Le Togakushi-jinja 戸隠神社 et la légende d’Amaterasu

Parmi les endroits qui m’ont donné envie de choisir la préfecture de Nagano pour y passer mon semestre d’échange, il y a le sanctuaire Togakushi-jinja 戸隠神社 et vous allez vite comprendre pourquoi.

En réalité, le Togakushi-jinja est composé de cinq sanctuaires :  le Hôkôsha, le Chûsha, le Okusha (ce sont les trois sanctuaires principaux), le Hinomikosha et le Kuzuryûsha. Ces sanctuaires sont situés au pied du Mt Togakushi et en plein cœur du Parc national du Jôshinetsu Kôgen 上信越高原国立公園, dans les montagnes au nord-ouest de Nagano.


Sanctuaire Kuzuryûsha

Togakushi-jinja signifie le “sanctuaire de la porte cachée” et tire son nom d’un événement lié à la mythologie japonaise :

La déesse Amaterasu 天照 (la déesse du soleil dans le shintô), à cause du comportement de son frère Susanoo 素戔嗚命 (Dieu des tempêtes), décida de se cacher dans une grotte à Takachiho (Préfecture de Miyazaki sur l’île de Kyûshû) et de fermer l’accès avec une porte en pierre appelée 天の岩戸“Ama no Iwato” (Porte de la grotte céleste), pour ne plus en sortir.

Comme il s’agit de la déesse du soleil, sa disparition eut pour effet de priver la terre de lumièreDes Kami (dieux shintô) décidèrent de se rendre près de la grotte où était cachée Amaterasu afin de la faire sortir. Sur une idée du Kami Omoikane (Kami de l’intelligence), ils décidèrent de faire une petite fête en se disant que si elle les entendait rire et s’amuser, elle aurait envie de sortir. Parmi les Kami présents, la déesse Uzume (déesse de la bonne humeur) se mit à danser de manière très érotique ce qui provoqua beaucoup d’amusement chez les autres Kami, au point d’aiguiser la curiosité d’Amaterasu qui décida de jeter un coup d’œil…

Les Kami avaient accroché à l’entrée de la grotte un miroir (le Yata no Kagami, l’un des trois trésors sacrés du Japon) afin qu’Amaterasu, en sortant, soit subjuguée devant sa propre beauté… ce qui laissa du temps au Kami Tajikarao (Kami avec une très grande force physique) de prendre la porte qui fermait la grotte et de l’envoyer voler au loin. C’est en retombant sur terre que la porte serait devenue le Mt Togakushi. Afin d’éviter qu’elle retourne se cacher dans sa grotte, un sceau fut placé à l’entrée pour l’en empêcher et c’est ainsi que la lumière fut de retour sur terre.

Les sanctuaires du Togakushi-jinja ont été érigés au pied du Mt Togakushi et sont dédiés aux Kami qui ont un lien avec les événements cités précédemment.

Les trois principaux sanctuaires : 

-Le Okusha 奥社 est dédié au Kami Ame no Tajikarao no mikoto 天手力雄命, ou tout simplement Tajikarao, le Kami qui a jeté la porte de la grotte.

-Le Chûsha 中社 est dédié au Kami Ame no Yagokoro Omoikane no Mikoto 天八意思兼命 ou tout simplement Omoikane, le kami de l’intelligence et de la réflexion, connu pour ses conseils avisés. C’est lui qui a concocté le plan pour faire sortir Amaterasu de la grotte.

-Le Hôkôsha 宝光社 est dédié au Kami Ame no Uwaharu no Mikoto 天表春命 (Uwaharu) : l’enfant d’Omoikane no kami. Divinité de l’apprentissage, des arts et de la couture et protectrice des femmes (pendant leur grossesse) et des enfants.

Les deux autres sanctuaires :

-Le Kuzuryûsha 九頭龍社 est dédié au Kami Kuzuryû no Ôkami 九頭龍大神 (dragon à 9 têtes). Il est le Kami de la pluie, ce qui permet au village de Togakushi d’avoir de l’eau de source venant des montagnes en grande quantité.

-Le Hinomikosha 火之御子社 est dédié à plusieurs Kami :

Ame no Uzume no Mikoto : Kami de la bonne humeur, qui a dansé de manière très érotique afin de faire sortir Amaterasu de la grotte.

Takami Musubi no Mikoto : fait parti des trois divinités apparues en premier au moment de la création de l’univers, il est créateur de merveilles. 

Takuhatachichi Hime no Mikoto : la fille de Takami Musubi no Mikoto.

Ame no Oshihomimi no Mikoto : il est le fils d’Amaterasu et le père de Ninigi-no-mikoto qui fut envoyé sur terre par Amaterasu (sa grand-mère donc) pour y gouverner le monde, elle lui confia également les trois trésors sacrés du Japon 三種の神器 sanshu no jingi : l’épée Kusanagi no Tsurugi 草薙の剣, le bijou Yasakani no Magatama 八尺瓊曲玉 et le miroir Yata no Kagami 八咫鏡). Le premier empereur du Japon, l’empereur Jimmu, serait l’arrière-petit-fils de Ninigi.

