[Mythologie/Jeux vidéo] Découvrir huit mythes grecs avec Assassin’s Creed Odyssey

Dans le premier article consacré au jeu vidéo Assassin’s Creed Odyssey, j’ai présenté les lieux importants de la Grèce antique que l’on peut visiter dans le jeu. Ces lieux sont souvent liés à la mythologie, c’est donc un excellent moyen pour en apprendre davantage sur la mythologie grecque. En dehors de ces lieux, il y a d’autres moyens de découvrir la mythologie grecque dans le jeu, c’est ce que nous allons voir dans cet article… 

Si j’ai choisi de mentionner huit mythes, ce n’est pas par hasard. À différents endroits du jeu, on peut trouver de très grandes statues, parfois il s’agit de statues de dieux grecs, comme celle d’Artémis (déesse de la chasse) que l’on peut voir sur la photo ci-dessus, mais il peut aussi s’agir de statues liées à des épisodes de la mythologie grecque. En parcourant la Grèce antique dans le jeu, j’ai trouvé huit statues liées à la mythologie grecque (il est possible qu’il y en ait plus…) et pour cet article on va justement s’aider de ces huit statues pour découvrir, ou redécouvrir, huit mythes grecs. Il existe souvent plusieurs versions pour un seul mythe, j’ai essayé de choisir les plus répandues.

Même si les développeurs d’Assassin’s Creed Odyssey ont fait un travail incroyable pour reproduire la Grèce antique le plus fidèlement possible, ces sculptures représentant ces différents mythes n’existaient sûrement pas à l’époque. C’est juste un moyen ludique de mentionner certains mythes célèbres de la mythologie grecque et je trouve que c’est une excellente idée.

Statue d’un oiseau en armure de Stymphale

Les 12 travaux d’Héraclès (Hercule)

La statue sur la photo ci-dessus représente un oiseau du lac Stymphale et fait référence aux 12 travaux d’Hercule, ou plutôt d’Héraclès qui est le nom grec d’Hercule. Ces oiseaux appartenaient à Arès (dieu de la guerre et de la destruction) et mangeaient la chair humaine. Le mythe des 12 travaux d’Héraclès fait partie des mythes les plus connus de la mythologie grecque, pourtant la triste histoire qui se cache derrière ces 12 travaux n’est pas forcément très connue.

Héraclès est un demi-dieu, il est le fils de Zeus et d’Alcmène. Bien que Zeus soit marié à la déesse Héra (déesse du mariage et de la fécondité), il séduit beaucoup de femmes, très souvent en utilisant des subterfuges, et a donc beaucoup d’enfants. Héra ne supporte pas les tromperies de son mari et cherche toujours à se venger de ses nombreuses femmes et de leurs enfants. Héraclès va subir sa vengeance dès sa plus tendre enfance puisqu’elle lui envoie deux serpents pour le tuer pendant son sommeil. Héra ne le sait pas encore, mais Héraclès est doté d’une force impressionnante, il se débarrasse donc très facilement des serpents. Obstinée, Héra ne va pas s’arrêter là et va s’en prendre à Héraclès une fois qu’il sera marié. Elle va utiliser la ruse pour rendre Héraclès fou de rage, au point de tuer sa femme Mégara et ses fils.

Héraclès, une fois revenu dans son état normal, cherche à expier ses crimes en consultant la Pythie, l’Oracle de Delphes. La Pythie lui dit d’aller voir son vieil ennemi, Eurysthée et de se mettre à ses ordres. Eurysthée va en profiter pour s’amuser un peu et confier à Héraclès des tâches impossibles à réaliser, connues sous le nom des 12 travaux. Les travaux confiés à Héraclès sont très difficiles et dangereux, mais même si ça lui prendra quelques années, ça ne l’empêchera pas de les réussir. Voila la liste de ces travaux : tuer le lion de Némée, tuer l’hydre de Lerne, capturer le sanglier d’Érymanthe, capturer la biche de Cérynie, nettoyer les écuries d’Augias, tuer les oiseaux du lac Stymphale, dompter le taureau crétois de Minos, capturer les cavales de Diomède (juments), rapporter la ceinture d’Hippolyte (reine des Amazones), vaincre Géryon le géant aux trois corps et voler son troupeau de bœufs, cueillir les pommes d’or du jardin des Hespérides et enfin enchaîner Cerbère dans les Enfers.

Statue de Sisyphe

Le châtiment de Sisyphe

La statue de Sisyphe ci-dessus vous dit probablement quelque chose, car il s’agit d’un châtiment très connu de la mythologie grecque. Sisyphe est le fils d’Éole et d’Énarété. Un jour il révèle à Asopos, le dieu fleuve, l’endroit où sa fille appelée Égine est détenue par Zeus qui voulait la séduire. Asopos réussit à récupérer sa fille avant que Zeus ne passe à l’acte. Zeus apprend que c’est Sisyphe qui l’a dénoncé et décide de le punir en lui envoyant le dieu de la mort Thanatos. Sisyphe utilise la ruse pour se débarrasser de Thanatos en l’enchainant avec des menottes, sa toute nouvelle invention.

Seulement voilà, on ne peut pas échapper à la vengeance de Zeus pendant très longtemps. Ce dernier va remarquer que plus personne ne meurt, puisque Thanatos est emprisonné, il envoie donc Arès pour le délivrer. Sisyphe est finalement envoyé aux enfers, mais il va à nouveau utiliser la ruse pour s’en échapper… Il demande à sa femme de ne pas lui faire de sépulture, comme ça il ne peut pas franchir le Styx (fleuve des enfers) et rejoindre les enfers. Pour rejoindre les enfers, il fallait en effet avoir reçu une sépulture digne de ce nom, les familles devaient aussi laisser une pièce dans la bouche du défunt, pour qu’il puisse payer Charon, le passeur, et traverser le Styx. Sisyphe demande à Hadès de pouvoir retourner sur terre pour régler cette affaire, sauf qu’une fois sur terre il décide de ne plus revenir aux enfers.

Son acharnement à déjouer la mort ne va malheureusement pas payer. On vient à nouveau le chercher de force et pour tous ses affronts il finira dans le Tartare (la zone la plus profonde et dangereuse des enfers), condamné à faire rouler éternellement jusqu’en haut d’une montagne un rocher qui juste avant d’arriver au sommet redescendant en bas de la montagne.

Statue de Kronos dévorant un de ses enfants

Kronos, le père des dieux de l’Olympe

Cette statue, pas très ragoûtante, est consacrée à Kronos (ou Cronos) le père des dieux de l’Olympe (Zeus, Hadès Poséidon, Héra…). C’est un dieu très important de la mythologie grecque et son histoire est fascinante.

Kronos est un Titan, c’est-à-dire qu’il fait partie des divinités primordiales (les dieux avant ceux de l’Olympe), il est le fils de la déesse Gaïa (la terre) et du dieu Ouranos (ciel étoilé). Son père agissant en véritable tyran, Kronos décide de le tuer afin de mettre fin à son règne. Il libère tout d’abord ses trois frères, les Hécatonchires, créatures aux cent bras et cinquante têtes, qu’Ouranos a enfermé dans le Tartare parce qu’il les détestait. Puis il libère les trois Cyclopes, ses autres frères, eux aussi enfermés dans le Tartare par leur père Ouranos. Tous ensemble, ils vont réussir à vaincre Ouranos et Kronos va même aller jusqu’à émasculer son père.

Ouranos vaincu, Kronos va s’avérer lui aussi être un tyran… Tout comme son père, il renvoie les Hécatonchires et les Cyclopes au Tartare. Puis, Kronos va avoir vent d’une prophétie lui disant que son fils le tuera, du coup il prend la décision radicale de dévorer chacun de ses enfants qu’il a avec sa femme Rhéa. Ainsi Hestia, Déméter, Héra, Hadès et Poséidon sont tous dévorés par Kronos à leur naissance. Au moment de la naissance de Zeus, Rhéa décide de le cacher en Crète et de mettre à la place une pierre que Kronos avale sans se douter de rien.

Une fois adulte, Zeus va accomplir la prophétie et tuer son père. Il utilise la ruse pour faire vomir Kronos, libérant ainsi ses frères et sœurs qui avaient été dévorés. Zeus envoie son père dans le Tartare, libère les Hécatonchires qu’il nomme gardiens du Tartare et libère aussi les Cyclopes.

Statue de Tytios

Le châtiment de Tytios

Tout comme pour le châtiment de Sisyphe, celui de Tytios que l’on peut voir sur la photo ci-dessus vous dit sûrement quelque chose.

Tytios est un géant, fils de Zeus et Élara. Comme nous l’avons vu pour la naissance d’Héraclès, Héra n’apprécie pas vraiment que Zeus fasse des enfants derrière son dos. Zeus décida alors de cacher Élara sous terre pour qu’elle puisse mettre au monde Tytios tout en faisant croire qu’il est le fils de Gaïa, la déesse de la terre.

Zeus trompe Héra à nouveau en jetant son dévolu sur Léto, qui donne naissance aux jumeaux Apollon (dieu des arts) et Artémis (déesse de la chasse). Héra, qui passe désormais tout son temps à se venger des tromperies de son mari, décide d’envoyer le géant Tytios, qu’elle pense être le fils de Gaïa, pour s’en prendre à Léto. Elle le manipule pour qu’il abuse de Léto physiquement. Heureusement, Léto parvient à échapper à Tytios en appelant à l’aide ses jumeaux. Apollon et Artémis vont sauver leur mère de ce triste sort et cribler Tytios de flèches pour le clouer au sol. Tytios est alors envoyé au Tartare où il subira un châtiment éternel, chaque jour deux vautours viennent lui grignoter les entrailles...

Statue de la tête de Méduse

Méduse et Persée

Comme évoqué brièvement dans l’article sur les lieux de la Grèce antique, Persée est le fils de Danaé et de Zeus. Ce demi-dieu fait partie des héros grecs réputés, au même titre qu’Héraclès ou encore Thésée.

Lorsque Danaé mit au monde Persée, son père qui avait reçu comme prophétie que son petit-fils allait le tuer, décide de les enfermer dans un coffre et de les jeter à la mer. Danaé et Persée sont recueillis par un pêcheur du nom de Dictys qui élève Persée comme son fils. Polydecte, le roi de l’île, est très intéressé par Danaé. Lors d’un Banquet, Polydecte demande à Persée de lui offrir des chevaux, en ayant une petite idée derrière la tête… Persée propose à la place, sans doute sans le penser vraiment, de lui offrir la tête de Méduse. C’est encore mieux pour Polydecte, qui révèle alors sa véritable intention en disant à Persée que s’il ne ramène pas la tête de méduse, il épousera sa mère Danaé…

Persée n’ayant pas le choix, il part à la recherche de Méduse. Il se rend chez les nymphes pour récupérer le casque d’Hadès qui rend invisible, une paire de sandales ailées pour voler et un sac pour contenir la tête de méduse qui peut pétrifier. Grâce aux sandales il rejoint l’endroit où vit Méduse et ses deux sœurs, les trois gorgones. Méduse est la seule gorgone mortelle, elle était auparavant très belle mais un jour elle s’est vantée d’être plus belle qu’Athéna qui pour se venger transforma sa belle chevelure en serpents. Méduse a le pouvoir de pétrifier avec son regard, Athéna prête donc un bouclier en bronze lisse à Persée pour qu’il puisse voir Méduse sans être pétrifié. Il réussit à décapiter Méduse (de son sang naîtra Pégase, le cheval ailé) et empêche sa mère de devoir épouser Polydecte.

Statue de Prométhée et du feu sacré

Prométhée et le feu sacré

La statue ci-dessus représente le titan Prométhée tenant le feu sacré de l’Olympe. Le mythe de Prométhée offrant le feu aux hommes est relativement connu, mais ce que l’on sait moins c’est qu’il est aussi à l’origine de la création des hommes.

Prométhée et son frère Épiméthée, fils du Titan Japet et de Clymène, ont été chargés de créer les hommes et les animaux. Prométhée se charge dans un premier temps de façonner le premier homme à partir de terre et d’eau, puis Athéna se charge de lui insuffler la vie. Alors qu’Épiméthée était chargé de répartir les qualités entre les hommes et les animaux, il donna toutes les qualités nécessaires à la survie aux animaux. Comme les hommes étaient trop faibles pour faire face aux animaux et survivre dans la nature Prométhée demanda à Zeus de leur prêter le feu. Zeus accepta et grâce au feu les hommes ont pu vivre très heureux, sans connaître le manque de nourriture… Jusqu’au jour où Zeus en a eu marre de les voir aussi heureux. Il organisa un banquet avec les hommes dans le but de les forcer à manger de la viande, alors que jusqu’ici ils n’en avaient pas besoin (régime végétarien). Prométhée qui comprend la supercherie, va donner aux hommes le meilleur morceau de la viande et aux dieux le plus mauvais. Zeus énervé, va punir sévèrement les hommes en leur enlevant le blé éternel, forçant ainsi les hommes à travailler pour se nourrir, et pire encore en leur enlevant le feu nécessaire à leur survie et à la cuisson de la viande puisqu’ils en ont désormais besoin.

Prométhée, avec la complicité d’Athéna, décide de dérober le feu sacré de l’Olympe pour le donner à ses créations si précieuses. Pour Zeus c’en est trop, il décide de faire payer Prométhée et l’attache à un rocher pour qu’il subisse un châtiment éternel : se faire dévorer le foie chaque jour par un aigle. Il décide aussi de s’en prendre aux hommes et demande à Héphaïstos (dieu du feu et de la forge) de créer Pandore, la première femme, qu’il façonne à partir d’argile. Pandore reçoit un attribut de chaque dieu (la beauté par Aphrodite, la curiosité par Hermès…), Zeus lui offre une boîte en lui interdisant de l’ouvrir et l’envoie parmi les hommes. Pandore finit par ouvrir la boîte, relâchant ainsi les maux de l’humanité : vieillesse, maladie, folie, orgueil, famine… seule l’espérance resta au fond de la boîte. Prométhée sera délivré de son châtiment par Héraclès lors de ses 12 travaux.

Statue du Minotaure

Le Minotaure, Dédale et Icare

Le Minotaure, que l’on peut voir sur la statue ci-dessus, est sans doute l’une des créatures mythologiques les plus connues. Il était enfermé dans un labyrinthe qui est aussi le lieu d’un autre mythe très connu, celui d’Icare, j’en profite donc pour l’évoquer aussi.

Le Minotaure, mi-homme mi-taureau, est le fils de Pasiphaé, la femme du roi Minos. Poséidon qui voulait se venger du roi Minos fit en sorte que Pasiphaé s’accouple avec un taureau. Le roi Minos décida de garder l’enfant, mais demanda à Dédale de lui créer un labyrinthe pour l’enfermer. Le roi Minos, pour se venger de la mort de son autre fils causée par le roi d’Athènes, exigea que la cité d’Athènes envoie tous les neuf ans, sept filles et sept garçons pour qu’ils soient offerts en sacrifice au Minotaure. Thésée, un héros grec, se porta volontaire dans le but de tuer le Minotaure. En arrivant sur l’île du Minotaure (Crète) il tomba amoureux d’Ariane, la fille du roi Minos. Elle lui donna un fil pour qu’il puisse retrouver son chemin dans le labyrinthe, grâce à cela Thésée tua le Minotaure et put sortir sans encombre.

Dédale, l’architecte du labyrinthe du Minotaure, était au service du roi Minos. Comme il l’a trahi à plusieurs reprises : il a aidé la reine à s’accoupler avec le taureau et il a donné à Ariane l’astuce du fil, le roi Minos enferme Dédale et son fils Icare dans le labyrinthe. Incapable de sortir sans fil, Dédale va quand même réussir à trouver un moyen. Grâce à de la cire et des plumes, il va fabriquer deux paires d’ailes. Avant de s’envoler, Dédale explique à son fils qu’il ne faut pas voler trop près du soleil sous peine de faire fondre la cire. Dédale et Icare parviennent à voler, mais Icare un peu trop en confiance commence à faire des figures dans le ciel. Sans s’en rendre compte, il s’approche trop près du soleil et ce qui devait arriver arriva, Icare perdit ses ailes, s’écrasa en pleine mer et se noya sous les yeux de son père.

Le squelette de Python

Python et l’Oracle de Delphes

Pour ce mythe j’ai fait une petite exception puisque sur la photo ci-dessus on ne voit pas une statue, mais directement le squelette du personnage concerné, tellement grand qu’il est enroulé autour d’un temple en ruine. Le mythe de Python et d’Apollon est directement lié à la création de la ville de Delphes, la ville la plus importante de la Grèce antique car c’est ici que l’on trouvait l’Oracle de Delphes, la Pythie.

Avant la Pythie, l’Oracle était en fait détenu par un serpent géant du nom de Python (parfois représenté sous la forme d’un dragon). Python est le fils de Gaïa (la Terre) et en tant que gardien de la vallée de Delphes et de l’Oracle, c’est lui qui rendait les prophéties. Il y a principalement deux versions qui expliquent pourquoi Apollon s’en prend à Python, dans la première c’est parce qu’il cherche un endroit où établir son sanctuaire et la seconde (ma préférée) c’est parce qu’il cherche à venger sa mère, Léto, que Python a essayé de tuer. On sait qu’Héra a envoyé Tytios s’en prendre à Léto, mais elle avait déjà essayé avant qu’elle puisse donner naissance aux jumeaux Apollon et Artémis. Héra avait en effet interdit à la terre d’accueillir Léto pour son accouchement et envoyé Python à sa poursuite au cas où. Finalement Léto a réussi à trouver une île située entre ciel et mer pour accoucher, Zeus décida de raccrocher cette île à la terre et de l’appeler Délos. Python subit la colère d’Apollon, qui à peine né se rend à Delphes et transperce de ses flèches d’or l’énorme serpent.

Après la mort de Python, Apollon s’approprie l’Oracle et fait construire un sanctuaire. La Pythie, une jeune femme de la région, est désignée pour rendre les prophéties du dieu Apollon. Le nom de la Pythie vient du fait qu’ayant tué python, Apollon obtient le surnom d’Apollon Pythien.

——-

Voilà pour la présentation de ces quelques mythes passionnants. Apprendre tout un tas de choses sur la mythologie et l’histoire tout en jouant, c’est vraiment ce que j’adore dans les jeux Assassin’s Creed. En ce moment je joue à Assassin’s Creed Valhalla, qui comporte plusieurs éléments liés à la mythologie nordique et il est fort probable que je vous en parle prochainement…

 
S’inscrire à la newsletter :


 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.