[Le Japon en France] Un peu de lecture sur le Japon ? (02)

L’année dernière à l’approche des fêtes de fin d’année, je vous avais proposé une sélection de 4 livres en rapport avec le Japon. Je vous propose de faire la même chose cette année !

Pour rappel, les 4 livres de l’année dernière étaient les suivants : Maneki-neko et autres histoires d’objets japonais, les cent vues du Japon, le shintô la source de l’esprit japonais et le pèlerinage de Shikoku. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de les lire, n’hésitez pas !

Les quatre ouvrages sur le Japon abordés dans cet article :

ONIBI, carnets du Japon invisible | Atelier Sentô | Éditions Issekinicho

GoKan Mag, le Japon des cinq sens | Magazine

Kokeshi, l’art des poupées japonaises | Laetitia Hébert | Le Prunier-Sully

Les 100 objets du Japon | Julien Giry et Aurélie Roperch | Transboréal et Elytis

 


ONIBI, carnets du Japon invisible

Atelier Sentô – Éditions Issekinicho


Dans ONIBI, Carnets du Japon invisible, publié en 2016, le duo d’artistes d’Atelier Sentô (Cécile Brun et Olivier Pichard) nous emmène dans la campagne japonaise à la recherche de Yôkai (esprits du folklore japonais). D’ailleurs le mot onibi désigne les feux follets qui apparaissent juste avant l’arrivée des yôkai,

Ça faisait très longtemps que je voulais lire cette BD écrite par Atelier Sentô, que je suis depuis des années sur les réseaux sociaux. Je suis vraiment fan de leur travail et j’ai eu un vrai coup de cœur pour cet ouvrage.

Dans ONIBI, nos deux protagonistes se rendent dans la préfecture de Niigata et tombent sur un appareil photo argentique permettant de prendre en photo les yôkai invisibles.

J’aime beaucoup l’idée de départ de pouvoir photographier les yôkai avec un appareil argentique, l’ambiance est vraiment chouette et j’aime bien le fait que ce soit découpé en plusieurs petites histoires liées à un yôkai. C’est magnifiquement bien dessiné et raconté, on a vraiment l’impression de partir à l’aventure avec eux !

J’aime beaucoup la photo argentique et les appareils photo bi-objectifs (de type Rolleiflex) comme celui de l’héroïne me font vraiment rêver. Je trouve ce type d’appareils vraiment classe, surtout quand en plus il permet de voir les yôkai…

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, ils ont même été jusqu’à faire un mode d’emploi pour l’appareil argentique, je trouve ça génial !

128 pages – 13,90€

 


Gokan Mag, le Japon des cinq sens


Le magazine GoKan Mag, dont le premier numéro fut publié en août 2020, (2 numéros actuellement), a pour but de nous faire découvrir un Japon moins connu des touristes. C’est un très beau projet mené par une équipe de spécialistes du Japon (photographes, blogueurs, guides…) que vous devez sûrement connaître et suivre sur les réseaux sociaux (David Michaud, Ronan Echerbault, Yann Meunier, Geoffrey Hugel, Angelo Di Genova…), sinon allez les suivre !

Le premier numéro de GoKan Mag était consacré à la préfecture d’Izumo et en tant qu’amoureuse de la mythologie japonaise je me suis jetée dessus et j’ai adoré. Je n’ai pas encore pu me procurer le 2e numéro consacré à la préfecture d’Ehime, mais ça ne saurait tarder !

Comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessus, la première chose qui saute aux yeux en feuilletant le magazine c’est la beauté des photos… Vu les noms derrière ce magazine je ne suis pas étonnée, mais c’est vraiment magnifique ! En plus des photos et textes, on retrouve les jolies illustrations de Morgane Boullier (je vous recommande son instagram).

Comme Izumo est une région particulièrement liée à la mythologie japonaise, il y a quelques articles sur le shintô (pour mon plus grand plaisir). J’ai particulièrement aimé le reportage photo sur la cérémonie de bienvenue des kami (divinités shintô), l’ambiance qui ressort des photos et des textes est vraiment incroyable !

Ce qui me plaît aussi beaucoup dans ce magazine, c’est la diversité du contenu. On y trouve des articles liés à l’histoire de la région, des jolis lieux à visiter (temples, villages, sanctuaires…), ainsi que de nombreux reportages de qualité sur les artisans de la région… Ils ont vraiment fait du bon travail, c’est à la fois très intéressant à lire et magnifique à regarder !

