Shukkei-en 縮景園, Hiroshima

 

Hiroshima est une ville que nous connaissons tous, sans forcément nous intéresser au Japon. Avec le passé tragique qu’elle a connu, on ne pense pas forcément à la visiter en tant que ville, mais plus en tant que lieu de mémoire de ce qu’il s’est passé. Pour être honnête, si j’ai décidé d’y faire un séjour, c’était surtout pour voir Miyajima et son torii qui me fascine, je ne pensais pas adorer à ce point Hiroshima…

En effet, j’avais peur que visiter Hiroshima soit une expérience lourde et pesante moralement…et au final, tout fut plutôt joyeux, c’est une très jolie ville où les tramway donne une ambiance différente des autres villes du Japon (que j’ai visité tout du moins)… Les alentours de la ville sont sublimes, avec des maisons nichées en hauteur  dans les collines, les rivières qui parcourent la ville… Bref, ce ne fut pas du tout le séjour que j’attendais et j’adore pouvoir casser ce genre d’apriori que j’ai sur telle ou telle chose. Quant à Miyajima, c’est encore plus merveilleux que dans mon imagination…

Pendant cette année au Japon, nous avons beaucoup visité, pareil à Hiroshima où j’avais prévu de faire un tour à Onomichi, qui est assez loin en train, pour faire du vélo sur la Shimanami Kaidô (route traversant la mer et passant par plusieurs îles) mais on était bien trop fatigués pour ça, après plusieurs hésitations sur le quai de la gare (les trains étaient très espacés…) on est reparti pour visiter un jardin japonais qui se trouve à quelques minutes de la gare centrale d’Hiroshima, le Shukkei-en.

On a vraiment passé un super moment. On a dû y rester 3-4 heures, en plus il faisait assez chaud donc être entouré de verdure était très rafraîchissant ! Le long du chemin parcourant le jardin et le lac, il y a des bancs disposaient à intervalle régulier, autant vous dire qu’on les a tous essayé ! On s’est vraiment reposé et détendu, dans ce magnifique jardin. Il date de 1620 et il y a tout ce qu’on s’attend à voir dans un jardin japonais : un pond en bois rouge, des carpes, des fleurs, des lanternes en pierre.

Certes la balade en vélo à Onomichi aurait sûrement été incroyable, à condition qu’on ne se soit pas endormis dans le train pour arriver je ne sais où… on avait besoin d’une pause, de se ressourcer, et pour ça rien de mieux qu’un jardin japonais, si il n’y a pas trop de monde, comme ce fut le cas ici. Cela nous a permis d’être d’attaque pour faire notre deuxième visite de Miyajima le lendemain.

 Mémo

 

S’y rendre ?

Il se trouve à quelques mètres de la gare centrale d’Hiroshima, le long de la rivière adjacente à la gare ( la Kyôbashi-gawa).  D’ailleurs la rivière est vraiment jolie avec les bâtiments autour.

Horaire et tarif ?

Ouvert de 9h à 18h (17h d’Octobre à Mars), fermé du 29 au 31 décembre.

260¥.

 
 
 
Si tu as aimé, n'hésite pas à partager 🙂


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


error: