À la recherche du Yamatai et de la Reine Himiko avec Tomb Raider

Lara Croft est sans doute le personnage féminin de jeux vidéo le plus connu au monde. Elle est l’héroïne de dizaines de jeux vidéo depuis 1996 (et de quelques films…). En 2013 un reboot (recommencement) de la licence a eu lieu avec la sortie de 3 nouveaux jeux et c’est justement à ces jeux que nous allons nous intéresser.

Nous allons commencer par le premier opus du reboot et partir avec Lara sur les traces de la reine Himiko, qui aurait dirigé le Japon au IIIe siècle…

 

Le reboot des Tomb Raider

Sorti en 2013 sur PS3, Xbox 360 et PC, le premier épisode du reboot de la licence Tomb Raider, sobrement intitulé Tomb Raider, est développé par le Studio Cristal Dynamics. Comme il s’agit d’un reboot, on oublie tout ce qui s’est passé dans les précédents jeux vidéo et Lara n’est pas encore la grande héroïne que nous connaissons.

Ce reboot est accompagné de deux suites, Rise of the Tomb Raider sorti en 2015 et Shadow of the Tomb Raider sorti en 2018 que l’on abordera aussi sur le blog. J’aime beaucoup les jeux d’aventure qui permettent de parcourir le monde à la recherche de lieux légendaires et comme ce premier opus concerne le Japon, j’étais vraiment très contente de pouvoir le faire.

 

Tomb Raider, 2013

Dans ce premier épisode du reboot, on joue la jeune Lara qui est sur les traces du Yamatai et de la reine Himiko. Selon ses recherches, Lara pense trouver le Yamatai en pleine mer du diable 魔の海 ma no umi, une mer située au sud du Japon. Elle est surnommée le triangle du dragon, en référence au fameux triangle des Bermudes, car des choses étranges s’y produisent et de nombreux navires ou avions disparaissent. D’ailleurs, à peine arrivés dans le triangle du dragon que notre navire chavire à cause d’une tempête. Lara et ses compagnons sont ainsi séparés et vont réaliser qu’ils ne sont pas seuls sur l’île…

Ne vous en faites pas si vous comptez faire le jeu, comme à mon habitude je ne vais pas spoiler le dénouement final ou l’histoire des personnages… Pour cet article, on va se contenter de voir ensemble ce qu’est le Yamatai et la reine Himiko car il n’y a pas que dans le jeu vidéo qu’on est à leur recherche…

 

La reine Himiko et le Yamatai

L’existence de Himiko 卑弥呼 est attestée par un ouvrage chinois, compilé au IIIe siècle, appelé “l’histoire des Wei“. Le royaume de Wei est un des trois royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des trois royaumes. L’ouvrage présente également un passage intitulé Wajinden 倭人伝, ce qui signifie “compte-rendu des Wa” et qui contient des informations sur les habitants du pays de Wa, terme utilisé auparavant par les Chinois pour désigner le Japon. L’écriture au Japon est arrivée seulement au VIe siècle avec le bouddhisme, c’est donc un ouvrage très précieux qui nous permet d’en savoir un peu plus sur l’histoire du pays au IIIe siècle.

Dans le Wajinden, on apprend que le Japon était à l’époque divisé en pays” appelés Kuni 国. Il y avait 30 Kuni qui étaient sous les ordres d’un autre Kuni, celui du Yamatai (邪馬台国, Yamatai no Kuni). Enfin on apprend que le Yamatai était dirigé par une reine du nom de Himiko.

La reine Himiko (175-248) était une dirigeante assez mystérieuse et surtout mystique… On dit qu’elle vivait recluse dans son palais, extrêmement bien gardé, avec plus de mille servantes. Un seul homme, qui semble être son frère, était autorisé à l’approcher pour servir d’intermédiaire. Selon le Wajinden, Himiko était une prêtresse chamane et utilisait la magie. Avant que Himiko ne devienne dirigeante du Japon, apparemment désignée par tous les autres Kuni, les différents rois du Japon se faisaient la guerre. Le règne de Himiko semble donc marquer une période de paix, qui prendra fin à sa mort en 248 puisque les conflits vont alors reprendre et même si une jeune fille de sa famille, sûrement sa nièce, prendra la succession ça ne marchera pas.

Il semble que les rituels chamaniques existaient à l’époque Yayoi (de – 800/400 à 250), l’époque à laquelle Himiko règna. Le chamanisme était surtout utilisé pour les rituels liés à l’agriculture, qui reposait principalement sur le riz, l’existence d’une prêtresse chamanique au pouvoir ne semble donc pas impossible. Il reste néanmoins à déterminer la localisation du Yamatai. Himiko meurt en 248, soit 2 ans avant le début de la période Kofun qui est considérée comme marquant le début de la souveraineté impériale au Japon. Le centre du pouvoir impérial se situe dans le Yamato 大和 (la région comprenant Kyôto), ce qui ressemble au mot Yamatai… il semblerait donc logique que le pays du Yamatai soit situé dans la même région, mais ce n’est pas si simple.

On trouve dans le Wajinden des indications pour se rendre au Yamatai, mais si l’on suit ces indications on arrive en pleine mer, au sud de l’île de Kyûshû… C’est d’ailleurs à cet endroit, sur une île isolée, que l’on trouve le Yamatai dans le jeu Tomb Raider. Il semblerait que plusieurs ouvrages chinois de l’époque se trompent au niveau des directions, mais même en prenant en compte ces erreurs et en les ajustant, le Yamatai se retrouve presque tout le temps situé au nord de l’île de Kyûshû, et non près du Yamato. 

Un autre indice qui pourrait nous aider à localiser le Yamatai, toujours mentionné dans le Wajinden, est que Himiko est censée être enterrée dans un tombeau assez imposant. Selon les dernières recherches, le kofun (tertre funéraire) Hashihaka 箸墓, situé dans la ville de Sakurai (Préfecture de Nara), pourrait correspondre au tombeau de Himiko puisque des objets datant de cette époque ont été trouvés. S’il s’agit bel et bien de la tombe de Himiko, alors le Yamatai serait bien situé dans le Yamato… mais l’agence impériale japonaise refuse pour l’instant toute fouille du tombeau qui est celui de la fille de l’empereur Kôrei. Elle a permis à des chercheurs d’entrer dans le kofun en 2013 pour qu’ils puissent l’inspecter, mais sans qu’ils aient le droit de fouiller ou faire des prélèvements. 

—–

Voilà pour cette présentation du Yamatai et de la reine Himiko. J’espère qu’un jour on saura le fin mot de l’histoire… On se retrouve bientôt pour un nouvel article consacré au reboot Tomb Raider. 

 

S’inscrire à la newsletter :

 


Épingler sur Pinterest



2 thoughts on “

À la recherche du Yamatai et de la Reine Himiko avec Tomb Raider

  • Super intéressant et très fouillé comme d’habitude ! C’est malin, j’ai envie d’y rejouer maintenant mais je viens de me rendre compte que j’ai revendu le jeu… Il ne me reste plus qu’à le retrouver en occaz ^^ !

    • Merci beaucoup, ça me fait plaisir 😊
      Haha, je comprends parfaitement il est vraiment chouette ce jeu. En plus les environnements japonais sont vraiment beaux (et il n’est qu’à 3€ sur le store… 😁)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.