Midori Traveler’s Notebook : “Mon Tokyo” Partie 03

C’est avec cette troisième partie que se termine mon Carnet de Voyage sur Tokyo (première partie et deuxième partie).

De fin mars à août 2017 je suis allée étudier pour un semestre à Matsumoto (Université de Shinshû) ce qui m’a permis de passer quelques jours à Tokyo au début et à la fin de mon semestre d’échange. 

Je suis arrivée à Tokyo fin mars en espérant pouvoir assister à la floraison des Sakura qui avait déjà commencé, quelques jours auparavant (en avance). J’avais donc organisé mon planning autour de la visite des Sakura. 

Comme mon hôtel (un hôtel capsule) se trouvait à Ueno, je suis passée faire un petit coucou au parc Ueno, que j’adore, afin de voir où en était la floraison des Sakura… Comme je vous l’ai dit, la floraison des Sakura avait commencé en avance, avant que j’arrive, du coup ça aurait dû être pile poil bon pour mon arrivée à Tokyo… mais la température ayant vite chuté juste avant mon arrivée, la floraison a donc été retardée. Du coup, à part quelques arbres ici et là, il y avait peu de Sakura en fleurs au Parc Ueno. C’est dommage car il commençait à y avoir des installations pour y célébrer les Sakura ! Je me suis quand même un peu baladée, il y avait très peu de touristes du coup c’était agréable.  

Je me suis ensuite dirigée vers le Bunkyo Civic Center car j’adore les observatoires et il faut avouer que Tokyo est une ville plutôt plaisante à voir de haut. Jusqu’ici je me rendais aux deux observatoires gratuits du Tokyo Metropolitan Government (TMG) car ils sont situés en plein Shinjuku, mais pour cette fois j’ai décidé de tester le Bunkyo Civic Center, lui aussi gratuit, mais situé plus au nord de Tokyo.

Cet observatoire est notamment réputé pour sa jolie vue sur le Mont Fuji par beau temps, que je n’ai pas pu voir parce que dès que je me rends dans un endroit où on peut voir le Mont Fuji bah moi je ne le vois pas…. J’ai vraiment bien aimé cet observatoire, la vue change de celle du TMG (que j’adore), en plus il y avait vraiment personne dans l’observatoire quand j’y étais, alors que je suis passée en coup de vent le lendemain à TMG qui lui était bondé… il faut dire que le TMG est beaucoup plus grand avec des boutiques souvenirs et un restaurant au niveau des observatoires. 

Bizarrement, je n’avais encore jamais visité le parc Shinjuku-gyoen qui me faisait pourtant de l’œil depuis si longtemps… c’est maintenant chose faite.

C’est un très grand parc (payant) situé en plein Shinjuku et qui a pour particularité de posséder diverses variétés d’arbres à Sakura qui ne fleurissent pas en même temps ! Et ça c’est un super avantage, parce que du coup on peut y aller “quand on veut” au moment des Sakura et on trouvera quand même de jolis arbres fleuris…

Pendant ma visite, il y avait des coins du parc où les Sakura étaient vraiment très fleuris, avec plusieurs nuances de rose… c’était vraiment magnifique. J’ai particulièrement aimé les pétales de Sakura qui se reflétaient sur les différents points d’eau du parc, ainsi que la vue qu’on avait sur les buildings de Shinjuku, notamment le building NTT.

C’est vraiment l’endroit idéal pour admirer les Sakura, surtout quand on a pas beaucoup de temps, puisqu’ils ne fleurissent pas au même moment ce qui évite les mauvaises surprises. Par exemple, juste après, je me suis rendue à la rivière Meguro-gawa qui est très réputée au moment des Sakura, mais comme ils n’étaient pas fleuris à ce moment-là j’y suis un peu allée pour rien… 

Mon semestre à Matsumoto (qui était parfait) étant désormais terminé, me voilà donc de retour à Tokyo pour une seule journée avant de me diriger vers l’aéroport Haneda pour rentrer en France. 

Je me suis principalement baladée dans différents endroits de la ville à la recherche de stationnery japonaise (papeterie) car, comme vous le savez, j’adore ça ! Je suis notamment allée à la boutique Traveler’s Factory de la gare de Tokyo qui avait ouvert pendant mon séjour au Japon pour y acheter l’édition collector du Midori Traveler’s Notebook “Tokyo Station” et je suis aussi allée à Shibuya pour faire un tour dans plusieurs magasins comme Tokyu Hands, Loft, Disney Store…

Ne vous en faites pas, j’ai quand même profité de l’occasion pour visiter ! J’ai d’ailleurs pu me rendre dans un endroit que je voulais voir depuis longtemps : 

Cela faisait en effet très longtemps que j’avais envie de visiter le temple Gotoku-ji afin de voir ses fameux Maneki-neko (ce petit chat blanc aux oreilles rouges qui lève la patte et qui porte bonheur) et j’en ai enfin eu l’occasion.  

Le temple est situé dans le quartier de Setagaya, à une quinzaine de minutes en train de Shinjuku. J’ai beaucoup aimé le quartier d’ailleurs, il était très paisible… mais j’ai encore plus adoré le temple et ses centaines de maneki-neko de toutes tailles. L’histoire du temple étant liée au petit chat tout mignon, tout un coin du temple lui est dédié.

N’hésitez pas à profiter de toute l’enceinte du temple parce qu’elle est aussi très jolie avec notamment une pagode. Vous pourrez aussi acheter un petit maneki-neko afin de le poser sur place ou alors, comme moi, le ramener chez vous en tant que souvenir !

Voilà pour la dernière partie de mon Carnet de Voyage sur Tokyo, ça tombe bien parce que je n’ai plus de place dans celui-là ! J’ai vraiment hâte d’en commencer un nouveau… je pense avoir vu pas mal d’endroits à Tokyo, qui est une ville que j’adore profondément, pourtant il me reste vraiment plein de lieux à faire et à refaire… j’ai vraiment hâte d’y retourner.

J’espère que cette série d’articles vous présentant mon Carnet de Voyage sur Tokyo vous aura plu. Je pense vous partager d’autres carnets si ça vous dit, et aussi vous montrer comment je m’y prends pour tenir un carnet de voyage… dîtes-moi en commentaire si ça vous intéresse 🙂 et surtout dîtes-moi si vous aussi vous tenez un carnet de voyage pour relater vos nombreuses aventures ?

 

Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


2 thoughts on “Midori Traveler’s Notebook : “Mon Tokyo” Partie 03”

  • Je suis franchement admiratif du résultat c’est top ! D’autant plus que je n’aurai jamais la patience de mettre tout en page, trouver des rouleaux de scotch sympa et faire la déco autour. En tout cas ça fait un beau souvenir bien plus réussi qu’un album photo traditionnel ^^ !

    • Merci c’est gentil ! C’est vrai qu’on peut vite perdre la motivation et laisser à l’abandon son carnet de voyage… mais une fois qu’on a trouvé son rythme (et le bon carnet) c’est vraiment cool à faire et ça permet d’entretenir son côté créatif. Par contre je prends bien mon temps pour les faire… pendant le voyage je prends juste des notes et j’amasse des souvenirs.
      Au final, ton blog c’est un peu ton carnet de voyage 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: