actuelle Préfecture de Miyazaki). C’est de cette purification que vont naître Amaterasu et ses frères Susanoo 素戔嗚命, kami des tempêtes et Tsukuyomi 月夜見, kami associé à la lune. Amaterasu va naître lors du lavement de l’œil gauche d’Izanagi, Tsukuyomi de l’œil droit et Susanoo du nez. Izanagi va confier à Amaterasu le royaume céleste appelé Takamagahara 高天原. C’est à Takamagahara que résident les kami célestes, mais il faut savoir que tous les kami ne sont pas célestes et qu’il existe des kami terrestres appelés kunitsukami 国津神.

Susanoo, le kami des tempêtes, combat le dragon Yamata no Orochi, par Toyohara Chikanobu (wikipedia)

 

Le mythe de la grotte céleste

Amaterasu, à cause du comportement exécrable de Susanoo (parmi ses méfaits, il va répandre ses déjections dans le royaume d’Amaterasu…), décida de se cacher dans une grotte (Ama no Iwato 天の岩戸), pour ne plus en sortir. Étant donné qu’Amaterasu est le kami du soleil, en son absence la terre se retrouve plongée dans l’obscurité, ce qui a pour effet de donner de mauvaises récoltes et de permettre aux mauvais kami de sortir.

Les autres kami voulant régler le problème, décident de venir la raisonner, mais sans succès. Le kami de l’intelligence Omoikane 思金 eut alors l’idée de faire une petite fête devant la grotte en se disant que si Amaterasu les entendait rire et s’amuser, elle aurait envie de sortir. Parmi les kami présents, la déesse Uzume 天宇受売命 (déesse de la bonne humeur) est particulièrement efficace pour divertir les kami grâce à ses danses érotiques… Comme prévu, tout cet amusement aiguise la curiosité d’Amaterasu qui décide de sortir jeter un coup d’œil.

Les kami avaient préalablement accroché à l’entrée de la grotte un miroir, appelé yata no kagami 八咫鏡 (l’un des trois trésors sacrés du Japon), pour qu’Amaterasu soit subjuguée devant sa propre beauté en quittant la grotte… Le kami Tajikarao 天手力男 (connu pour sa très grande force physique) eut alors le temps de saisir la porte qui fermait la grotte et de l’envoyer voler au loin. Enfin, afin d’éviter qu’Amaterasu ne retourne se cacher dans sa grotte, une corde sacrée fut placée à l’entrée et c’est ainsi que la lumière fut de retour sur terre.

 

Pour aller plus loin :

Il existe souvent des variantes et des versions locales des mythes. Lors d’une visite au sanctuaire Togakushi-jinja (Nagano), j’ai pu découvrir une version complémentaire du mythe de la grotte.

Si vous vous demandiez où avait atterri la porte de la grotte jetée par Tajikarao, et bien sachez que c’est au mont Togakushi. Enfin pour être plus précis, c’est justement en atterrissant à cet endroit que le mont Togakushi fut créé. Du coup, le sanctuaire Togakushi-jinja, situé à proximité du mont Togakushi, est constitué de différents sanctuaires dédiés principalement aux kami du mythe de la grotte céleste. Par exemple, le sanctuaire Chûsha (photo ci-dessus) est dédié à Omoikane, qui eut l’idée de la fête et le Okusha (photo ci-dessous), situé au pied du mont Togakushi est dédié à Tajikarao. Je trouve ça vraiment passionnant de pouvoir découvrir des petits compléments de légendes à différents endroits du Japon.

Même si chaque kami peut être vénéré dans plusieurs sanctuaires différents, il en existe souvent un principal. Pour Amaterasu, le sanctuaire principal qui lui est dédié est le Ise-jingû 伊勢神宮. La création de ce sanctuaire est évoquée dans le Kojiki et le Nihon Shoki. À l’origine Amaterasu, en tant qu’ancêtre de la famille impériale, était vénérée par le biais de son miroir (yata no kagami), dans l’enceinte du palais impérial. Il fut par la suite décidé de trouver un véritable endroit dédié à Amaterasu.

Ce fut la princesse Yamato-hime (fille de l’empereur Suinin) qui fut chargée de lui trouver un endroit convenable. En marchant près d’Ise, Amaterasu lui apparut pour lui signifier qu’elle aimait cet endroit, c’est donc ici qu’un grand sanctuaire lui fut consacré. Le sanctuaire d’Ise a une histoire passionnante, car Amaterasu étant liée à la famille impériale, personne ne pouvait s’y rendre à part l’empereur. Puis lorsque le pouvoir impérial a commencé à faiblir, le sanctuaire d’Ise est devenu au Moyen Âge un lieu de pèlerinage très important. La popularité du sanctuaire était telle que certaines années, des milliers de Japonais s’y rendaient de façon interdite (il fallait un visa pour quitter sa région), tous au même moment, ce qui donnait lieu à de grandes fêtes le long des routes pour se rendre au sanctuaire… De nos jours le sanctuaire est toujours très lié à la famille impériale. Par exemple la grande prêtresse du sanctuaire Ise (Saiô 斎王) est Sayako, la fille de l’ancien empereur Akihito.

D’un point de vue historique, il n’est pas étonnant que la région d’Ise ait été choisie pour honorer Amaterasu. Le peuple qui vivait dans la région était essentiellement constitué de pêcheurs qui priaient et honoraient le soleil au cours de nombreux rituels. Certains pensent même qu’Amaterasu serait en fait issue d’un kami local de la région et adopté par l’empereur comme kami ancestral. Après tout, le soleil tient une place importante dans de nombreuses civilisations…

Sanctuaire Ise-jingû Naikû, dédié à Amaterasu (wikipedia)

 

Principaux lieux liés à Amaterasu

Sanctuaire Ise-jingû 伊勢神宮 (Préfecture de Mie)

Le sanctuaire Ise-jingû est le sanctuaire le plus important du Japon, ainsi que le principal sanctuaire dédié à Amaterasu. La partie dédiée à Amaterasu se trouve dans le Naiku 内宮, le “sanctuaire intérieur” (le Geku 外宮, “sanctuaire extérieur”, est dédié à Toyouke, le kami de la nourriture, des vêtements ou encore du logement…). Le Naiku contient le miroir d’Amaterasu, qui fait partie des trois trésors du Japon. Il n’est pas possible de visiter l’enceinte du sanctuaire dans son intégralité et bien que ce sanctuaire ne soit pas considéré comme le plus beau sanctuaire du pays, c’est un lieu extrêmement réputé et à voir absolument si le shintô et la mythologie vous intéressent.

Sanctuaire Amano Iwato-jinja 天岩戸神社 (Préfecture de Miyazaki)

C’est au sanctuaire Amano Iwato-jinja que l’on peut trouver la célèbre grotte utilisée par Amaterasu pour se cacher de son frère. On trouve aussi dans l’enceinte du sanctuaire Amano Yasukawara, l’endroit où se sont réunis les kami lors de leur discussion pour savoir comment faire sortir Amaterasu de sa caverne.

——–

 

Retrouvez notre ebook sur la mythologie japonaise

 

 

Article suivant : Susanoo, le kami des tempêtes

 
S’inscrire à la newsletter :


 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.