[Jeux vidéo/Mythes] À la recherche de Libertalia, la mythique colonie de pirates | Uncharted 4

Comme je vous en avais déjà un peu parlé dans mon article voyager grâce aux jeux vidéo, la licence de jeux vidéo Uncharted est parfaite pour partir à l’aventure, sur les traces de lieux légendaires.

Je souhaitais revenir plus en détail sur cette série que j’adore en vous présentant les différents lieux légendaires évoqués dans les Uncharted. Pour ce premier article, on va revenir sur le lieu légendaire du 4e opus, Libertalia la colonie de pirates, car il s’agit de mon Uncharted préféré.


Si vous ne connaissez pas la série de jeux vidéo Uncharted (uncharted signifie inexploré), ce sont des exclusivités Sony, c’est-à-dire qu’on ne peut y jouer que sur les consoles de Sony (PlayStation).

La série est développée par le studio Naughty Dog, un studio que j’aime énormément puisqu’il est aussi à l’origine des jeux The Last Of Us, qui sont juste incroyables ! Il y a beaucoup de personnes qui travaillent sur les Uncharted, mais j’aimerais citer Amy Henning, qui a réalisé les trois premiers et Neil Druckmann qui a réalisé Uncharted 4 et les deux opus de The Last Of Us, ce sont de vrais génies de la narration !

Les jeux Uncharted sont des jeux d’action-aventure solo, qui mêlent phases de combat (tirs à la 3ème personne), d’escalade et d’énigmes. J’aime beaucoup le fait que les jeux alternent ces trois phases, on a vraiment l’impression de partir à l’aventure ! Et même si les énigmes ne sont pas très difficiles, il faut souvent les résoudre grâce aux notes prises par notre héros dans son carnet de voyage (photo ci-dessous), ce qui renforce l’immersion. Les jeux Uncharted sont très réputés, notamment pour leurs graphismes incroyables et leur narration. Je vous laisse constater la beauté d’Uncharted 4 grâce aux photos que j’ai prises pour cet article, le jeu est vraiment splendide.


Les différents opus

La série Uncharted a commencé en 2007, avec la sortie sur PS3 de Uncharted : Drake’s Fortune. On y découvre notre héros, Nathan Drake, un chasseur de trésor extrêmement attachant (et maladroit), alors qu’il est sur les traces du trésor amassé par son ancêtre Francis Drake. Il est aidé dans sa quête par Sully, un chasseur de trésor et homme d’affaires un peu bougon et Elena Fisher, une journaliste. La recherche du trésor va finalement les conduire sur les traces d’Eldorado, la fameuse cité d’or.

Dans le deuxième opus, sorti en 2009 sur PS3, Uncharted 2 : Among Thieves, on retrouve Nathan Drake, sur les traces d’un personnage fascinant… Marco Polo ! Ses recherches le mèneront sur les traces de la cité perdue de Shambala dont le trésor le plus précieux est la pierre de Chintamani.


Devant le succès de la série, un troisième opus sort en 2011, toujours sur PS3, Uncharted 3 : l’illusion de Drake. Cette fois-ci Nathan se retrouve sur les traces de la mythique Cité d’Iram, appelée aussi l’Atlantide des sables.

Sachez aussi qu’un opus, développé par un autre studio (Bend Studio), est sorti en 2012 sur console portable (PS VITA), Uncharted : Golden Abyss où l’on suit Nathan en Amérique du Sud, à la recherche d’une expédition espagnole ancienne de 400 ans. Un stand-alone (jeu qui se déroule dans le même univers, souvent avec des personnages différents) d’Uncharted 4 est également sorti en 2017, Uncharted : The Lost Legacy, où on suit la chasseuse de trésor Chloé Frazer, rencontrée dans le 2e opus, à la recherche de la défense brisée du dieu Ganesh et de l’Empire Hoysala.


Uncharted 4 : A Thief’s End

Uncharted 4, sorti en 2016 sur PS4, est le dernier opus ayant pour héros Nathan Drake. On y suit les traces de Nathan et de son frère Sam Drake, accompagnés par Sully, sur les traces du trésor amassé par le célèbre pirate anglais Henry Avery. Les recherches vont les mener sur la piste de Libertalia, la mythique colonie utopiste fondée par des pirates.

Si vous avez l’intention de faire ce jeu, et je vous le conseille vivement, ne vous en faites pas je ne parlerai pas de l’histoire des personnages dans cet article. Par contre, comme je souhaite revenir sur la légende de Libertalia, je vais parler de la recherche de ce lieu dans le jeu, tout en illustrant mes propos de photos tirées du jeu. Si vous ne voulez pas vous gâcher la découverte de Libertalia, je vous conseille donc d’arrêter la lecture de cet article et de prendre votre manette.


Sur les pas de célèbres pirates

Dans Uncharted 4, on suit les traces d’Henry Avery, un célèbre pirate anglais qui a réellement existé. Henry Avery, parfois orthographié Every, est très connu, on le surnomme d’ailleurs le roi des pirates.

Un de ses plus gros succès fut la prise du navire Ganj-i-Sawai, appartenant au Grand Moghol (l’Empire Moghol, différent de l’Empire mongol, fut fondé en Inde au XVIe siècle). À l’intérieur du navire il y avait la fille du Grand Moghol, ainsi qu’une grande quantité d’or et de pierreries.

Il va réussir à s’enfuir avec l’or et les pierreries vers les Antilles, mais les marchands se doutant de la provenance du trésor, refusent de lui acheter au prix fort et menacent de le livrer aux autorités. Henry Avery va finalement fuir et mourra quelque temps plus tard dans l’indifférence. Comme cette fin n’est pas terrible pour un célèbre pirate, il existe une légende selon laquelle il aurait finalement épousé la fille du Grand Moghol et serait devenu roi d’un royaume du nom de Marak’Pinga.

Illustration d’Henry Avery Photo Wikipedia

Pour en revenir au scénario du jeu, la recherche du trésor d’Henry Avery va nous mener dans différents lieux du Panama, d’Écosse et de Madagascar. On se rend compte que si la recherche est si complexe, c’est parce qu’Avery était en réalité en train de tester les pirates renommés de son époque, afin de pouvoir sélectionner et recruter les meilleurs et fonder une colonie où toutes les richesses seraient mises en commun et où tous les habitants seraient égaux.

On découvre qu’il a finalement réussi à réunir 11 pirates réputés, pour mettre à exécution son projet. Ces 11 pirates, tout comme Avery, ont réellement existé. Il y avait par exemple Thomas Tew, qu’on peut considérer comme le bras droit d’Henry Avery dans le jeu. Surnommé le pirate de Rhode Island, ce pirate de la fin du XVIIe siècle est le seul à être réellement associé au mythe de Libertalia, dans la réalité.

On trouve également Christopher Condent, qui dans la réalité ira s’installer en France après plusieurs pillages et deviendra un riche marchand; Richard Want qui fut, entre autres, le second de Thomas Tew, Tarik Bin Malik (Tarif Ibn Malik), un commandant d’origine berbère qui participa à la conquête de la péninsule ibérique au VIIIe siècle; Adam Baldrige, un des fondateurs de la colonie de pirates établie à Madagascar, ou encore Anne Bonny, une femme pirate du XVIIe siècle, qui formait un duo très populaire avec une autre femme pirate Mary Read.


La légende de Libertalia

La légende, bien qu’assez différente et moins spectaculaire que celle du jeu, est quand même intéressante. Libertalia aurait en réalité été fondée par un marin français du nom d’Olivier Misson et par un prêtre dominicain appelé Angelo Caraccioli.

Trouver des informations sur Libertalia n’est pas facile, car elle est mentionnée dans un seul ouvrage, écrit par un certain Charles Johnson : histoire générale des plus fameux pirates (1724). Il s’agit d’une sorte de bible sur les pirates, contenant énormément d’informations. Au final, beaucoup pensent qu’il s’agirait en réalité d’un ouvrage écrit par l’auteur de Robinson Crusoé, Daniel Defoe.

Baie de Diego-Suarez (photo wikipedia, Masindrano)

Pour en revenir à nos deux fondateurs de Libertalia, alors qu’ils voguaient sur le navire commerçant La Victoire, ils furent attaqués par la flotte anglaise. Le capitaine du navire français fut tué, du coup Olivier Misson en profita pour prendre les commandes de l’équipage et partir à la recherche d’un endroit où s’établir. Après avoir vogué un peu partout et attaqué quelques navires, ils jetèrent leur dévolu sur Madagascar, et plus précisément sur la baie de Diego-Suarez (photo ci-dessus). Parmi les pirates qui auraient rejoint Libertalia, il y aurait eu Thomas Tew, comme dans Uncharted.

C’est ainsi que serait née la colonie de pirates Libertalia. Il aurait été décidé de mettre tous les biens en commun, d’abolir l’esclavagisme, les distinctions de races ou de classes. C’est pour toutes ces raisons que Libertalia est considérée comme une utopie, qui a fait rêvé beaucoup de monde tellement elle paraît idéale.

Libertalia aurait duré plusieurs années, pendant lesquelles les habitants de Libertalia attaquaient les navires marchands qui passaient par Madagascar pour leur voler uniquement leur cargaison (sans violence). La belle utopie de Libertalia ne se serait pas terminée à cause de mésententes, mais parce que ses habitants se sont fait attaquer par la population native de l’île où la colonie s’était installée.


Libertalia dans Uncharted

Comme vous pouvez vous en douter, après toutes ces recherches, on finit par trouver l’ancienne colonie. Comme pour la légende, Libertalia se trouve sur une île au nord de Madagascar. D’ailleurs on passe une bonne partie de l’aventure sur l’île de Madagascar et les environnements sont incroyables !

Madagascar, et l’océan indien en général, était un important foyer de pirates. On a tendance à penser aux caraïbes lorsqu’on parle de pirates, mais à cause de la répression britannique intense dans la région, beaucoup se sont repliés sur l’océan indien. Ainsi, de nombreux pirates sont venus s’établir le long des côtes de Madagascar, comme ce fut le cas de Thomas Tew.

Dans le jeu, on constate assez vite que l’utopie n’a pas duré longtemps… Au bout d’un moment les colons ont découvert que certains fondateurs de la colonie voulaient garder l’argent, mis en commun, pour eux. Ils ont voulu réclamer leur argent, mais se sont fait exécuter par les fondateurs. Une fois les colons exterminés, des suspicions ont commencé à naître chez plusieurs membres fondateurs, qui se feront finalement empoisonner par Avery et Tew lors d’un dîner. La tragédie ne s’est pas arrêtée là, puisque Tew a eu peur qu’Avery finisse par le tuer également, du coup les deux ont fini par se battre et s’entretuer…

Au final, on peut se demander si Libertalia n’était pas pour Avery un prétexte depuis le début pour doubler tous les pirates réputés de l’époque et les voler… Quoi qu’il en soit, on parvient finalement à retrouver le bateau d’Avery remplit du trésor de Libertalia (photo ci-dessous), mais comme souvent dans les chasses au trésor, ce dernier nous échappera…

Partir à la recherche de Libertalia dans cet Uncharted est une aventure vraiment incroyable. L’une des forces de la série des Uncharted est d’avoir toujours su recréer l’impression d’aventure avec brio et cet opus en est l’aboutissement ultime.

Comme promis je ne vous spoilerai pas, mais l’écriture des personnages est vraiment géniale. La recherche du trésor et de Libertalia est très prenante, on se prend pour un vrai aventurier à parcourir tous ces endroits à la recherche d’indices sur le trésor. On trouve aussi de temps en temps des lettres écrites par des personnes qui ont suivi ces indices avant nous, et puis on n’est pas les seuls sur la piste du trésor… tout ça renforce l’immersion dans l’aventure.

Les environnements sont époustouflants. J’ai eu un énorme coup de cœur pour la dernière zone de Libertalia, comme les maisons sont à l’abandon depuis des siècles, la nature a repris ses droits ce qui donne des environnements riches en couleurs, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous. Les phases d’escalade avec les magnifiques arrière-plans sont également incroyables, on en prend plein les yeux, tout le temps.

Tous les ingrédients d’une chasse au trésor palpitante et épique sont réunis dans ce jeu, et dans la série en général, et si vous avez toujours rêvé de partir à l’aventure et de découvrir des cités légendaires, foncez jouer à Uncharted !


Voilà pour cette présentation du mythe de Libertalia, j’espère que ça vous a plu.

Mon deuxième opus préféré est le deuxième Uncharted : Among Thieves, donc si ça vous dit on se retrouve vite pour un article sur Marco Polo et la cité de Shambala…

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.