Balade photo avec les argentiques de mes parents

J’ai redécouvert l’argentique lors de mon dernier séjour au Japon en 2017 grâce aux adorables appareils Juice Camera (merci beaucoup Joranne pour la découverte de ces merveilles). “Redécouvert”, car lorsque j’étais plus jeune je prenais pas mal de photos avec l’appareil argentique de mon père, avant de passer au numérique comme tout le monde. L’argentique de mon père est un Minolta Riva zoom 90 ex, assez moderne, qui utilise des pellicules 35mm.

Ce que j’aime avec les argentiques, c’est de ne pas voir le rendu des photos tout de suite. J’adore le fait de redécouvrir les photos prises, parfois quelques mois après, lors du développement des pellicules.

Comme j’ai repris l’argentique pendant mon séjour au Japon, une fois rentrée ma mère m’a confié l’argentique de mon père et j’étais super contente de pouvoir m’en resservir. Cerise sur le gâteau, elle m’a aussi confié son argentique, un Agfa Isoly qui utilise des pellicules 120. L’argentique de ma mère est beaucoup plus ancien que celui de mon père et me faisait de l’œil depuis longtemps…

J’ai commencé à tester les appareils fin 2019, mais avec le Covid j’ai mis du temps à terminer les pellicules… Ça y est, elles sont terminées depuis cet été et je me suis dit que j’allais partager le résultat avec vous.

 

 

Minolta Riva zoom 90 ex

Il s’agit donc de l’argentique de mon père, que je connais plutôt pas mal même si ça faisait longtemps que je ne m’en étais pas servi… J’aime bien le fait qu’il soit assez “moderne”, puisqu’il date du début des années 90. Il n’y a pas besoin de tourner manuellement la pellicule après chaque photo ou de choisir l’ouverture du diaphragme (quantité de lumière qui entre) et la distance. Il suffit de sélectionner des modes en fonction de la photo que l’on veut prendre (paysage, portrait de nuit). Il y a aussi un flash intégré et on peut même zoomer, ce qui n’est pas le cas sur tous les argentiques.

J’ai testé deux pellicules avec cet appareil : une pellicule couleur assez classique de chez Kodak (400 ISO) et une pellicule “Metropolis” (400 ISO) de la marque Lomography. J’ai testé la metropolis lors de notre séjour à Marseille, je n’avais pas pu emmener l’argentique de ma mère lors de ce séjour, faute de place, et c’est dommage parce que les photos de la ville prises avec un argentique rendent super bien.

J’aime beaucoup le rendu de la pellicule Metropolis, même si quelques photos avaient des petites lignes au centre de l’image… j’espère que ça vient de cette pellicule en particulier, j’en ai d’autres donc on verra si ça le refait.

Parmi les autres pellicules de la marque Lomography que je souhaite tester, il y a la Purple, qui donne une teinte violette aux photos, j’ai hâte de la tester avec cet appareil. Pour en revenir à la pellicule Metropolis, j’ai également pris des photos à Disneyland (photos ci-dessous) pendant l’automne et j’adore le rendu des couleurs chaudes avec cette pellicule !

 

Avec la pellicule couleur de chez Kodak, j’ai pris des photos de la Villa Cavrois et des jardins du château de Versailles. Les photos sont un peu terne (sûrement à cause de l’ISO), mais j’aime quand même beaucoup le rendu.

Quand je compare avec les photos que j’avais prises à l’époque avec cet appareil je trouve qu’elles étaient de meilleure qualité, notamment au niveau des couleurs, mais ça tient sûrement de la qualité de la pellicule et de l’ISO. Maintenant c’est assez compliqué de trouver des bonnes pellicules, avec l’ISO qui convient, sans que ça coûte un bras…

 

 

Agfa Isoly

Il s’agit de l’argentique de ma mère, que je testais pour la première fois. Il est assez ancien, puisqu’il date de la fin des années 50/début 60. Ma mère l’avait reçu en cadeau pour son certificat d’études il me semble, je l’ai toujours trouvé beaucoup trop cool. Je suis super contente de pouvoir m’en servir !

Il est très différent de celui de mon père, du coup les deux se complètent très bien. Il utilise des pellicules 120, ce qui fait que les photos sont au format carré. J’aime énormément le côté rétro de cet appareil. Tout se fait manuellement, l’avancement de la pellicule, l’ouverture du diaphragme ou le choix de la distance… Comme vous pouvez le voir sur certaines photos il y a des leaks (fuites) de lumière et j’aime beaucoup.

Comme c’est assez compliqué d’emmener tous mes argentiques en même temps, je l’ai surtout utilisé pour des balades d’une journée, comme à Lille par exemple. Je trouve que les photos de la Grand’Place de Lille rendent vraiment bien avec cet appareil. On dirait que les photos datent d’une autre époque, j’aime beaucoup le charme qui s’en dégage !

J’ai aussi pris des photos de la Villa Cavrois et des fontaines du château de Versailles. J’adore cet appareil et j’ai hâte d’essayer une pellicule noir et blanc avec, je pense que ça peut rendre vraiment bien.

—-

Voilà pour cette petite présentation de mes nouveaux argentiques. Je me sens très chanceuse de pouvoir avoir avec moi les argentiques de mes parents et de pouvoir les emmener en balade avec moi, surtout maintenant qu’ils ne sont malheureusement plus là.

 


Épingler sur Pinterest 



1 thought on “

Balade photo avec les argentiques de mes parents

  • Des images du monde imprimées qui rendront toujours hommage aux êtres chers… Un belle histoire de la photographie. ❤️

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.