N°1 : 148 pages – 28€ (Site internet du magazine)

 


Kokeshi, l’art des poupées japonaises

Laetitia Hébert – Le Prunier-Sully


Dans Kokeshi, l’art des poupées japonaises, publié en novembre 2019, Laetitia Hébert nous transmet sa passion pour les kokeshi, ces adorables poupées en bois issues de l’artisanat japonais.

Les kokeshi font partie des objets japonais les plus connus et derrière leur forme simple se cache en réalité de nombreux styles différents, tous répertoriés dans ce livre qui est une véritable mine d’informations.

Même si ce livre aborde des aspects techniques sur les différents styles ou les différents procédés de création, c’est toujours très bien expliqué et très agréable à lire. Il y a plein d’informations sur l’évolution historique des kokeshi et des différents styles, c’est passionnant.

Une chose qui m’a marqué également en lisant ce livre, ce sont les photos mettant en scène les différentes kokeshi, il y en a beaucoup et elles sont vraiment toutes sublimes. Parmi les différents styles de kokeshi, j’ai eu un petit coup de cœur pour les kokeshi de style nakanosawa (photo ci-dessus) que je trouve très original.

J’aime aussi beaucoup le style Naruko, originaire de Naruko Onsen, un endroit que j’ai très envie de voir car les kokeshi sont présentes un peu partout dans la ville !

Laetitia Hébert tient aussi une boutique en ligne : Folkeshi, qui propose à la vente de superbes kokeshi réalisées par des artisans japonais.

C’est grâce à son site (et son instagram) que j’ai découvert les kokeshi de Hayasaka Masahiro (style Togatta), comme cette magnifique kokeshi chat et ce Teru teru bôzu (petite poupée qui fait fuir la pluie !) que vous pouvez voir sur les photos ci-dessus. Je les voulais depuis très longtemps et j’ai enfin réussi à les avoir la semaine dernière, je suis trop contente (les kokeshi se vendent comme des petits pains sur Folkeshi !).

168 pages – 19€

 


Les 100 objets du Japon

Julien Giry et Aurélie Roperch – Transboréal et Elytis


Dans l’ouvrage les 100 objets du Japon, publié en septembre 2019, Julien Giry et Aurélie Roperch nous présentent une liste de 100 objets japonais, dont la consultation permet de replonger dans ses souvenirs de voyage et/ou de découvrir de nouveaux objets japonais.

L’année dernière, je vous avais déjà présenté leur premier ouvrage les cent lieux du Japon, qui permet d’aller à la recherche des 100 lieux touristiques de l’ère Heisei (1989-2019), choisis par les Japonais eux-même. Les 100 objets japonais est leur second ouvrage.

Les 100 objets sont classés en différentes catégories (au fil des saisons, souvenirs de voyage…) et en plus des informations sur les objets il y a aussi des informations complémentaires aidant à la compréhension de certains objets. Par exemple pour accompagner l’objet “bassine de bain”, il y a une petite présentation sur les bains publics.

Étant allée au Japon plusieurs fois, ça m’a vraiment fait de bien de retrouver tous ces objets du quotidien comme les kairo (chaufferettes indispensables en hiver), les distributeurs automatiques de boissons, les cartes suica ou encore les gashapon

La liste a vraiment bien été choisie, il n’y a pas que des objets du quotidien, il y a aussi ceux que l’on rencontre dans les temples/sanctuaires (omikuji, goshuinchô…), mais aussi des objets liés aux différentes fêtes ou à la nourriture… c’est vraiment très complet et ça m’a fait plaisir de repenser à tout ça, j’ai même découvert certains objets !

Aussi, en lisant ce livre je me suis dit que j’aurais adoré avoir ça avant de me rendre au Japon pour la première fois, ça aurait été tellement utile… du coup je pense que cet ouvrage peut vraiment plaire à tout le monde, même à ceux qui n’ont pas encore pu se rendre au Japon.

180 pages – 22,90€

 


J’espère que cet article vous a plu et donné envie de lire quelques-uns de ces livres. N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez pensé de ces livres ou s’ils vous ont donné envie.

 

Il y a d’autres livres que je souhaite lire, certains viennent à peine de sortir :

Sentô, l’art des bains japonais | Stéphanie Crohin-Kishigami | Le Prunier Sully

Les villages du Japon | Jordy Meow | Éditions Meow (site internet du livre)

Quelque-chose du Japon | Angelo Di Genova | Nanika

Revue Koko (bilingue français-japonais)

-Le prochain livre de Joranne (oui il sort pas tout de suite, mais j’ai hâte…)

 

 


Épingler sur Pinterest



6 thoughts on “

[Le Japon en France] Un peu de lecture sur le Japon ? (02)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.