[Hauts-de-France] Visite du LaM et de l’incroyable exposition William Kentridge

Pour la dernière visite de notre été 100% Hauts-de-France, direction Villeneuve d’Ascq et son musée d’art moderne : le LaM.

Le LaM, raccourci de Lille Métropole Musée d’art moderne, art contemporain et art brut (pour le coup c’est un vrai raccourci…), a ouvert ses portes en 1983 grâce aux collections assemblées par Roger Dutilleul et son neveu Jean Masurel.

Le bâtiment principal en briques du musée, que l’on peut voir sur la photo ci-dessous, est l’œuvre de Roland Simounet. Les collections du LaM sont très vastes et variées. Parmi les œuvres d’art moderne, on trouve par exemple des œuvres de Picasso, Modigliani, Fernand Léger ou encore Joan Miró. En plus des œuvres à l’intérieur du musée, il y a également de nombreuses sculptures exposées à l’extérieur, car le musée est situé dans le parc urbain de Villeneuve d’Ascq.

Le LaM est également réputé pour ses nombreuses expositions temporaires de qualité. Au moment de notre visite, l’exposition temporaire était consacrée à William Kentridge. Si toutes les expositions sont de cette qualité, je pense qu’on va souvent revenir au LaM.

 

Exposition William Kentridge (Jusqu’au 13 décembre 2020)

William Kentridge est un artiste sud-africain né en 1955. Il est à la fois graveur, sculpteur, metteur en scène ou encore acteur… j’ai rarement vu autant d’œuvres différentes pour un seul artiste (à part Léonard De Vinci), c’est vraiment incroyable !

L’exposition permet vraiment de se rendre compte de toutes les facettes de cet artiste, on y trouve par exemple de nombreuses affiches et gravures, du théâtre d’ombres ou encore des vidéos le mettant en scène… Il y a de très nombreuses œuvres, d’ailleurs certaines sont présentées pour la première fois en Europe !

Comme William Kentridge est originaire d’Afrique du Sud, il a été très touché par la décolonisation et l’apartheid (son père était un des avocats de Nelson Mandela). Ses œuvres sur le sujet sont très poignantes, ce sont d’ailleurs mes préférées. J’ai particulièrement adoré le théâtre d’ombres mettant en scène la guerre, c’était très impressionnant.

J’ai aussi beaucoup aimé les immenses panneaux que l’on peut voir sur la première photo ci-dessus, provenant de la pièce de théâtre “Sophiatown” qui a pour sujet la démolition du quartier culturel Sophiatown (Johannesburg) dans les années 1950.

De manière générale, j’ai vraiment apprécié la mise en scène de l’exposition, on avait l’impression de pénétrer dans un univers différent à chaque nouvelle pièce. C’est une des expositions les plus riches que j’ai eu l’occasion de voir !

Comme l’exposition dédiée à Kentridge est très vaste, on a eu peu de temps pour voir le reste du musée et des collections permanentes.

Parmi les collections permanentes j’ai adoré le coin art brut, composé tout de même de plus de 5000 œuvres. J’ai surtout eu un coup de cœur pour les fusils réalisés par André Robillard et les manèges en bois de Jean Grard (photos ci-dessus).

C’est vraiment un musée que j’ai adoré visiter (merci à ma sœur de nous y avoir emmenés). J’ai hâte d’y retourner pour une prochaine exposition et surtout pour prendre le temps de contempler les sculptures du parc.


Mémo


 

Exposition William Kentridge : du 5 février au 13 décembre 2020

S’y rendre ?

Prendre la ligne 1 du métro jusqu’à Pont de Bois, puis la “liane 6” direction Villeneuve d’ascq Contrescarpe ou la ligne 32 direction Wasquehal Jean-Paul Sartre jusqu’à l’arrêt de bus L.A.M.

Horaire et tarif ?

Le musée est ouvert de 10h à 18h du mardi au dimanche. Fermé le lundi.

Le parc de sculptures est ouvert de 9h à 18h du mardi au dimanche. Fermé le lundi.

L’entrée du musée coûte 11€ (8€ tarif réduit). Site internet du LaM

 


Épingler sur Pinterest



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.