Vu que le matin je visitais le Zenkô-ji, je n’ai pu consacrer que l’après-midi au Togakushi-jinja et comme les trois principaux sanctuaires sont espacés les uns des autres (au moins de 2 km), ça prend beaucoup de temps de tout visiter si on veut bien en profiter. Du coup je n’ai visité, parmi les trois sanctuaires principaux, que le Chûsha et le Okusha et j’ai croisé sur ma route le Kuzuryûsha (juste à côté du Okusha) même si je n’ai pas tout fait, j’ai vraiment vu des choses magnifiques.

Comme je savais que je n’aurais sûrement pas le temps de tout faire (lucide), je suis descendue devant le sanctuaire Chûsha, histoire de pouvoir me balader et rejoindre le Okusha à pied. Le sanctuaire Chûsha (photos ci-dessus) a vraiment beaucoup de charme, il y a notamment un arbre immense que l’on peut enlacer afin d’avoir de la chance. Comme nous l’avons vu, ce sanctuaire est dédié au Kami Omoikane : le Kami de l’intelligence et de la réflexion.

Après avoir fait mon goshuin (calligraphie), je me suis mise en route pour rejoindre le sanctuaire Okusha à pied en passant par la forêt (2 km de marche). J’y suis allée un vendredi toute seule et j’étais vraiment, vraiment, vraiment seule dans la forêt… heureusement il faisait beau et puis le chemin était vraiment magnifique du coup la peur s’est vite envolée pour laisser place à l’émerveillement !

A un moment, je suis tombée sur un petit point d’observation qui donnait sur les montagnes (voir photo ci-dessus), c’était vraiment superbe !



Me voilà enfin arrivée devant l’entrée qui mène au Okusha où je retrouve la civilisation (la plupart des gens viennent ici en voiture et donc ne passent pas par la forêt comme moi). C’est parti pour une longue, très longue marche dans la forêt… longue mais magnifique ! Tous ces arbres (cèdres) immenses… c’est incroyable. 

Au bout d’un moment, je suis arrivée devant la porte Zuishinmon (photo ci-dessus), une magnifique porte rouge qui laisse entrevoir une nouvelle et longue allée bordée par d’immenses arbres. C’est vraiment impressionnant de marcher parmi ces arbres immenses, on se sent tout petit.

Après ce long chemin, un dernier obstacle se tient sur votre route : une sorte de long escalier en pierre vous attend afin de grimper jusqu’au Okusha, situé au pied du Mt Togakushi. On a d’ailleurs une très jolie vue sur la montagne depuis le sanctuaire ! Le sanctuaire en lui-même est assez simple (photo ci-dessous), mais je trouve qu’il rend super bien avec le paysage en fond et puis il est dédié au Kami Ame no Tajikarao no mikoto, le Kami qui a jeté la porte de la grotte, on vient donc ici pour y chercher la force d’accomplir diverses choses dans la vie… et c’est vrai qu’après avoir fait tout ce chemin jusqu’ici, on se sent un peu investi d’une certaine force.

Même si je n’ai pas pu faire tous les sanctuaires, j’ai vraiment passé un super après-midi. L’endroit est lié à un épisode de la mythologie japonaise que j’aime vraiment beaucoup du coup j’étais vraiment contente d’être là (J’espère un jour aller au sanctuaire Amano Iwato à Takachiho pour voir la grotte). Je compte vraiment y revenir pour faire ce que je n’ai pas eu le temps de faire, surtout qu’en plus des sanctuaires, il y a d’autres choses à voir :

Il y a un magnifique lac appelé Kagami, qui signifie miroir en japonais, car on peut voir se refléter parfaitement les montagnes dedans, ce qui crée un spectacle magnifique ! J’aurais tellement aimé y aller… Il y a aussi un musée sur les Ninja et le Togakushi Ninja Village… Pourquoi des Ninja ? Tout simplement parce qu’avant le village de Togakushi était connu sous le nom de Togakure, considéré comme le lieu de naissance du Togakure Ryu Ninpo, une école de ninjutsu. Sachez aussi que le village de Togakushi est connu pour ses Soba (pâtes de sarrasin), d’ailleurs il y a un restaurant au niveau du Chûsha il me semble. Il y a également un jardin botanique, des pistes de ski… Bref il y a de quoi faire.

Mémo

S’y rendre ?

Depuis la gare de Nagano, prendre le bus en direction de Togakushi. Le trajet dure environ une heure et il y a des bus toutes les heures environ. Vous n’êtes pas obligé d’acheter les tickets à l’avance, vous pouvez payer en sortant du bus, mais faites attention les bus dans la préfecture de Nagano ne prennent pas les cartes Suica, Icoca, Pasmo… il vous faudra payer en liquide. Si vous souhaitez acheter un billet aller-retour (un peu moins cher), l’endroit pour acheter les tickets se trouve en face de la gare, sur la gauche. Vous pouvez descendre au sanctuaire que vous voulez mais le prix sera différent en fonction de l’endroit : 

Aller simple : Hôkôsha : 1150¥, Chûsha : 1250¥ ou Okusha: 1350¥

Aller-retour : Hôkôsha : 2100¥, Chûsha : 2250¥.

Il y a aussi un ticket à 2600¥ qui permet des trajets illimités. Il me semble que les tickets sont utilisables pendant 5 jours.

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


10 thoughts on “Le Togakushi-jinja 戸隠神社 et la légende d’Amaterasu”

  • Vraiment un super récit, on sent bien à te lire que tu as adoré la visite ! Je n’imaginais pas que la randonnée serait aussi longue par contre. Comme j’aurai déjà passé une bonne semaine à arpenter Tokyo et ses stations de métro dans tous les sens avant d’arriver à Nagano, je pense que je vais cibler comme toi certaines temples pour éviter de faire l’intégralité du sentier et vivre la visite sans la subir. Par contre, j’y passerai début novembre et j’espère avoir encore des momijis au niveau du lac plus haut. A combien de distance estimes-tu le trajet entre le 3ème temple et le lac ? Tu penses que c’est faisable sur une journée en partant le matin de Nagano et en partant comme toi du sanctuaire du milieu ? C’est peut-être pas évident pour toi de répondre comme tu n’as pas tout fait mais même tes impressions m’aideraient beaucoup ! Dernière question : est-ce que les sentiers de randos sont bien fléchés (je ne parle pas bien japonais et je ne lis pas encore les kanji). En tout cas merci pour l’article, hâte d’y être maintenant !

    • Merci beaucoup 🙂
      Alors, c’est sûr que si tu as déjà une bonne semaine de visites dans les jambes, vaut mieux cibler. Bonne idée, sur mon “guide” la photo du lac est pendant les momiji et ça a l’air vraiment magnifique à cette période ! Alors le lac se situe, à peu près, à égale distance entre le 2e et le 3e sanctuaire, mais excentré sur la gauche, donc je pense qu’il vaut mieux l’intercaler entre les deux sanctuaires dans la visite. Après, comme je n’y suis pas allée, je ne sais pas trop si le chemin pour aller au lac est “facile” ou pas… Je pense que c’est largement faisable en une journée en prenant ton temps, ce qui m’a pas mal fatigué aussi c’est que j’habite à Matsumoto, du coup avant le bus pour Togakushi, je m’étais déjà tapé une heure de tain depuis Matsumoto (plus le Zenkô-ji)… c’était pas les meilleurs conditions, mais j’ai vraiment adoré, donc en une journée c’est très bien. Il peut même te rester du temps pour faire le 1er sanctuaire… le plus pratique serait peut-être d’aller en bus jusqu’au 3e sanctuaire, le faire en prenant son temps (comme le chemin est long), redescendre vers le lac, puis le 2e sanctuaire et si tu as encore la force, tu peux redescendre vers le 1er et prendre le bus depuis le 1er sanctuaire. Vu que les sanctuaires sont à différents niveaux, c’est surement moins fatiguant de commencer depuis le haut, que de monter…
      J’ai absolument pas fait attention si les panneaux étaient uniquement en Kanji, mais sinon c’est plutôt bien indiqué (direction + kilomètres restant) en tout cas entre le 2 et le 3e sanctuaire. J’ai croisé 2-3 fois un énorme plan bien détaillé de la zone, donc ça devrait aller je pense. J’étais vraiment toute seule dans la forêt et pourtant je ne me suis pas perdue une seule fois, j’ai pas l’impression qu’il y ait tant de chemins différents que ça de toute façon.
      Je te mets le lien d’une carte : http://www.togakushi-jinja.jp/shrine/zu/images/map_lrg.jpg le gros point rouge c’est le 2e sanctuaire, le point d’eau tout à gauche c’est le lac et le sanctuaire en haut avec les arbres c’est le 3e sanctuaire (en plus on voit les arrêts de bus), ça peut t’être utile !
      J’espère t’avoir aidé un peu 🙂 j’ai hâte de voir les photos que tu prendras du lac et des momiji !

      • Waouh un énorme merci pour tous ces détails, ça m’aide énormément !!! J’espère juste ne pas arriver trop tard pour les momijis car j’y serais début novembre et avec l’altitude, la chute des feuilles démarre plus tôt. Je vais suivre tes conseils et commencer par le lac supérieur pour redescendre, ce sera effectivement moins fatiguant que dans l’autre sens. J’espère juste qu’il fera beau pour les photos et surtout pour survoler le lac avec mon drone 😉 !

        • Oui c’est toujours compliqué de prévoir quelque chose à l’avance pour les Momiji ou les Sakura, ça dépend de tellement de choses… J’espère que tout ce passera comme tu l’as prévu 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: