[Mythologie japonaise] Ôkuninushi et le mythe de la création du Japon

Amaterasu sort de la grotte Amano Iwato, par Shunsai Toshimasa (Wikipedia)

 

Ce nouvel article et dédié à Ôkuninushi, le dirigeant du royaume d’Ashihara no Nakatsukuni (= le Japon) et chef du clan Izumo. Ôkuninushi est un personnage important car lors de sa nomination en tant que dirigeant d’Ashihara no Nakatsukuni, il reçoit la tâche de rendre le territoire “habitable” pour les humains.

Lors de l’article sur Amaterasu, on avait évoqué la création des îles du Japon par Izanagi et Izanami. Ce n’était que la première étape puisque le pays n’était pas encore réellement habitable, mais grâce à Ôkuninushi ce problème sera réglé…

Jimmu, futur empereur, en pleine conquête d’Ashihara no Nakatsukuni, par Ginko Adachi (Wikipedia)

 

Avant de parler davantage d’Ôkuninushi, je souhaitais revenir sur les différents royaumes de la mythologie japonaise, afin de bien situer Ashihara no Nakatsukuni, le royaume des humains.

Ashihara no Nakatsukuni fait partie des trois principaux royaumes de la mythologie japonaise. Ces trois royaumes sont situés sur trois plans différents : le monde supérieur, du milieu et souterrain.

Takamagahara 高天原, le royaume céleste

Le royaume de Takamagahara fait partie du monde supérieur (Uwatsukuni 上つ国). Il est dirigé par la divinité du soleil Amaterasu. C’est ici que vivent les divinités célestes (Amatsukami 天津神), différentes des divinités terrestres (Kunitsukami 国津神) qui vivent à Ashihara no Nakatsukuni.

Ashihara no Nakatsukuni 葦原中国, le monde des humains

Le royaume d’Ashihara no Nakatsukuni (le pays du milieu des roseaux) fait partie du monde du milieu (Nakatsukuni). C’est ici que vivent les humains, mais aussi les divinités terrestres (Kunitsukami 国津神).

Les îles du Japon ont été créées par les divinités Izanagi et Izanami, grâce à la lance Ame no Nuhoko. La première île créée est Onogorojima, censée être l’île d’Awaji (préfecture de Hyôgo). Ils se sont ensuite rendus sur cette île pour y créer les kami qui composent les différents éléments naturels de la terre : la mer, les rivières ou encore les montagnes…

La seconde étape dans la création de Ashihara no Nakatsukuni sera effectuée par Ôkuninushi et Sukunahikona, comme on va le voir un peu après.

Ashihara no Nakatsukuni est le seul des principaux royaumes à être relié aux deux autres. Il est relié au monde supérieur par le pont céleste flottant Ame no Ukihashi 天浮橋 qui est gardé par Sarutahiko, le chef des kami terrestre (Kunitsukami) et il est relié au monde souterrain par le Yomotsu Hirasaka 四泉比良坂, la “pente vers le monde des ténèbres”.

Yomi no Kuni 黄泉の国, le pays des morts

Le royaume du Yomi fait partie du monde souterrain (Ne no Shitatsukuni 根の下つ国). Le Yomi est un lieu important de la mythologie japonaise, puisque c’est ici que se trouve la divinité Izanami, morte sur terre en donnant naissance au kami du feu. Izanagi va tenter de la ramener avec lui, mais c’est trop tard car Izanami à déjà mangé la nourriture du Yomi. Elle n’a pas d’autres choix que de rester au Yomi, dont elle deviendra la dirigeante.

L’entrée du Yomi, le royaume des morts (Wikipedia)

 

Le monde souterrain abrite également un autre royaume important, le Ne no Kuni 根の国. Ce royaume sera dirigé par le kami des tempêtes Susanoo, après son exil du royaume céleste et après avoir fondé la dynastie d’Izumo sur terre. Dans les textes, l’entrée du Ne no Kuni et l’entrée du Yomi no Kuni semblent se trouver au même endroit, du coup petit à petit les deux royaumes vont se confondre.

En dehors de ces trois principaux royaumes, on peut également en citer trois autres :

Yoru no Osukuni 夜の食国, le royaume de la nuit

Si Amaterasu a hérité du monde céleste à sa naissance, son frère Tsukuyomi a obtenu le royaume de la nuit. Tsukuyomi est le kami de la lune, on entend au final assez peu parler de lui dans les textes de la mythologie japonaise, surtout comparé à sa sœur Amaterasu et son frère Susanoo…

Unabara 海原, le royaume des mers

À sa naissance, Susanoo a quant à lui hérité du royaume des mers. Mais comme tout ce que voulait Susanoo c’était retrouver sa mère au monde souterrain, Izanagi lui donna finalement l’autorisation de la rejoindre et de quitter le royaume des mers. Un autre kami important associé à ce royaume est Ryûjin 龍神, le kami de la mer. Ce dragon, capable de prendre forme humaine, vit au Ryûgû-jo, un palais situé au fond de la mer. Sa fille, Otohime est la grand-mère de Jimmu, le premier empereur du Japon (on en reparlera dans un prochain article).

Tokoyo no Kuni 常世の国, le monde de l’éternité

Tokoyo no kuni peut parfois être assimilé au pays des morts, mais en réalité il s’agit d’un royaume davantage associé à l’idée d’éternité. Tokoyo no kuni est décrit comme un monde où rien ne change et où la notion de temps n’existe pas. Alors que le Yomi est censé être situé sous terre, Tokoyo no Kuni se situerait par delà les mers.

Izanagi et Izanami forment les îles du Japon, par Kobayashi Eitaku (Wikipedia)

 

Ônamuchi/Ôkuninushi

Avant de devenir Ôkuninushi 大国主 (“Maître du grand pays”) et de régner sur Ashihara no Nakatsukuni, il est connu sous le nom d’Ônamuchi (ou Ônamuji) 大汝命.

Ônamuchi est un kami très important de la mythologie japonaise, mais aussi de la province d’Izumo. C’est sans doute parce qu’il était aussi important dans la province d’Izumo (et dans d’autres zones du pays), qui était une province très avancée à l’époque Yayoi (-800/-400 à 250/300 de notre ère), que les compilateurs de la mythologie impériale n’ont pas eu d’autres choix que de l’inclure dans les textes. Pour montrer la domination de la famille impériale, ils ont alors créé la domination des kami célestes, dont est issue la famille impériale, sur les kami terrestres, dont est issue la dynastie d’Izumo…

Pour en revenir à Ôkuninushi, un des premiers mythes le concernant est celui du lapin blanc de Inaba.

 

Le lapin blanc de Inaba (Inaba no Shiro usagi) 因幡の白兎

Un jour Ônamuchi, un kami terrestre (kunitsukami), accompagne ses grands frères, qui sont aussi des kami, dans la province d’Inaba, car ils veulent demander en mariage la princesse Yagami. Sur le chemin ils tombent sur un lapin blessé, qui avait essayé de duper un groupe de wanizame (鰐鮫 sorte de requin) pour pouvoir rejoindre la terre ferme. Quand les wanizame s’en sont rendus compte ils lui ont arraché la peau.

Les frères n’écoutèrent pas le récit du lapin et lui administrèrent de mauvais soins, ce qui aggrava la douleur du lapin… Ônamuchi, qui arriva un peu après (il était ralenti par les nombreux bagages de ses frères qu’il devait porter) écouta attentivement le récit du lapin et lui prodigua les bons soins. Le lapin, soulagé de ses blessures, était en fait un kami… Il informe Ônamuchi que c’est lui qui épousera la princesse, et non un de ses frères. En effet, en entendant comment Ônamuchi avait guéri les blessures du pauvre lapin, Yagami choisit de l’épouser.

Ses frères, extrêmement jaloux du mariage d’Ônamuchi, décident de le tuer… Sashikuni Wakahime 刺国若比売尊, leur mère, en apprenant le décès d’Ônamuchi demande à Kamimusubi (une des divinités de la création, Kotoamatsukami) de faire revivre son fils. Kamimusubi accepte. Seulement, Yasogami, un des frères d’Ônamuchi, apprit la nouvelle et décida de le tuer une nouvelle fois… Leur mère va envoyer Ônamuchi à Ki no Kuni (pays des arbres), au palais du kami Oyabiko 大屋毘古神. Yasogami va le suivre, du coup Oyabiko l’envoie chez Susanoo à Ne no Kuni où il va rencontrer Suseri-bime, la fille de Susanoo et tomber amoureux d’elle…

Statues d’Ôkuninushi et du lapin d’Inaba, sanctuaire Hakuto-jinja (Préfecture de Tottori) (Wikipedia)

 

Kunizukuri 国譲り “création du pays”

Comme Ônamuchi veut épouser sa fille, Susanoo va lui imposer 4 épreuves, qu’il réussira grâce à l’aide de Suseri. Par exemple Susanoo met Ônamuchi dans une pièce pleine de serpents, Suseri lui donne un de ses châles en lui disant que si les serpents essayent de le mordre il n’avait qu’à l’agiter 3 fois… C’est ce qu’il fit et les serpents s’immobilisent.

Après avoir réussi toutes les épreuves, ils quittent tous les deux Ne no Kuni, avec l’arc et les flèches de Susanoo. Avant de partir, Susanoo dit à Ônamuchi de se servir de son arc pour vaincre ses frères et diriger le pays, c’est ainsi qu’il devient Ôkuninushi.

Il continue alors la tâche initiée par Izanagi et Izanami, en aménageant Ashihara no Nakatsukuni pour le rendre davantage habitable.

Dans sa tâche, il sera aidé par un nain appelé Sukunahikona 少名彦神社. Selon le Kojiki, il est le fils de Kamimusubi (Takamimusubi dans la Nihonshoki), une des divinités de la création. Sukunahikona arrive depuis l’océan, sur un bateau. Pour rendre la terre plus habitable (à cette période elle n’est pas très accueillante…), ils vont trouver le moyen de guérir les maladies et les calamités grâce à la médecine et la magie. D’ailleurs Sukunahikona et Ôkuninushi vont souvent être vénérés ensemble, en tant que kami de la médecine. Aussi, Ôkuninushi et Sukunahikona vont être vénérés sous les traits de deux des sept divinités du bonheur, Daikokuten 大黒天 et Ebisu 恵比寿 (on en reparlera dans un prochain article). Une fois la tâche de rendre Ashihara no Nakatsukuni plus habitable accomplie, Sukunahikona part pour Tokoyo no Kuni, le monde de l’éternité. Ôkuninushi, quant à lui, dirigera Ashihara no Nakatsukuni, jusqu’à l’arrivée de Ninigi, le petit-fils d’Amaterasu…

Statue de Daikokuten au sanctuaire Kanda-Myôjin (Tokyo), c’est sous ses traits d’Ôkuninushi fut vénéré pendant longtemps.

 

Où se trouvent ces lieux ?

La plupart des mythes se passant sur Ashihara no Nakatsukuni ont lieu dans trois régions précises : Izumo, le nord de Kyûshû et la région du Kinai (Kansai actuel). Cela s’explique par le fait que ces trois régions étaient très avancées à la période Yayoi (-800/-400 à 250/300 de notre ère), d’ailleurs des découvertes archéologiques dans les années 1980-90 dans ces régions ont confirmé ces avancées.

Pour notre prochain séjour au Japon, on a prévu de se rendre dans ces régions du pays, pour visiter de nombreux lieux en rapport avec la mythologie japonaise (j’en ai casé vraiment beaucoup dans le planning…). Quand ce sera fait, je vous ferai une présentation détaillée de tous ces lieux. On a vraiment hâte de pouvoir faire ce séjour, de pouvoir voyager sur les traces de la mythologie… il y a tellement de lieux et de mythes à découvrir et à raconter !

En attendant, voici quelques lieux évoqués dans l’article :

Onokorojima-jinja おのころ島神社

Ce sanctuaire, situé sur l’île d’Awaji, est censé se trouver à l’endroit exact où fut créée la première île du Japon, Onokorojima. Le sanctuaire est dédié à Izanagi et Izanami.

 

Sanctuaire Hakuto-jinja 白兎神社

Ce sanctuaire, situé dans la préfecture de Tottori, est censé se trouver à l’endroit où Ônamuchi sauve le lapin blanc. On y trouve une jolie statue d’Ônamuchi et du lapin.

 

Sanctuaire Iya-jinja 揖夜神社

Ce sanctuaire, situé à Higashi-Izumo, est censé marquer l’entrée du Yomi no Kuni, le monde des morts. On trouve au sanctuaire le rocher utilisé par Izanagi pour boucher l’entrée du Yomi alors qu’Izanami le poursuivait de rage (il avait regardé son corps en pleine putréfaction alors qu’elle lui avait interdit).

 

Sanctuaire Izumo-taisha 出雲大社

Ce sanctuaire, situé à Izumo, est le sanctuaire principal dédié à Ôkuninushi. Il s’agit du 2e sanctuaire le plus populaire du pays.

———————–

Voilà pour cette présentation, un peu plus détaillée, du Ashihara no Nakatsukuni, le royaume des Hommes. Article suivant : Tenson Kôrin, la descente de Ninigi sur terre

 
S’inscrire à la newsletter :


 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.