[Hauts-de-France] Balade à la recherche du dragon de Calais

Quand on a su que du 1er au 3 novembre 2019, la ville de Calais allait accueillir dans ses rues un magnifique et immense dragon mécanique, on s’est dits qu’il fallait absolument qu’on vienne voir ça de nos propres yeux ! On a pris nos billets de train pour le samedi 2 novembre, ce qui s’est avéré être le pire jour niveau temps (tempête, forte pluie…).

Même si avec le mauvais temps on n’a pas pu vraiment visiter la ville, on a passé une superbe journée ! On a adoré le spectacle autour de la présentation du dragon de Calais. Et si vous avez manqué l’événement, ne vous en faites pas le dragon de Calais s’est maintenant installé sur le front de mer et vous permettra de faire une jolie balade à dos de dragon (infos à la fin de l’article).

Avant de vous donner nos impressions sur le dragon, il semble logique de commencer par vous le présenter. Le dragon de Calais est une œuvre de la compagnie La Machine. Si vous connaissez la ville de Nantes vous devez en avoir entendu parler puisqu’ils sont à l’origine des Machines de L’île, qui abrite de nombreuses créations, dont un éléphant mécanique qui transporte des voyageurs dans la ville de Nantes.

La ville de Calais a décidé de commander un dragon mécanique dans le cadre de son projet de développement touristique pour revaloriser la ville. C’est un projet qui s’inscrit sur le long terme puisque le dragon est désormais installé sur le front de mer, pendant environ 10 ans, pour transporter des voyageurs lors d’une balade d’environ 30min. D’ailleurs, ce n’est pas la seule machine qu’il y aura dans la ville, puisque d’autres animaux seront positionnés à divers endroits. Pour l’instant, il y a aussi une iguane sentinelle installée sur le front de mer.


Avant que le dragon de Calais ait rejoint son emplacement définitif sur le bord de mer le 17 décembre 2019, un spectacle de trois jours avait été organisé pour présenter le dragon aux habitants et visiteurs. Même si on n’a pas pu assister aux trois jours de spectacle, c’était vraiment génial ! Ce que j’ai adoré, c’est que le dragon ne s’est pas contenté de progresser dans les rues de la ville pendant trois jours… au contraire il y avait une vraie mise en scène basée sur une jolie légende écrite par François Delarozière.

Selon la légende, avec les travaux de rénovation sur le front de mer une porte vers un autre monde s’est ouverte et ce dragon des mers en a profité pour s’échapper et rejoindre notre monde. Pendant ces trois jours, il a pu découvrir un tout nouveau territoire dans lequel il a essayé de trouver sa place, non sans peine ! Chaque journée (acte) avait son thème : acte 1 « la confrontation », acte 2 « les embuscades » et acte 3 « l’apaisement ».

On est arrivés vers 13h à Calais et le dragon se trouvait à quelques mètres de là, endormi (photo ci-dessus). Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce colosse, il est tellement magnifique ! Il est vraiment très impressionnant : il mesure 25m de long et 15m de haut, il peut bouger les yeux, les oreilles ou encore la bouche, il peut cracher du feu, de l’eau ou de la fumée (par la bouche et la queue) et il pousse des cris de temps en temps (j’adore ce bruit)… Il est très réaliste, du coup on se prend vraiment d’affection pour lui au fur et à mesure qu’on se balade à ses côtés.

Vers 14h il s’est réveillé et a commencé à déambuler dans les rues de la ville pour se rendre jusqu’au bassin ouest, situé près du bord de mer. C’était vraiment très impressionnant de voir ce monstre parcourir les rues, en soufflant sur les passants. Les personnes positionnées sur le dragon, qui s’occupaient de le faire bouger, le manipulaient extrêmement bien : parfois la tête du dragon s’approchait vraiment très près des balcons des appartements où les habitants venaient le saluer, c’était très impressionnant. 

Malgré le mauvais temps il y avait du monde. On a tous accompagné le dragon qui déambulait au rythme de la musique dans les rues jusqu’au bassin ouest… jusqu’à ce qu’on se rende compte que la musique était en fait jouée en direct, par de vrais musiciens qui étaient installés en hauteur (photo ci-dessous), c’était vraiment une superbe surprise !

Une fois arrivés au bassin ouest le temps a vraiment empiré… c’est à ce moment-là que le dragon s’est battu contre des grues, c’était vraiment bien exécuté (2e photo ci-dessous). On a essayé de filmer mais avec le vent et la pluie ce n’était pas très concluant… même moi je ne voyais pas grand-chose avec les verres de mes lunettes trempés. On était censés voir l’acte suivant qui devait commencer à 18h, mais on était vraiment trop trempés pour attendre, surtout que le spectacle a été décalé d’une heure à cause du mauvais temps. On voulait vraiment voir le dragon de nuit, mais ça n’aurait pas été raisonnable.


Avant de venir on ne savait pas trop à quoi s’attendre, on était juste curieux de voir un dragon mécanique et au final on a vraiment été époustouflés. Le travail qu’il y a derrière cet événement est incroyable. La mise en scène était d’une très grande qualité et le dragon mécanique est vraiment magnifique, je pense qu’on a tous été conquis par ce qu’on a vu.

Pendant notre petite balade avec le dragon, on a pu voir un peu la ville de Calais. On s’est d’abord rendus au beffroi de la ville, j’adore les couleurs autour de l’horloge (3e photo ci-dessous). Devant le beffroi il y a une sculpture du célèbre Rodin : les bourgeois de Calais. On est également passés par un parc où se trouvait une statue de De Gaulle et de Churchill face à une allée représentant le contour de la France (2e photo ci-dessous). On était censés aller sur la plage, mais ce n’était pas le bon jour… on a quand même pu apercevoir le phare de Calais.

Calais est une ville vraiment très jolie, on aimerait bien y retourner pour faire le musée de la dentelle, mieux voir le bord de mer, monter dans le beffroi… et puis pour voir notre petit dragon sur le bord de mer bien sûr, vu qu’il va s’y installer pour environ 10 ans ! Aussi, ça nous a donné envie d’aller à Nantes pour voir les autres machines de la compagnie La machine.


Mémo


 

Même si le spectacle est terminé, le dragon s’installe sur le bord de mer pour environ 10 ans, donc c’est l’occasion d’aller le voir et de faire une balade sur son dos.

 

Se rendre à Calais ?

En train :

La gare de Calais-ville (près du beffroi) se trouve à 1h20 en TER depuis la gare Lille-Flandres ou à 30min en TGV depuis Lille Europe (gare Calais Fréthun, un peu excentré du centre-ville). Depuis Paris, Calais se trouve à 1h30 en TGV.

En voiture :
Calais se trouve à 1h de Lille, 1h30 d’Amiens et 3h de Paris (A16 ou A26)

 

Faire une balade sur le dragon de Calais ?

Horaires : les horaires dépendent de la période, il vaut mieux regarder sur le site officiel

Tarif : 9,50€ à partir de 12 ans (réduit 6,50€).

 

Pour voir encore plus de photos du dragon, direction la galerie photo en noir et blanc

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.