Découvrir neuf fêtes japonaises avec Animal Crossing : New Horizons

Animal Crossing : New Horizons est un jeu vidéo sorti le 20 mars 2020, en plein confinement, et autant vous dire que ce jeu a été une véritable bouffée d’air frais pour moi pendant cette période angoissante.

Les Animal Crossing sont des jeux de simulation de vie développés par Nintendo. La licence existe depuis très longtemps, mais c’est avec cet opus que je l’ai découverte. Le principe de New Horizons est d’aménager une petite île pour y faire venir des habitants. On peut décorer l’île et notre maison comme bon nous semble grâce à des objets que l’on peut acheter avec la monnaie du jeu ou bien fabriquer.

Comme le jeu se déroule en temps réel, à l’approche de certaines fêtes il est possible d’acheter des objets en rapport avec ces événements, pendant un temps limité. Parmi ces objets, on en trouve plusieurs associés aux fêtes japonaises, comme nous allons le voir dans cet article. 

 

Oshôgatsu お正月

 

Objets : kagami mochi 鏡餅, kadomatsu 門松, statuette du signe du zodiaque de l’année en cours et osechi ryôri 御節料理

L’arrivée de la nouvelle année est un évènement qui se fête dans le monde entier, mais selon le pays les coutumes sont parfois différentes, comme c’est le cas avec le Japon. Parmi les objets/plats typiques pour le nouvel an au Japon, il y a le kagami mochi. Il s’agit d’une pâtisserie/décoration composée de deux mochi superposés, auxquels on ajoute un daidai : une orange/mandarine japonaise. Les deux mochi sont ensuite posés sur un petit autel appelé sanpô. La superposition des mochi symbolise l’année en cours, sur le point de se terminer, et la nouvelle année qui arrive.

Il est également possible d’acheter un kadomatsu. Il s’agit d’un objet de décoration fait principalement de branches de pin, qui symbolisent la longévité, et de trois bouts de bambou, symbolisant la santé. Le kadomatsu est en fait un shintai, c’est-à-dire un objet qui accueille temporairement les kami (divinités shintô). Les kadomatsu sont généralement placés devant les logements.

Les statuettes à l’effigie du signe du zodiaque de l’année en cours ne sont pas spécifiques au Japon, mais c’est un aspect important de sa culture. Il est par exemple possible de trouver dans les temples/sanctuaires des omikuji (prédictions) en forme de ces petits animaux du zodiaque, ainsi que des ema (plaquettes en bois où l’on inscrit ses vœux) à leur effigie. 

Enfin, il est également possible d’acheter dans le jeu le plat typique du nouvel an japonais, le Osechi ryôri. Ce terme désigne en réalité plusieurs plats réunis dans une boîte de forme carrée, appelée Jûbako. Les différents plats peuvent être placés sur plusieurs étages, en général les Osechi ryôri en contiennent entre 3 et 5. Pourquoi réunir plusieurs repas dans une boîte pour le nouvel an ? Parce qu’il est de tradition de ne pas cuisiner les trois premiers jours de la nouvelle année, du coup on achète ou cuisine plusieurs plats à l’avance. 

 

Setsubun 節分

 

Objet : haricots grillés 豆まき

Setsubun est une fête qui a lieu tous les 3 février pour se débarrasser des mauvais esprits. Ces derniers sont représentés sous les traits d’un Oni, un démon du folklore japonais. L’activité principale de Setsubun consiste à jeter des haricots grillés par la fenêtre ou par la porte de chez soi, tout en criant :

“Oni wa Soto ! Fuku wa Uchi !”

Les démons dehors ! Le bonheur à l’intérieur !

Souvent lors de Setsubun, un membre de la famille, ou une personne travaillant au sanctuaire, porte un masque de Oni pour que les enfants puissent lui jeter des haricots grillés et le faire fuir.

En dehors des haricots grillés, il est de tradition de manger un ehômaki 恵方巻き pour Setsubun. Il s’agit d’un maki (sushi), assez long, qu’il faut manger en une seule fois en se tournant dans la bonne direction (la direction change en fonction de l’année) pour avoir de la chance.

 

Hina Matsuri 雛祭り

 

Objet : Hina ningyô 雛人形

Le Hina Matsuri est une fête qui a lieu tous les 3 mars pour les petites filles. Pour l’occasion elles installent de jolies poupées, appelées Hina ningyô, sur un autel, composé de plusieurs estrades (Hinadan).

Les poupées portent des tenues traditionnelles, typiques de celles que portaient les membres de la cour de l’époque Heian (794-1185). Les deux principales poupées, situées en haut, représentent le couple impérial. Comme le prix des poupées peut être assez élevé, les autels n’ont pas tous le même nombre d’estrades (maximum 7 estrades). Aussi, la plupart du temps les poupées sont transmises de génération en génération. En fonction du nombre d’estrades, on trouve en plus du couple impérial des poupées représentant des dames de la cour ou encore des serviteurs.

 

Kodomo no hi 子供の日

 

Objet : koinobori 鯉幟 

Kodomo no hi, “le jour des enfants”, est une fête qui a lieu tous les 5 mai pour les petits garçons.

Les koinobori, des manches à air en forme de carpe, sont le symbole de cette fête. On les trouve suspendues un peu partout au Japon, le plus souvent au-dessus des rivières. La manche du haut est traditionnellement multicolore. On trouve ensuite une manche noire, plus longue, représentant le père. À cela s’ajoute une manche rouge représentant la mère (avant : fils aîné) et enfin une bleue pour l’enfant. S’il y a plusieurs enfants, une manche supplémentaire est ajoutée par enfant. 

 

Tanabata 七夕

 

Objet : arbre à vœux 七夕の笹

Tanabata est une fête qui a lieu tous les 7 juillet. Selon la légende la princesse Orihime, fille du seigneur du ciel et tisserande, et Hikoboshi, un gardien de troupeaux, tombèrent amoureux. Ils étaient tellement heureux ensemble qu’ils oublièrent de travailler… Pour remédier à cela, le père d’Orihime décida de les séparer par la voie lactée.

Comme ils étaient très malheureux, ils furent toutefois autorisés à se voir une fois par an, le 7e jour du 7e mois. Il est dit que le jour de leurs retrouvailles les vœux se réalisent, c’est pour cette raison qu’on inscrit ses vœux sur une feuille colorée, appelée tanzaku, que l’on accroche ensuite à un arbre en bambou.

 

Obon お盆

 

Objets : cheval-concombre キュウリの馬et vache-aubergine 茄子の牛

Obon est une fête bouddhiste qui célèbre le retour des ancêtres. Elle dure pendant trois jours et a le plus souvent lieu du 13 au 15 août (les dates changent selon les régions).

Pour l’occasion, il est commun de disposer deux objets spéciaux pour accueillir ses ancêtres chez soi : un cheval fait avec un concombre, pour que l’ancêtre puisse venir, et une vache faite en aubergine, pour qu’il puisse repartir. La vache est utilisée pour repartir parce qu’elle est plus lente, du coup l’ancêtre peut rester plus longtemps à la maison avec sa famille.

Il existe d’autres célébrations pour cette occasion, qui bien que consacrée à la mort est plutôt joyeuse. Il est par exemple commun d’allumer des lanternes devant chez soi pour que l’esprit trouve son chemin, mais aussi d’acheter la nourriture préférée de ses proches disparus. L’élément le plus visuel et festif est sans doute les bon-odori 盆踊り, ces magnifiques danses traditionnelles organisées sous forme de festivals. 

 

Tsukimi 月見

 

Objet : Tsukimi dango 月見団子

“Tsukimi” signifie littéralement “admirer la lune”, il s’agit d’une tradition qui a surtout lieu le 15e jour du 8e mois du calendrier lunaire (entre septembre et octobre). Pour l’occasion, on se réunit pour contempler la lune en mangeant des mochi appelés Tsukimi dango. Pourquoi des mochi ? Cette tradition est associée à la légende du lapin et de la lune :

Un jour, un dieu descendit sur terre sous l’apparence d’un vieil homme et demanda aux animaux qu’il rencontra de l’aider à se nourrir. Le lapin, qui ne trouva rien, décida de se sacrifier pour que le vieil homme puisse manger et se jeta dans la marmite. Ému par ce geste, le dieu décida finalement de lui rendre la vie et l’envoya vivre sur la lune. C’est pour cette raison que les soirs de pleine lune, on peut voir la silhouette du lapin fabriquer des mochi sur la lune. Cette association du lapin et des mochi viendrait du fait qu’on utilise le terme “mochizuki” à la fois pour désigner la pleine lune et la fabrication de mochi.

 

Shichi-go-san 七五三

 

Objet : Chitose ame 千歳飴

Les Chitose ame sont des bonbons distribués aux enfants lors du festival Shichi-go-san. Shichi-go-san signifie “sept, cinq, trois” et désigne une fête qui a lieu tous les 15 novembre pour tous les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans. Pourquoi ces trois âges-là ? Parce que ce sont des chiffres impairs, réputés porter bonheur, mais aussi parce qu’autrefois il s’agissait d’âges “pallier” pour la santé des enfants.

Pour l’occasion les enfants portent un kimono et se rendent au sanctuaire où les parents prient pour la santé et l’avenir de leurs enfants. Les enfants reçoivent aussi un Chitose ame “bonbon de mille ans” censé leur apporter chance et longévité.

 

Solstice d’hiver 冬至

 

Objet : bain aux yuzu 柚子湯

Le solstice d’hiver marque le jour le plus court de l’année. Il est de coutume au Japon de prendre ce jour-là un bain aux yuzu. Le yuzu est un fruit aux nombreuses vertus, il est par exemple connu pour détendre les muscles, évacuer le stress et faciliter la circulation sanguine. L’odeur du yuzu présente également l’avantage d’être très agréable et relaxante.

Pour bénéficier de ces vertus, particulièrement appréciables pour affronter les journées hivernales froides, il suffit de mettre les yuzu entiers dans son bain, de les couper en deux ou de mettre tout simplement des sels de bain.

 

Voilà pour cette petite présentation des fêtes japonaises avec Animal Crossing : New Horizons, j’espère que ça vous a plu.

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.