[Ôsaka] Balade dans le quartier de Shinsekai

Shinsekai 新世界, “le nouveau monde” est un quartier très populaire situé au sud d’Ôsaka. Ce quartier assez récent, puisqu’il date de 1912, est notamment connu pour sa tour, appelée Tsûtenkaku 通天閣 et pour ses restaurants aux enseignes colorées.

Shinsekai est sans doute le quartier populaire d’Ôsaka qu’on a le moins visité pendant l’année où on y a vécu. On avait surtout l’habitude de sortir au nord d’Ôsaka, aux alentours d’Umeda ou alors à Namba. Ça ne veut pas dire qu’on a détesté, au contraire c’est vraiment un endroit très sympa à voir et surtout très photogénique, c’est juste qu’il y a tellement de choses à voir à Ôsaka et dans le Kansai… On s’y est quand même rendus un après-midi, avant d’aller au cinéma (du coup je n’avais que mon smartphone, j’espère que les photos vous conviennent quand même) et j’ai été agréablement surprise par cet endroit haut en couleur.

Comme vous avez pu le constater avec ces quelques photos, les devantures des magasins/restaurants de Shinsekai sont plutôt chargées, voir un peu kitchouille… mais au final ça rend vraiment bien. L’histoire de Shinsekai est intéressante : à sa création, le quartier a été pensé pour ressembler à New York dans sa moitié sud et à Paris dans sa moitié nord. Il y a même eu un parc d’attractions (fermé en 1923). Ce quartier, qui a pas mal souffert de la Seconde Guerre mondiale, n’a pas vraiment été reconstruit après, du coup c’est devenu un quartier pauvre…

Même si de nos jours le quartier garde sa réputation de quartier pauvre (voire “dangereux”), la rue principale du quartier de Shinsekai est un endroit très populaire et très fréquenté. Beaucoup de gens viennent y admirer sa tour, ses enseignes et surtout manger dans ses restaurants pas cher, proposant la spécialité locale : les Kushikatsu 串カツ (brochettes de viande, légume ou encore poisson panés).

Sur les photos ci-dessus, vous pouvez apercevoir une statue dorée au sourire ravageur… Cette statue, que l’on voit partout dans le quartier, est à l’effigie d’un dieu porte-bonheur appelé Billiken.

Si le Japon est connu pour ses nombreux dieux (kami) et bien celui-là est d’une tout autre nationalité… Le Billiken fut en effet dessiné par une Américaine, Florence Pretz, en 1908. Billiken, le “Dieu des choses telles qu’elles devraient être” (The god of things as they ought to be) est considéré comme un porte-bonheur. Je ne saurais pas vraiment dire si je le trouve mignon ou un peu effrayant… en tout cas vous le trouverez littéralement dans tout le quartier.

Sur les photos vous avez aussi sûrement remarqué la tour Tsûtenkaku “tour menant au ciel”. Cette tour mesure 103 mètres (avec le socle) et comme de nombreuses tours possède un observatoire à l’intérieur. La première version de la tour Tsûtenkaku fut construite en 1912, en même temps que la création du quartier, et s’inspirait de la tour Eiffel ainsi que de l’arc de triomphe. Elle était située à l’intérieur du parc d’attractions, mais à cause d’un incendie (et de la Seconde Guerre mondiale) elle fut démantelée. La version que l’on connaît actuellement, fut reconstruite par une compagnie privée du nom de Tsûtenkaku Kanko Co. Ltm, en 1956.

Parmi les commerces que l’on trouve à Shinsekai, il y en a un qui nous a tapé dans l’œil plus que les autres : le “Muscle Shop“, que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous. Il s’agit d’un magasin en rapport avec Muscle Man, un personnage de manga (shônen). Il y avait plusieurs statues liées à ce manga/animé…

Voilà pour cette petite balade à Shinsekai. Pour rejoindre Namba où se trouvait notre cinéma, on s’est dit qu’on allait y aller à pied et on a bien fait. Une fois en dehors de la rue principale de Shinsekai on retrouve très vite un paysage plus familier…

On est passés par une petite rue très charmante où on a trouvé ce petit torii face à un grand immeuble (4e photo ci-dessous). Je ne vais pas vous faire le coup du “entre tradition et modernité”, mais j’aime beaucoup trouver des torii ou des petits temples/sanctuaires, dissimulés entre des immeubles modernes… Notre chemin nous a également conduit jusqu’au sanctuaire Imamiya Ebisu-jinja. Comme son nom l’indique il est dédié à Ebisu, le dieu protecteur de la pêche, et donc par extension du commerce. Chaque année, du 9 au 11 janvier le Toka-Ebisu Matsuri se tient dans l’enceinte du sanctuaire et accueille beaucoup de personnes venues chercher un porte-bonheur.

Même si on a passé peu de temps dans ce quartier, on a beaucoup aimé s’y balader. Les enseignes sont très tape-à-l’œil, mais comme vous pouvez le constater ça rend plutôt pas mal en photo. En plus on est habitués à voir des enseignes surdimensionnées à Ôsaka (Article sur Dôtonbori)…

J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’on puisse voir les enseignes avec la tour Tsûtenkaku en fond, elle est super photogénique… Bref c’était une petite balade très agréable. Ôsaka est une ville passionnante et pleine de surprise, j’ai hâte d’y retourner un jour !



Mémo


 

S’y rendre ?

Shinsekai est situé à proximité de plusieurs stations : Shin-Imamiya Station, Dobutsuen-mae Station ou encore Ebisucho Station

 

Horaire et tarif ?

Tour Tsûtenkaku : ouvert de 8h30 à 21h30, dernière entrée 30 min avant la fermeture. Observatoire à ciel ouvert : 10h-18h (20h les week-ends). 800¥ (+500¥ pour l’observatoire)

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.