[Lille] Eldorado, Lille aux couleurs du Mexique

Depuis le samedi 27 avril, et ce jusqu’au dimanche 1er décembre 2019, a lieu à Lille une série d’événements regroupés sous l’appellation “Eldorado“.

Eldorado est la 5e édition thématique organisée par l’association culturelle lille3000. Elle fut créée à la suite de Lille 2004, le projet culturel de Lille quand elle était Capitale Européenne de la culture. Parmi les apports de Lille 2004, je me dois de mentionner une œuvre, située entre Euralille et la Gare Lille Europe, que j’adore : les Tulipes de Shangri-la de Yayoi Kusama (photos ci-dessous).

Pour rappel, les différentes éditions de Lille 3000 : Bombaysers de Lille (2006), Europe XXL (2009), FANTASTIC (2012), RENAISSANCE (2015) et enfin : Eldorado !

Cette 5e édition rassemble des œuvres exposées dans les rues de Lille et dans la métropole lilloise (métamorphoses urbaines), ainsi que des expositions dans différents lieux culturels de la ville… tout ça avec pour thème commun : le Mexique ! Le terme Eldorado fait évidemment référence à cette contrée d’Amérique du Sud, mythique, censée abriter grande quantité d’or.

Comme on vit près de Lille, on attendait ces événements avec impatience. Pour une première visite, on s’est contenté de se balader dans les rues de Lille à la recherche des métamorphoses urbaines et ce fut une balade très agréable. Vous pouvez retrouver ci-dessous, des informations et photos sur ces lieux visités.

Par ailleurs, même si on n’a pas encore eu le temps de les faire, vous trouverez dans cet article des informations sur les différentes expositions qui ont lieu dans la métropole lilloise. Je pense qu’on achètera la C’art, qui permet de visiter plusieurs musées de la métropole lilloise gratuitement (infos à la fin de l’article), pour faire le plus d’expositions possible, du coup l’article sera complété au fur et à mesure avec des photos et impressions.

 

Les Métamorphoses Urbaines

Museum of the moon | Les Alebrijes | Le Quetzal Resplendissant | Calaveras

Expositions :

Présentation des Expositions

 


Museum of the moon


Cette œuvre de Luke Jerram (artiste plasticien), s’intitule “Museum of the moon” et représente, comme vous pouvez le constater, la lune. Cette installation gonflable (à l’hélium), qui trône fièrement dans la gare Lille Flandres, est impressionnante de réalisme.

Elle mesure 10m de diamètre et a été faite à partir d’images de la NASA. Une des raisons pour lesquelles elle rend si bien, c’est parce qu’elle est illuminée grâce à un éclairage interne.




Cette œuvre est vraiment superbe, je ne m’attendais pas à être autant fascinée… De plus, elle rend super bien avec l’architecture métallique de la gare. Plus on s’approche d’elle et plus on s’aperçoit du niveau de détail, c’est impressionnant.

 


Les Alebrijes



Les Alebrijes sont à l’origine des statues en bois à l’effigie d’animaux et créatures fantastiques. On doit ces créatures à l’imagination de Pedro Linares Lopez qui les inventa en 1936.

Selon la légende, Pedro Linares Lopez, alors qu’il était inconscient et sur le point de mourir, rêva d’une forêt où se trouvaient ces créatures fantastiques. Elles l’auraient aidé à reprendre connaissance… Le nom d’Alebrijes vient du bruit que ces créatures faisaient.

À Lille, 10 Alebrijes sont installés le long de la rue Faidherbe (la rue qui va de la gare Lille Flandres à la Grand’Place). Il y en a également un à Roubaix.

Ces Alebrijes, qui ont été fabriqués dans des ateliers d’artisans à Mexico, sont très colorés (couleurs prédominantes : jaune, vert, rose, bleu…) et représentent des animaux aussi variés que le chien, le coyote, l’hippocampe, le jaguar… mais aussi des créatures plus fantastiques comme le martien (Marciano)…

Je ne connaissais absolument pas l’existence des Alebrijes avant Lille3000 et j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour ces statues en bois, je rêve d’en posséder une (pas aussi grande que celles exposées à Lille…). Elles sont magnifiquement colorées, c’était vraiment chouette de se balader dans la rue Faidherbe, en allant de statue en statue.

 


Le Quetzal Resplendissant



Le Quetzal resplendissant, de Julien Salaud est installé sur la façade de l’immeuble de la Voix du Nord, sur la Grand’Place de Lille.

Le Quetzal, qui signifie “longue plume verte” est un oiseau qui vit dans les forêts tropicales. Il symbolise la liberté et était considéré par les Mayas comme un oiseau sacré. D’ailleurs les plumes qui ornaient les coiffes des empereurs aztèques étaient des plumes de Quetzal. C’est également la forme que prend le dieu mexicain Quetzalcoatlserpent à plumes“.

Cet oiseau est reconnaissable grâce à sa couleur verte, sa longue queue et sa poitrine rouge (la femelle n’a pas de longue queue ou de poitrine rouge).

Cette installation, plutôt discrète, doit prendre tout son sens une fois éclairée à la nuit tombée. On essayera d’y revenir à ce moment-là.

 


Calaveras



Ces crânes géants, calaveras, sont l’œuvre de Mexicraneos, une société de pompes funèbres de Mexico. Même si l’on ne connaît pas grand chose à la culture mexicaine, on a tous plus ou moins déjà entendu parlé du jour des morts (El dia de los muertos), qui a lieu chaque année le 2 novembre.

Le jour des morts au Mexique est un événement très festif (et coloré). Parmi les festivités, des petits crânes en sucre, très colorés et bien décorés (calaveras de dulce) sont déposés sur les autels en tant qu’offrandes



Ce sont des représentations de ces crânes que l’on trouve à l’ilôt Comtesse (situé dans le Vieux Lille, pas très loin de la Grand’Place de Lille), en version beaucoup plus grande. Il paraît qu’il y en a d’autres à la gare Lille Europe ou encore à la station de métro Lille Flandres…

Comme vous pouvez le constater sur les photos, ces crânes sont superbement décorés et très colorés… je les trouve magnifique. On essayera de repasser un jour de soleil, car les couleurs doivent vraiment bien ressortir.


Parmi les œuvres que l’on souhaitait voir dans le centre ville, il y a les soles de oro (miroirs solaires), de Betsabeé Romero, situés dans la Vieille Bourse de Lille… mais elle n’ouvrait qu’à 13h (13h-19h, fermé le lundi)… donc ce n’est que partie remise.

Il y a d’autres œuvres que l’on peut voir dans la ville, comme les païtiti : des sculptures du collectif Detonador, situées dans plusieurs endroits de la métropole lilloise. À lille, on trouve une de ces sculptures au Parc Jean-Baptiste Lebas.

Même sans faire les expositions, il est tout à fait possible de profiter d’Eldorado en se baladant dans les rues de Lille. On a vraiment passé un super moment à la recherche de ces œuvres et on a découvert plein de choses sur le Mexique…

 

 


Présentations des Expositions



Comme il y a vraiment beaucoup d’expositions en cours (et à venir) dans le cadre d’Eldorado, je vais vous présenter les principales, qui m’intéressent tout particulièrement. Pour tout savoir, je vous conseille de vous rendre sur le site officiel d’Eldorado.

 

Eldorama, tripostal (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 1er septembre, est dédiée au récit d’Eldorado, à travers plusieurs œuvres d’art contemporain venant du monde entier. L’exposition est divisée en trois parties : les mondes rêvés, la ruée et un eldorado sans fin.

Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 19h (9€)

 

Intenso/Mexicano, Musée de l’Hospice Comtesse (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 30 août, regroupe 48 peintures, gravures et photos venant de la collection permanente du Musée d’Art Moderne de Mexico. Ces œuvres ont été créées entre 1910 et la fin du 20e siècle, par des artistes comme Frida Kahlo, Diego Rivera…

Ouvert le lundi, de 14h à 18h et du mercredi au dimanche, de 10h à 18h (7€)

 

Golden room, Palais des Beaux Arts (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 2 septembre, permet à plusieurs artistes d’investir les galeries souterraines du palais avec des œuvres ayant pour thème commun : l’or. D’ailleurs, la Golden Room fait référence au lieu mythique que souhaitaient atteindre tous les chercheurs d’or.

Ouvert le lundi, de 14h à 18h et du mercredi au dimanche, de 10h-18h (7€)

 

La Déesse verte, Gare Saint-Sauveur (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 3 novembre, décrit la nature en tant qu’Eldorado. Les œuvres présentes dans cette exposition établissent un parallèle entre les formes de l’art et celles de la nature.

Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 19h (gratuit)

 

Curiosidad, les collections du Musée d’art populaire de Mexico, musée d’histoire naturelle (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 13 juillet, regroupe des pièces venant du Musée d’Art Populaire de Mexico. Ces pièces sont issues de la culture traditionnelle mexicaine et de l’imaginaire mexicain.

Ouvert le lundi, mercredi, jeudi et vendredi, de 9h30 à 17h et le samedi, dimanche et jours fériés, de 10h à 18h (5€)

 

US-Mexico border, Maison Folie Wazemmes (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 28 juillet, permet d’accéder au travail d’une quarantaine d’artistes contemporains qui explorent la frontière en tant que lieu réel et en tant que sujet d’imagination… Le but étant d’interroger les notions de frontière et de migration.

Ouvert du mercredi au dimanche, de 14h à 19h (gratuit)

 

Casa Loca, Maison Folie Moulins/Flow (Lille)

Cette exposition, qui a lieu du 27 avril au 28 juillet, met à l’honneur la culture indigène à travers des réalisations graphiques, des chants et contes, des ateliers, des ventes d’objets… Cette exposition évolutive se déroule en 3 phases : Oxaxaca à Lille (du 27 avril au 28 juillet), l’univers Huichol (du 7 mai au 28 juillet) et au-delà de l’invisible (du 15 juin au 28 juillet)

Ouvert du mercredi au dimanche, de 14h à 19h (gratuit)

 

Cette liste est non-exhaustive, il y a d’autres expositions comme les enfants du paradis (MUba Eugène Leroy, Tourcoing) ou encore Betsabée Romero la route des plumes d’or (Maison Folie Hospice d’Havré, Tourcoing)… C’est aussi l’occasion d’en profiter pour faire des Musées comme celui de la Piscine ou du Louvre-lens…

Quoi qu’il en soit, pour connaître toutes les expositions, je vous conseille d’aller sur le site officiel d’Eldorado

 

Voilà pour cette présentation d’Eldorado, qu’on comblera au fil des visites. On a beaucoup aimé ce qu’on a vu et on a hâte d’en voir plus… Et vous, ça vous a donné envie de profiter de l’événement ?


Mémo


 

Du 27 avril au 1er décembre 2019

(certaines expositions se terminent avant ou après la date de fin d’Eldorado)

 

La C’art
Cette carte permet un accès libre et illimité à 12 musées (Le Palais des Beaux-arts, le musée d’Histoire Naturelle, le LAM, La Piscine…). Plus d’infos sur le site officiel.
Les cartes disponibles : carte solo 40€, carte duo 60€, carte jeune (-26 ans) 20€

 

Lille City Pass
Ce pass permet un accès gratuit à 28 sites et offres touristiques de la métropole lilloise (Palais des Beaux-Arts de Lille, Musée de la Piscine…), ainsi qu’un accès gratuit aux transports en commun (métro, bus, tramway) du réseau Transpole (Le pass 72h permet, en plus, un accès gratuit à 11 sites et attractions touristiques de la région (Louvre-lens…) ainsi qu’un accès gratuit, pour une durée de 24h consécutives, au réseau TER de la SNCF dans le Nord-Pas-de-Calais). Plus d’infos sur le site officiel.
Les pass disponibles : pass 24h pour 25€, pass 48h pour 35€ et le pass 72h pour 45€

 


Épingler sur Pinterest


Vous aimerez aussi


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: