Pavillon d’or (Kinkaku-ji )金閣寺

Il y a deux choses que je voulais absolument voir à Kyôto : le pavillon d’or et le sanctuaire Fushimi-Inari-Taisha. J’ai eu la chance de faire les deux sites et je n’ai absolument pas été déçue. Aujourd’hui, parlons du Pavillon d’or.

Le pavillon d’or est en fait situé dans l’enceinte d’un temple, le Rokuon-ji 鹿苑寺, qui signifie Temple du jardin des cerfs, mais comme le pavillon d’or est tellement connu on parle plus communément du Kinkaku-ji 金閣寺, le Temple du pavillon d’or. On l’appelle le Pavillon d’or, tout simplement parce que comme vous pouvez le voir, il est tout doré (couvert de feuilles d’or ).

En visitant le temple du pavillon d’or, on peut logiquement s’attendre à ne trouver que le pavillon d’or, mais comme il est situé dans l’enceinte d’un temple, il y a vraiment une superbe balade à faire avec plein de petits détails disséminés à droite, à gauche…

Le pavillon est juste magnifique ! Quand on arrive dans l’enceinte du temple, on le voit au loin avec au premier plan un grand étang avec beaucoup de végétations… ça donne une vue impressionnante. Ce que j’ai aimé dans cet endroit, c’est que le paysage alentour met vraiment le pavillon d’or en valeur. Selon l’endroit où vous vous situez, une vue différente sur le pavillon vous attend.

L’histoire du pavillon d’or est assez intéressante. L’enceinte appartenait au clan Saionji 西園寺家 et contenait alors un temple et une villa, mais avec la chute du clan l’enceinte va être laissée à l’abandon, avant d’être rachetée en 1393 par le fameux Shôgun (gouverneur militaire) Ashikaga Yoshimitsu qui était alors à la retraite (Il a abdiqué en faveur de son fils). Il va en faire un lieu magnifique et va y recueillir des reliques bouddhiques. A sa mort en 1408 le lieu deviendra, conformément à sa volonté, un temple zen de l’école Rinzai. Au cours de son histoire, le pavillon a subi plusieurs incendies, dont le plus célèbre est justement au cœur de l’intrigue du roman de Mishima : Le Pavillon d’or, puisqu’en 1950, un moine mentalement perturbé y a mis le feu. Le pavillon fut reconstruit entièrement en 1955.

Le pavillon d’or est inscrit depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et on comprend pourquoi !

Lorsque vous vous approchez du pavillon, vous remarquerez qu’il est finalement relativement petit. Ça fait très bizarre, car quand vous l’apercevez de l’autre côté de l’étang, il est tellement majestueux. On ne peut pas entrer dedans, mais chaque étage représente un style différent et au rez-de-chaussée (qui n’est pas recouvert d’or) il y a des reliques de Bouddha.

C’était vraiment une balade très agréable, il y avait beaucoup de touristes mais avec toute la nature environnante on arrive quand même facilement à apprécier le spectacle.

Mémo

S’y rendre ?

Comme le Kinkaku-ji est situé au nord ouest de la ville, on a pris un bus depuis la gare, “Kyoto City Bus”. Vous pouvez prendre les bus N°101 ou 205 (de toute façon ce sera indiqué), le trajet prend en moyenne 40 min (ça dépend de la circulation dans Kyôto et le nombre de touristes…) et coûte seulement 230¥.

Horaire et tarif ?

Ouvert de 9h à 17h. 400¥.

Sachez aussi que si l’envie vous prend, dans l’enceinte du temple on trouve une jolie maison de thé datant le l’époque d’Edo, avec un petit jardin.

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: