Japonismes 2018 : les âmes en résonance

Au cas où vous ne le sauriez pas depuis le mois de juillet 2018, et ce jusqu’à février 2019, a lieu en France une série d’événements réunis sous l’appellation “Japonismes 2018“.

Pourquoi cette année ? Parce que c’est le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, ainsi que le 150e anniversaire de la restauration de Meiji. Parmi les événements qui ont déjà eu lieu, il y a l’exposition teamLab que j’ai eu la chance de voir et qui était incroyable, il y a également eu l’illumination de la Tour Eiffel aux couleurs du Japon les 13 et 14 septembre (pas vu malheureusement…)

Même si beaucoup d’événements ont lieu à Paris, certains ont aussi lieu en province donc renseignez-vous bien sur le site de Japonismes 2018 (le site : Japonismes 2018) car il peut y en avoir près de chez vous. Il y a vraiment beaucoup d’événements, donc je ne vais pas tous les énoncer dans cet article, pour cela vous pouvez vous rendre sur le site… Je souhaite par contre vous présenter dans cet article, que je mettrai régulièrement à jour en fonction des nouveaux événements, ceux qui m’intéressent tout particulièrement, en espérant qu’ils vous intéresseront aussi. 

Je fais partie d’un groupe Facebook qui rassemble les blogs partenaires de Japonismes 2018 du coup j’espère que ça me permettra de participer à un maximum d’événements afin de pouvoir les partager avec vous sur le blog et les réseaux sociaux parce qu’il y a vraiment plein de supers événements.

 

Meiji, Splendeurs du Japon impérial (1868-1912) 

 

Du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019, Musée Guimet

Comme évoqué en introduction, Japonismes 2018 célèbre également le 150e anniversaire de la Restauration de Meiji (renversement du shogunat Tokugawa et restauration du pouvoir impérial). Pour l’occasion, le Musée Guimet rend hommage à cette période caractérisée par une modernisation effrénée du pays afin de faire jeu égal avec les puissances occidentales de l’époque. Cette modernisation a aussi eu lieu au niveau artistique et c’est sur cet aspect que l’exposition insiste en rassemblant des exemples d’orfèvrerie, des cloisonnés, des photographies, des textiles, des peintures… Les rapprochements entre les œuvres japonaises et occidentales contemporaines seront également abordés. 

Informations ?

Du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019. Musée Guimet, métro ligne 9 station Iéna.

Fermé les mardi, le 25 décembre et le 1er janvier, ouvert de 10h à 18h.

Plein tarif : 11,50€, tarif réduit : 8,50€  (Tout achat de billet inclut une seconde visite gratuite dans les 14 jours qui suivent l’acquisition du billet)

Présentation sur le site du Musée Guimet :  Meiji

J’adore l’ère Meiji, j’ai d’ailleurs fait mes deux mémoires de Master sur cette période, plus précisément sur les concessions étrangères de Yokohama et de Kôbe donc j’ai vraiment très envie d’y aller.

 

Jômon – Naissance de l’art dans le Japon préhistorique 

 

Du 17 octobre au 8 décembre 2018, Maison de la culture du Japon à Paris

Cette exposition a pour thème l’époque Jômon qui est plutôt vaste puisqu’elle s’étend sur plus de 10 000 ans. De nombreux objets archéologiques datés entre 11 000 et 400 avant J.-C., notamment des pièces classées Trésor national et Bien culturel important, y seront exposés.

Informations ?

Du 17 octobre au 8 décembre 2018. Maison de la culture du Japon à Paris (à côté de la Tour Eiffel)

Fermé les dimanche et les lundi, ouvert de 12h à 20h.

Plein tarif : 7€, tarif réduit : 5€

Présentation sur le site de la Maison de la culture du Japon à Paris  : Jômon 

Pour ceux qui aiment la préhistoire et tous les objets qui y sont liés, il est impensable de manquer cette exposition. Personnellement je ne connais pas grand chose à l’époque Jômon mais j’aime beaucoup les visages et formes des poteries de cette période, du coup ça m’intrigue beaucoup de voir cette collection et d’en apprendre plus sur cette période.

 

KOHEI NAWA | Throne 

 

Du 13 juillet 2018 au 14 janvier 2019, Pyramide du musée du Louvre

Cette énorme sculpture, toute dorée, est l’oeuvre de Kohei Nawa. Elle représente un trône qui flotte  afin de symboliser l’impression que les progrès de l’informatique et de l’intelligence artificielle pourraient remplacer le pouvoir et l’autorité qui influencent la politique et l’économie. La sculpture est inspirée des formes et origines des chars utilisés en Orient lors des fêtes religieuses et mesure 10,4 mètres de hauteur. Sa magnifique couleur dorée est due au fait qu’elle est entièrement couverte de feuille d’or. Elle est exposée pendant 6 mois pour “remettre en question les notions de pouvoir, d’autorité, qui se sont perpétuées dans le passé et interroger la notion de futur”.

Informations ?

Du 13 juillet 2018 au 14 janvier 2019. Pyramide du musée du Louvre, métro lignes 1 et 7 station Palais-Royal/Musée du Louvre, ligne 14 station Pyramides.

Le Belvédère sous la pyramide du Louvre est fermé les Mardi, le 25 décembre et le 1er janvier. Ouvert les autres jours de 9h à 18h (le mercredi et le vendredi jusqu’à 22h).

Présentation sur le site du Louvre : Throne 

J’avais très envie de retourner au Louvre lors de ma prochaine visite à Paris, notamment pour y revoir la collection sur l’Egypte, du coup ça me donne encore plus envie d’y aller. Je pense vraiment que le trône doit être magnifique avec le quadrillage de la pyramide et le ciel en fond.

 

Trésors de Kyoto : trois siècles de création Rinpa 

 

Du 26 octobre 2018 au 27 janvier 2019, Musée Cernuschi

L’école Rinpa 琳派 est une des écoles majeures de la peinture japonaise décorative. Elle est née avec le calligraphe (aussi potier et laqueur) Hon’ami Kôetsu 本阿弥光悦 qui a obtenu de la part du Shôgun (gouverneur militaire) Tokugawa Ieyasu, l’autorisation de s’installer avec une petite communauté d’artisans dans un village au nord de Kyôto : Takagamine 鷹峯. Depuis cette époque (début du XVIIe siècle) jusqu’à aujourd’hui, divers artistes se sont succédé pour illustrer ce mouvement.

L’exposition accueille des œuvres rarement présentées au public, même au Japon, parmi lesquelles : le paravent du Dieu du Vent et du Tonnerre (Fûjin Raijin zu byôbu 風神雷神図屏風, dans la mythologie japonaise Fûjin est le dieu du vent et Raijin le dieu du tonnerre et de la foudre), qui est désigné trésor national au Japon (exposé pour la première fois en Europe). Il y aura également  des livres illustrés, des céramiques et des laques…

Informations ?

Du 26 octobre 2018 au 27 janvier 2019. Musée Cernuschi, métro Lignes 2 et 3 station Villiers, ligne 2 station Monceau

Fermé les lundi, ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, (vendredi jusqu’à 21h).

Plein tarif : 9€, tarif réduit 7€

Présentation sur le site du Musée Cernuschi : trésors de Kyôto

Encore une exposition qui permet de voir des œuvres très rarement présentées au public, surtout européen, du coup ça me donne vraiment envie d’y aller. Surtout que les objets présentés sont très variés (paravent, livres illustrés…).

 


Événements terminés

 

teamLab : au-delà des limites

 

Du 15 mai au 9 septembre 2018, La Villette

Même si cette exposition est terminée, n’hésitez pas à consulter l’article que j’ai écrit après ma visite de cet été, tout simplement parce que c’est magnifique… mais aussi surtout parce que le collectif teamLab, qui est à l’origine de cette expo, a ouvert il y a quelques mois son propre musée à Tokyo (infos dans l’article). Donc, si vous avez l’intention de vous rendre à Tokyo prochainement (petits chanceux) c’est l’occasion de découvrir ce collectif extrêmement talentueux (article sur l’exposition teamLab ainsi qu’une galerie photo).

 

Jakuchû, le royaume coloré des êtres vivants

 

Du 15 septembre au 14 octobre 2018, Petit Palais

C’est un véritable événement puisque c’est la première fois en Europe qu’on a le privilège de voir ces œuvres de Jakuchû (1716-1800). Itô Jakuchû 伊藤若冲 est un peintre qui a pour particularité de n’être lié à aucun mouvement artistique en particulier et d’avoir donc son propre style. Il peint essentiellement des animaux et des fleurs.

La collection que vous pouvez voir au Petit Palais est une collection de 30 rouleaux, réalisés entre 1757 et 1766, intitulée “Images du royaume coloré des êtres vivants” (動植綵絵 Dôshoku sai e) appartenant à la collection de l’Agence de la Maison impériale du Japon.

Présentation sur le site du Petit Palais : Jakuchû

Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’y aller, mais j’espère que vous avez pu en profiter. En tout cas ça m’aura permis de découvrir l’existence de ce peintre et ça m’a vraiment donné envie de voir un jour une exposition sur son oeuvre car j’aime beaucoup son style.

En attendant, j’ai cherché des informations pour avoir un aperçu de ce que j’ai malheureusement loupé et je suis tombé sur cet article de blog très détaillé, sur Jakuchû et ses œuvres, donc si vous voulez en savoir plus, allez-y : Nagumo   

 

Vitalité des cultures locales et des Matsuris

 

Du 17 octobre 2018 au 27 octobre 2018, Maison de la culture du Japon

Du 20 octobre au 22 octobre, Jardin d’Acclimatation

– Du 17 au 27 octobre 2018, la Maison de la culture du Japon à Paris organise plusieurs événements afin de présenter la richesse et la diversité de la culture régionale japonaise : des représentations d’arts folkloriques, des ateliers d’artisanat traditionnel, des expositions, des conférences…

– Et cerise sur le gâteau (ou copeaux de Katsuobushi (bonite séchée) sur les Takoyaki…), du 20 au 22 octobre il sera possible d’assister, au Jardin d’Acclimatation, à sept Matsuri (festival) issus de différentes régions du Japon. Si vous n’avez jamais eu la chance d’assister à un vrai Matsuri au japon, sachez que c’est vraiment une ambiance particulière de fête, de communion avec la population locale… et de nourriture, parce qu’un Matsuri sans yatai (stand de nourriture) ce n’est pas un Matsuri ! Rassurez-vous il y aura bien des yatai au Jardin d’Acclimatation, ce sera ainsi l’occasion de découvrir différents Matsuri tout en goûtant aux spécialités culinaires locales… la perfection.

Il y a beaucoup d’événements disponibles à la Maison de la culture du Japon à Paris mais il faut réserver et les places partent plutôt vite… du coup je vous mets le lien ici : événements

Quant aux Matsuri, qui ont lieu sur trois jours, voici un pdf pour avoir le planning des passages : matsuriIl y a aussi le planning des ateliers/conférences de la Maison de la culture du Japon à Paris dessus.

Parmi les Matsuri on peut citer : Awa Odori (danse d’Awa), Shingen-ko Matsuri (le plus grand défilé de samouraïs), On Matsuri (parade traditionnelle du sanctuaire Kasuga Taisha)…

 


Je mettrai souvent à jour cet article donc n’hésitez pas à suivre la page Facebook du blog (Japan’da ! Carnet de Voyage) ainsi que mon Twitter (@japandafr) pour être au courant des mises à jour. Aussi, si vous avez eu l’occasion de faire des événements de Japonismes 2018 ou que vous avez l’intention d’en faire, n’hésitez pas à en parler en commentaire sous l’article.

© Toutes les photos (sauf celle de teamLab) proviennent du site de Japonismes 2018 ou des sites des Musées/Maison accueillant les événements cités.

 

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: